Libérons la shisha ! (08/01/2013)


Je suis absolument favorable à la loi qui interdit de fumer dans les lieux public, et je pense même qu'il faudrait étendre cette mesure aux arrêts des transports publics genevois, puisqu'après tout il s'agit bien d'une forme de lieu public.

Mais il y a une conséquence très négative à cette loi : l'interdiction de fumer la shisha (appelée de manière châtiée narguilé) dans les bars à shisha.

Comment a-t-on pu faire appliquer la loi sur la fumée de façon aussi aveugle et drastique au point d'interdire de fumer la shisha dans les bars à shisha ?

Le consommateur de shisha qui va dans un bar à shisha y va pour... fumer la shisha !
Le lui interdire est absurde et ruine les bars à shisha tout en déprimant le consommateur de shisha.

Enfin bon, je suis conscient que la fumée d'une shisha n'est pas bonne pour la santé du travailleur qui bosse dans un bar à shisha.
Toutefois, avec une bonne aération cela devrait être moins dommageable.
Car notons que la shisha ne se fume pas comme une cigarette, mais se fume socialement avec un tournus et un partage du temps de fumée, ce qui signifie que la production de fumée par les consommateurs est quantitativement réduite comparativement à la cigarette.
En outre, la fumée de la shisha ne produit quasiment pas d'odeur, ce qui est un grand bienfait.
Néanmoins, il serait peut-être souhaitable que seul un fumeur de shisha puisse travailler dans un bar shisha, cela rendrait le deal travailleur-consommateur plus correct.


carbon-blue-nps-620-nargilem-shisha.jpg

03:34 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg