13/05/2012

Grèce : peur ou espérance ?

Grèce : peur ou espérance ?

Alors que la plupart des médias tentent de faire croire que la situation politique est catastrophique en Grèce, cette dernière n'a jamais été aussi bonne.

Selon les derniers sondages, le score de Syriza lors des prochaines nouvelles élections tournerait autour des 25 à 30%, ce qui lui permettrait d'obtenir la prime de 50 députés offerte au parti arrivant en tête, et d'obtenir ainsi suffisamment de députés pour former une majorité avec un ou l'autre des autres partis de gauche anti-austérité (les communistes ou Dimar).

De cette façon la future coalition de la gauche radicale pourra en finir avec les politiques néo-libérales d'austérité en étatisant le grand capital afin d'assurer à son État-providence les recettes nécessaires à la relance du système économique grec, à l'investissement public, et à l'emploi.

La gauche au pouvoir pourra ainsi rapidement redresser les services publics pour assurer à tous les citoyens des conditions de vie décentes, et étendre l'Etat-social à d'autres prestations.

Quant au pauvre score des nationalistes en tout genre, ce n'est qu'un épouvantail dressé servant à faire oublier l'excellent score de la gauche.

Alors au diable la peur, et vive l'espérance, car enfin le calvaire de l'austérité va prendre fin pour le peuple grec !


18:46 Publié dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : grèce, élections, politique, coalition, majorité | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

06/05/2012

Victoire de la gauche en Grèce

Victoire de la gauche en Grèce

L'austérité et les politiques néo-libérales ne peuvent que renforcer la crise, non la résoudre.

Les partis centristes du Pasok (centre gauche) et de la Nouvelle Démocratie (droite) paient donc aujourd'hui leur soumission aux intérêts des classes dominantes (les deux partis passent de 77% du corps électoral à 35% environ).

Dans le même temps, on peut saluer la victoire de la gauche qui d'après les prévisions atteindraient au moins 1/3 des voix.

En Grèce, le socialisme est en marche !

23:16 Publié dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : grèce, néo-libéralisme, pasok, nouvelle démocratie, socialisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

19/11/2011

La décadence idéologique appelle une saine révolte ! (suite)

La décadence idéologique appelle une saine révolte ! (suite)

En Grèce, le consensus en faveur du sauvetage du capitalisme va jusqu'à l'extrême droite.
Le nouveau gouvernement grecque l'a en effet intégré à son union de massacreurs des droits sociaux afin de poursuivre avec davantage de violence politique sa barbare austérité.

Ceci devrait doucher les espoirs de tous les nationalistes qui croyaient encore vainement que l’idéologie conservatrice et nationaliste représentait « une troisième voie ».

Et bien non !

L'extrême droite n'est qu'une forme de capitalisme xénophobe et primaire.
L'union de tous les pro-capitalistes prend donc une teinte brunâtre particulièrement peu ragoûtante.

*

En Italie, un gouvernement technocratique (et anti-démocratique) a été mis en place.
Mais qu'est-ce qui se cache derrière ce masque technocratique ?
De la neutralité idéologique ?

Et bien non !

Derrière les masques se cachent de petits experts en survie du capitalisme !

Technocrates, nationalistes, capitalistes, libéraux, tous unis dans le même bateau contre les forces humanistes de gauche et contre les droits fondamentaux des individus !!

Le mot de la fin par le journaliste italien Giuletto Chiesa :

« Il faut mobiliser la plus vaste opposition sociale possible et se préparer à bâtir une nouvelle opposition politique.

(...)

Le devoir d'un président de la République aurait dû être, entre autres, de soustraire le pays au chantage des puissants, qu'ils viennent de l'intérieur ou de l'extérieur.
Au nom de la Constitution.

S'il le faut, nous nous en chargerons nous-mêmes. »

________________________________________________________________________________


Précédente note traitant ce sujet :

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2011/11/15/la-deca...

 

13:45 Publié dans Décadence idéologique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : décadence, idéologique, union nationale, grèce, italie, technocrates, nationaliste | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg