21/03/2012

No pasarán

No pasarán

Le 11 février, j'ai publié sur ce blog une analyse théorique concernant les conséquences potentielles de la création d'un parti nationaliste de gauche sur les questions socio-économiques.

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2012/02/11/du-nati...

Je désire aujourd'hui revenir sur cette analyse.

En effet, après réflexion supplémentaire, je pense à présent que l'on peut établir que la création d'un parti nationaliste de gauche sur les questions socio-économiques ne serait pas souhaitable, même d'un point de vue stratégique.

Car un parti nationaliste de gauche sur les questions socio-économiques risquerait non seulement de prendre une (large) part de l'électorat UDC, mais aussi d'attirer à lui de nouvelles franges de la population. Cet afflux potentiel, cet appel d'air, représente un danger politique pour les forces de gauche.

Le risque que représente politiquement un parti nationaliste de gauche sur les questions socio-économiques est donc élevé, et par conséquent on ne peut que espérer que ce type de parti ne se développe jamais.






15:27 Publié dans nationalisme de gauche | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : nationalisme, nationalisme de gauche | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

11/02/2012

Du nationalisme de gauche en Suisse

Du nationalisme de gauche en Suisse

C'est l'adulation de la nation et de ses origines culturelles qui va pousser le nationaliste à rejeter et à stigmatiser l'étranger (et l'Autre en général). La différence culturelle étant perçue comme remettant en question la stabilité (donc la pérennité) et la cohésion (voire la pureté) de la communauté culturelle nationale originelle (native). Ainsi l'immigration représente pour le nationaliste l'ennemi à abattre et à juguler.

Je n'aime pas le nationalisme.
Je n'adhère d'ailleurs pas à ses thèses.

Toutefois, je pense qu'il faut différencier présentement deux types de nationalisme.

Le nationalisme libéral, comme l'UDC ou le MCG (dans une version davantage social-libéral), compile tous les défauts : il est libéral et nationaliste.

Le nationalisme de gauche quant à lui, est fort différent, dans le sens où sur le plan socio-économique il défendra des positions de gauche (au moins social-démocrate au sens contemporain du terme).

Ceci me fait dire que la création d'un parti nationaliste de gauche en Suisse serait avantageuse pour la gauche. Car ce nouveau parti absorberait l'électorat des classes précarisées et moyennes qui votaient UDC contre leurs intérêts de classe.
Ainsi, si l'UDC perdait plus de 50% de son électorat au profit de ce nouveau parti nationaliste de gauche, alors la gauche pourrait à la longue l'emporter sur les questions socio-économiques, sans que le résultat politique ne change sur les questions culturelles, migratrices, ou de mœurs.

C'est pourquoi, je soutiens de manière purement stratégique la création d'un parti nationaliste de gauche.

Genève Non Conforme ayant d'ailleurs annoncé sa volonté de former un parti de ce type dans deux ans, nous pourrons étudier cette thèse de manière empirique.

A suivre donc.

14:04 Publié dans nationalisme de gauche | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : nationalisme de gauche, nationalisme, gauche, mcg, udc | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg