La diversité libertarienne

Imprimer Pin it!

 

Pour toutes les définitions, je vous renvoie à mon article sur les libertarianismes de gauche : 

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2014/11/24/les-libertarianismes-de-gauche-262137.html 

J'ajouterais simplement que la position lockéenne est celle (évidemment) de John Locke, mais aussi celle de Nozick. Elle comprend un proviso, une condition/clause à l'appropriation, qui établit que x ne peut s'approprier A que si cela ne nuit à personne. La position néo-lockéenne est celle de Rothbard, elle ne comprend pas de proviso et est donc plus permissive. 

 

Libertarianismes anarchistes.png

Libertarianismes minarchistes.png

Libertar.png

Commentaires

  • Je peine à comprendre votre insistance à définir un libertarianisme de droite ou de gauche. A ce stade les extrêmes se rejoignent me semble-t-il.
    Quant à votre distingo entre Locke et Rothbard, j'observe que, vu la taille définie de notre environnement qui se limite à une sphère suspendue dans l'univers, et à plus forte raison avec l'explosion démographique que nous traversons, la propriété privée portera toujours préjudice à d'autres. C'est pourtant le fondement du libertarianisme, quel que soit la branche à part celle des géolibertariens.
    Bonne année 2015 !

  • Pierre Jenni, à vrai dire ce billet a surtout pour but de montrer la diversité libertarienne indépendamment des clivages possibles entre aile gauche et droite libertariennes.
    Peut-être êtes-vous donc géolibertarien ? :-)
    Bonne année 2015 à vous aussi !

Les commentaires sont fermés.