05/07/2014

La philosophie progresse


Dans mes précédentes publications, j'ai affirmé que la philosophie progresse. J'aimerais maintenant essayer d'illustrer cette affirmation avec un exemple tiré de la philosophie de la connaissance.

 

Depuis Platon, les philosophes de la connaissance ont eu tendance à s'interroger sur une définition de la connaissance établissant que celle-ci est une croyance vraie et justifiée. Puis, un beau jour de 1963, Monsieur Edmund Gettier a proposé un cas de ce type :

Prenons une prairie. La prairie Z. Cette prairie est un peu spéciale, car elle a servi il y a peu de décor à un film. Lors du tournage, de nombreuses fausses granges ont été installées dans cette prairie. Cependant, il y avait une grange absolument authentique qui était au milieu de cette prairie.

Un jour, un monsieur, monsieur X, pénètre dans cette prairie et s'y promène. En passant à côté d'une grange aussi identique que les autres, il pense voir une grange authentique. Or, par le plus grand des hasards, il se trouve qu'il s'agit bien de l'unique véritable et authentique grange de la prairie Z, toutes les autres étant de fausses granges subsistantes du tournage.

Monsieur X a une croyance vraie et justifiée (pourquoi ne croirait-il pas que la grande qu'il voit est bel et bien une grange authentique ?). Or, il se trouve que cette croyance vraie et justifiée, n'est pas un cas de connaissance. Monsieur X ne sait pas que cette grange est une grange authentique, il se contente de tomber par hasard sur la seule grange authentique de la prairie.

Cet exemple illustre une chose : la définition selon laquelle la connaissance est une croyance vraie et justifiée est fausse.
Monsieur Gettier a donc infirmé cette définition qui, telle quelle, est donc fausse.

Les philosophes de la connaissance ont par la suite généralement proposé de nouvelles définitions de la connaissance. Certaines de ces définitions ont été défendues, critiquées, parfois infirmées.
Et c'est ainsi que la philosophie progresse à mon humble avis, par défense de thèses, infirmation, ou critiques, renforcement de thèses ou défense de nouvelles thèses, etc. Et ce qui en ressort c'est que la philosophie progresse bel et bien.


15:48 Publié dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg