21/07/2012

Europe ?

Europe ?

Qui donc peut-il être aujourd'hui  contre un grand projet de coopération entre tous les pays européens ?


Qui peut s'opposer à ce que la paix et des échanges harmonieux soient établis au sein d'une grande organisation européenne de tous les pays frères qui la composent ?

L’Europe est pour la Suisse une évidence géographique, une bénédiction politique, et un bienfait économique.

Et pourtant, nous ne devons absolument pas adhérer à l'Union Européenne.

L'Union Européenne ne représente pas ce rêve européen auquel j'adhère, mais une tromperie libérale pour mieux soumettre les peuples aux intérêts des classes dominantes.

L'UE est devenu l'un des principaux acteurs défendant des politiques d'austérité néo-libérale et créant une précarité crasse dans ses pays membres du sud.
Qui plus est elle a attaqué la démocratie en niant le droit à l'autodétermination des populations membres lorsqu'elle a soutenu la mise en place de gouvernements composés de technocrates sans légitimité populaire.

C'est pourquoi l'UE est notre adversaire, au même titre que le FMI ou que toute organisation libérale.
Et c'est pourquoi la Suisse ne doit pas y adhérer.

Mais les fondements de l'UE sont pourris, car dans ses prémisses existentiels réside la volonté de construire une fédération européenne.
Et qui dit fédération dit suppression de la souveraineté budgétaire et politique !

Nous ne pouvons soutenir un projet de fédération européenne qui supprimerait notre autonomie. Ce dont nous avons besoin est d'une confédération européenne où chacun des pays membres pourra collaborer avec les autres dans un respect réciproque et en toute amitié fraternelle.

Oui l'Europe est notre horizon, mais pas cette Europe, une autre.

17:57 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : europe, ue, confédération européenne | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg