29/10/2015

Une hausse de la taxation de 100% sur le tabac à shisha ? Cap sur le marché noir !

 

Qu'avons-nous fait chers amis amateurs de cet instrument si finement ciselé, qu'avons-nous fait pour que s'abatte sur nous le courroux du Conseil Fédéral depuis le 1er mai ? Pourquoi devrons-nous payer 10 francs pour quelques misérables 50 grammes de tabac fruité alors que nous n'en payions jusqu'à maintenant que 5 ? Comment est-il possible de doubler ainsi les prix par la seule force de l’État et de sa morale sans que nul ne rechigne  et ne s'émeuve ? 

Et bien c'est fort simple, la majorité des consommateurs de shisha sont politiquement invisibles. Car ce sont
des jeunes. Or, c'est bien connu, les jeunes n'existent pas politiquement, car ils ne votent que fort peu. On peut donc décider pour eux qu'à présent ils trimeront le double pour s'offrir une poignée de tabac sans en subir nulle conséquence ou révolte. Point de lobby de la shisha, point de réaction médiatique ou politique, sur l'esthétique appareil le gouvernement s'acharnera et seul le silence lui répondra.

Est-ce que tout ceci est juste ?

Nullement. Le paternalisme de l'Etat s'acharne sur les membres les moins argentés de la société, et sur ses membres les moins influents, dans le seul but d'imposer sa morale et de leur faire les poches pour emplir les siennes.

Alors que faire ?

Nous n'obtiendrons jamais gain de cause politiquement, car notre influence politique est marginal. Faut-il se résigner et payer la dîmes ? Faut-il se courber devant l'Autorité ? 

La solution ne peut venir que de nous. Nous n'avons rien à attendre des politiciens. La solution à notre problème consiste à sortir du marché contrôlé par l’État. Les vendeurs et les acheteurs de tabac à shisha doivent s'organiser entre eux, hors de tout contrôle de l’État, et commercer en dehors de ses taxes. Le marché noir, voilà la solution ! C'est seulement là que nous échapperons à l'injustice qui s'abat sur nous et qui nous éreinte, et que nous goûterons les fruits défendus du narguilé.

12065612_1647205365547911_6574804680559575058_n.png



 

19:04 Publié dans Shisha | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Je suis d'accord avec toi. C'est injuste et je suis dès lors pour le marché noir!

Écrit par : Schellenberg Séverine | 29/10/2015

Vous posez la question: "Est-ce que tout ceci est juste ?" Pour moi, c'est de l'illusionnisme rhétorique ! Que faut-il entendre par "juste" dans votre propos ?

Écrit par : Coeljeli | 29/10/2015

Coeljeli, il faut entendre que cette hausse de la taxation est injuste, c'est à dire éthiquement injustifié. Sur quelle base éthique pensez-vous pouvoir justifier cela ?

Écrit par : Adrien Faure | 30/10/2015

Adrien, as-tu demandé l'avis de Jean-Charles Rielle ?

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 30/10/2015

" Faut-il se résigner et payer la dîmes ? Faut-il se courber devant l'Autorité ?"
On parle bien du tabac à shisha?

"La solution à notre problème...."
Ah ouais, c'est sur que c'est archi-grave, autant je comprend qu'on crève de faim dans le monde, mais augmenter le prix du tabac à shisha, oulalaaa, SACRILÈGE!! Faisons la révolution!!!!!

question toute bête Adrien: Comparé au taxe sur la cigarette, le tabac à shisha est-il plus taxé?
En tout cas au niveau toxicité c'est pareil....

Écrit par : OMAR | 30/10/2015

Euh... et on fait comment avec le triplement des amendes ?

Écrit par : PIerre Jenni | 30/10/2015

Omar, vous ne faites qu'étaler votre mépris envers les plus fragiles de vos contemporains. On prive les plus pauvres de l'accès aux menus plaisirs de la vie et vous vous contentez de répondre : votre déplaisir m'importe peu, car il y a pire sur cette Terre... Bel esprit, bravo !

Écrit par : Adrien Faure | 30/10/2015

Adrien, je vois qu'on ne rigole pas avec la shisha avec vous!!!

@Pierre Jenni
"on fait comment avec le triplement des amendes"
A voir comment Adrien réagit sur une augmentation du tabac à shisha, je pense qu'il faut tout cramer.

Écrit par : omar | 30/10/2015

Maintenant nous pouvons comprendre l'origine de sa dérive idéologique!

Écrit par : Charles | 30/10/2015

Adrien, on nous dit à chaque hausse des taxes que c'est pour notre bien, juste ?
Moi je voudrais simplement que l'on arrête de nous aimer, car, vivre sans ces petits plaisirs, alcool, tabac & co. ; est-ce vraiment vivre ?

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 30/10/2015

Que la jeunesse d'aujourd'hui est loin de celle de 1968 !

Il y a eu les rêveurs, utopiste avec les fleurs dans les cheveux, qui manifestait pour la paix, et maintenant c'est pour la shisha !

Ce qui n'a pas changé, ce sont les plaisirs artificiels comme suppléant d'un sens de la vie perdu.

Sans ces révoltes, la jeunesse ne serait pas la jeunesse. Si elle était un peu plus poil à gratter de la société, et moins attachée à l'IPhone (...ou la shisha !), je trouverai plus rassurant pour empêcher la société de se scléroser.

Écrit par : Glob | 30/10/2015

Cher Glob,
Est-ce que vous connaissez vraiment les jeunes d'aujourd'hui ?
En tout cas, je vous rassure, mon sens de la vie se porte très bien.
Cordialement,
Adrien Faure

Écrit par : Adrien Faure | 31/10/2015

Cher Victor, vous avez parfaitement raison :-)
Qu'on nous laisse décider pour nous mêmes ce qui nous sied le mieux. Que l'Etat ne se mêle pas de restreindre les menus plaisirs de la vie soi-disant pour notre propre bien.

Écrit par : Adrien Faure | 31/10/2015

Les commentaires sont fermés.