20/10/2013

Quel individu politique le formatage scolaire produit-il ?


Le système éducatif n'est pas neutre.
Certes rien ne l'est, mais le système éducatif ne cherche même pas à tendre vers une certaine neutralité.
Le régime actuel cherche en effet à se maintenir en place, et c'est pourquoi son système scolaire a une fonction : la transmission des valeurs dominantes (celles qui ne remettent pas en question l'organisation économique, politique, et sociale, en place).

L'individu politique que produit le formatage scolaire n'est pas opposé au capitalisme (qu'il confond de toute façon, nous l'avons vu, bien souvent avec l'économie de marché), mais, plein de bons sentiments pour le genre humain et la veuve et l'orphelin, il lui adjoint un État-providence (dont la taille peut varier selon l'humanité de l'individu en question, sa propre situation matérielle, et son expérience personnelle).
C'est là une sorte de synthèse magique aux multiples noms : social-libéralisme, capitalisme à visage humain, capitalisme social, libéralisme humaniste, capitalisme moral (toutes dénominations aussi stériles les unes que les autres pour tenter de différencier différentes teintes d'une seule et même couleur).

En sus de ces éléments fondamentaux de la propagande scolaire, on trouve l’inculcation d'un amour inconditionnel pour le consensus, maître mot de toute la vie politique suisse, chef d’œuvre de l'évolution de l'espèce humaine, divinisé par tout bon politicien et respecté par tout bon citoyen sous peine d'accusation de déviance morale grave à sanctionner par tous les moyens.

Enfin, à cette glorieuse orfèvrerie, il faut encore ajouter l'amour de la paix du travail, qui, présente depuis l'aube des temps, serait l'essence la plus pure et la plus sacrée de notre réussite. Tous êtres humains, tous égaux, patrons, gueux, ouvriers, top-managers, riches, pauvres, gros actionnaires, rentiers AVS, main dans la main, marchons au pas de la sainte Confédération (qui n'en est plus une) et produisons les richesses dans la conciliation et la sérénité pour ne pas risquer de briser les cours de la Bourse (de Dieu).

L'individu social-libéral n'est pas subversif.
Mais le formatage scolaire ça peut se dépasser !

18:19 Publié dans Formatage scolaire anti-socialiste | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Le formatage scolaire contre le mouvement socialiste


Jusqu'à l'université (et encore...) le système éducatif obligatoire et post-obligatoire fait gober aux élèves une définition très simpliste et manichéenne des modèles économiques, politiques, et sociaux, qui se résume à :

1. Capitalisme = économie de marché + démocratie

2. Communisme/socialisme = économie planifiée + dictature

Répétez cette opposition pendant 20 ans, et regardez le résultat, je suppose que peu de gens seront très ouverts à étudier toute alternative au capitalisme...

Bien entendu, cette définition est complètement fausse.
Le capitalisme peut être considéré comme étant l'opposé de toute véritable démocratie, en outre, le capitalisme n'est pas forcément une véritable économie de marché, tant la détermination de la production peut être soumis à des impératifs (État, monopoles, concentration, multinationales, etc.) qui n'ont plus rien à voir avec ceux définissant la concurrence d'une économie de marché.
Le communisme/socialisme n'est pas forcément une économie planifiée (notons que jamais les professeurs ne sont capables d'expliquer ce qu'est vraiment une économie planifiée et comment elle fonctionne...) puisque des modèles de socialisme de marché sont envisageables, et évidemment il n'est pas une dictature, mais une démocratie radicale. Présenter l'URSS comme étant équivalent au communisme/socialisme est une bonne manière de tuer toute idée de modèle alternatif, mais c'est contraire à toute démarche intellectuelle sérieuse.

Le lavage de cerveau de la propagande scolaire est donc une arme efficace des classes dominantes, qu'il nous convient d'affronter comme nous le pouvons, en commençant par dénoncer ce formatage misérable.

16:33 Publié dans Formatage scolaire anti-socialiste | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg