18/09/2015

Publication de mon travail de recherche sur les mouvements libertariens en Europe

 

Durant l'année passée, j'ai effectué un travail de recherche sur les mouvements libertariens en Europe dans le cadre de la fin de mon Bachelor en histoire générale à l'Université de Genève. Il ne s'agit donc pas d'un mémoire, mais simplement d'un travail de recherche, ce qui explique sa longueur (seulement 24 pages sans la bibliographie et les autres annexes). Il ne s'agit pas d'histoire des idées, mais d'histoire sociale et politique (je traite de mouvements sociaux et non d'idées, des mouvements libertariens et non du libertarianisme). 


Ce travail d'histoire du temps présent (d'histoire immédiate et contemporaine) est une introduction à l'étude des mouvements libertariens en Europe car je n'ai pas pu pousser aussi loin mes recherches, que ce soit qualitativement (dans la profondeur de la recherche) ou quantitativement (dans le nombre de cas étudiés en Europe), que je l'aurais souhaité. J'ai l'espoir que d'autres étudiants en histoire pousseront l'étude des mouvements libertariens européens plus avant et de manière plus approfondie (notamment en ce qui concerne l'étude des acteurs individuels constituant les mouvements libertariens).

Je vais publier ce travail partie par partie sur mon blog car je souhaite que mes lecteurs libertariens puissent me compléter et me corriger s'ils trouvent des failles ou des lacunes (probables) dans mon travail. J'invite donc chaleureusement et courtoisement ces derniers à ne pas se retenir dans leurs commentaires et critiques, mon but étant vraiment d'améliorer le travail et nos connaissances des mouvements libertariens en Europe.

Je remercie encore tous ceux que j'ai interviewés pour leur patience et leur aide. Je n'aurais tout simplement rien pu faire sans eux.

14:35 Publié dans Libertariens en Europe | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

libertarian, ça veut rien dire sauf ce que des mouvements radicaux d'extrême gauche se sont immaginé sans connaissances de bases ou tout autres systèmes analytiques, et confortablement développé dans l'isoloir de l'absence de communications numériques de la mi-20e siècle.

je pointe sur les trucs bidouillés des mouvements libertaristes type so-called "pédagogies" Freinet. qui n'en n'a jamais été une.

sachant que le libertarisme est né comme anti-toute autorité
au tournant du 19-20e siècle,
bien avant les conflits mondiaux du XXe
avec Ellen Key
et sont un condensé de théories anti- autoritarisme & anti-dogmatismes, anti-académisme surtout.
et sont morts vers les années 1970, face aux 1res grandes crises de globalisations économiques


se plonger dans les mouvements libertaires est fastidieux car lettre morte, surtout si vous ne commencez pas par lire les écrits qui les fondent et l'histoire de Pestalozzi

cheers!

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 18/09/2015

Les commentaires sont fermés.