19/12/2011

Aliénation idéologique capitaliste : maux et remèdes

Aliénation idéologique capitaliste : maux et remèdes

Est victime de l'aliénation idéologique, toute personne étant amenée à penser et à agir contre son intérêt, tout en pensant le contraire.

Ce processus de l'aliénation idéologique peut expliquer, dans une très large mesure, les défaites successives de la gauche en Suisse.

On peut distinguer quatre types d'aliénation idéologique différentes.

L'aliénation idéologique directe volontaire et consciente, dont la propagande libérale diffusée par les classes dominantes (à travers les partis de droite) est l'illustration parfaite. Toutefois, il est intéressant de noter que à droite on trouve des individus dont les intérêts consisteraient à défendre la social-démocratie ou le socialisme, mais qui s'engagent néanmoins en faveur du libéralisme contemporain. Ces individus, aliénés, vont par la suite participer à propager l'aliénation idéologique dont ils sont les victimes.
On a donc à faire ici à un cas d'aliénation idéologique directe volontaire et inconsciente.

En fait, il est difficile de prouver l'existence réelle d'une aliénation idéologique volontaire et consciente, puisqu'on peut montrer que le bonheur des classes dominantes ne peut être atteint dans le système qui semblent les avantager. En effet, une récente étude sociologique a démontré que à partir d'un certain niveau de revenu, toute augmentation provoquait une baisse de la satisfaction globale (baisse de l'utilité marginale). L'intérêt réel, non illusoire et libéré de toute aliénation, des classes dominantes tend donc à rejoindre celui des autres classes sociales (l'intérêt de tous est dans l'égalité des ressources).

L'aliénation idéologique directe involontaire consiste dans la production dans le cadre du système capitaliste, de vecteurs d'aliénation par des agents qui ne recherchent pourtant pas une telle finalité à leur action. Ainsi, l'étude de l'économie de marché durant la formation scolaire part de l'idée de former les individus de manière trouver un emploi ensuite, dans le cadre du système en place. Mais cette étude exclusive de l'économie de marché durant la formation scolaire tend à forcer l'adhésion à cette même économie de marché, puisque cette dernière apparaît comme le modèle qui fait force de loi au niveau du savoir scientifique.

L'aliénation idéologique indirecte (ou systémique) correspond à toute la production aliénante non créée dans le but de servir de vecteur d'aliénation. Il s'agit de la force d'intertie, de résistance, et d'enracinement, du système capitaliste, qui s'exprime à travers une certaine production télévisuelle, un certain cinéma, une certaine mode vestimentaire, une certaine presse, etc. Ces vecteurs d'aliénation agissent surtout en forçant l'intégration de pré-notions axiologiques ou idéologiques chez les individus, afin de les rendre dociles et accessibles aux autres formes d'aliénation.

Face à l'aliénation idéologique capitaliste,
que faire ?


On peut certes compter sur l'évolution de la conjoncture socio-économique pour faciliter une conscientisation des individus, et par conséquent une désaliénation idéologique. Toutefois, ce serait se terrer dans une passivité contre-productive.

La solution pour combattre l'aliénation, pour désaliéner les individus, réside dans l'adoption d'un comportement militant décomposable en quatre points :

- Mobilisation

C'est uniquement par l'activité de contre-propagande active que nous pouvons espérer faire passer nos messages et nos idéaux, remèdes au mal de l'aliénation.

- Intégration

Partis politiques de gauche, collectifs, groupements, associations, syndicats des travailleurs, et mouvements sociaux, doivent intégrer le maximum possible d'aspects de la vie des individus pour pouvoir assurer une conscientisation idéale et un niveau de désaliénation adéquat.

- Radicalisation

Le rejet et la rupture avec le capitalisme sont nécessaires à tout processus de désaliénation sur le long terme. On ne saurait en effet lutter uniquement contre des conséquences sans éliminer le problème à sa source.

- Détermination

C'est la condition de la réussite de toute lutte contre l'aliénation idéologique capitaliste.
Face à des forces plus puissantes que nous, notre détermination doit être à toute épreuve.

18:22 Publié dans Aliénation idéologique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : aliénation, idéologie, capitalisme, mobilisation | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

25/10/2011

Élections fédérales : encore un échec pour la gauche !

Élections fédérales : encore un échec pour la gauche !

Cette année encore, la gauche n'a malheureusement pas obtenu de majorité au parlement fédéral !

Avec 61 sièges, elle devra comme d'habitude limiter la casse de l'Etat-social, orchestrée par le Blue Block (la droite), fort de son hégémonie de 139 sièges.
C'est donc encore une fois une victoire des tenants du capitalisme libéral sur les social-démocrates, les socialistes, les écologistes, et toutes les forces humanistes en général.

Voter en faveur du capitalisme libéral est-t-il favorable à une majorité de Suisses ?

Bien entendu que non, car on compte seulement 283 000 millionnaires (sans prendre en compte le capital immobilier) en Suisse.
Même en partant du principe qu'il existe une classe moyenne aisée (ou supérieure) qui désire rejoindre les rangs des plus riches, la pertinence de ce vote majoritaire en faveur du capitalisme libéral est incompréhensible, puisque le capitalisme libéral ne fait que précariser davantage les classes moyennes et les classes précarisées.
Ce vote ne s'explique donc que par l'aliénation dont sont victimes la large majorité de nos concitoyens : leur méconnaissance ou leur inconscience de leurs intérêts de classe les pousse à voter contre leurs intérêts.
Cette aliénation est créée et maintenue par le système capitaliste lui-même à travers un endoctrinement idéologique qui passe notamment par les médias dominants, une certaine production artistique grand public, et l'éducation.

Face à cet état de fait malheureux, il ne nous reste qu'une solution : davantage de mobilisation !!

18:29 Publié dans Élections fédérales 2011 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : élections, fédérales, 2011, vote, échec, gauche, droite, aliénation | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg