28/10/2014

Ce que le libertarianisme partage avec la gauche



Ce libéralisme classique radicalisé à la sauce anarcho-individualiste étasunienne que l'on appelle libertarianisme est un super-libéralisme poussant les logiques internes du libéralisme jusqu'à ses conclusions logiques (soit l'anarchie pour les plus cohérents d'entre les libertariens, ou au moins un État minimal pour les plus frileux). Comme il échappe au traditionnel clivage gauche-droite, j'ai trouvé qu'il n'était pas inintéressant de présenter les éléments qu'il partage avec la gauche (l'exercice peut aussi évidemment être fait avec la droite).

Voici donc les positions que les libertariens partagent généralement avec la gauche.

1. Un soutien à l’État de droit, au constitutionnalisme, à la séparation des pouvoirs, et au respect des droits fondamentaux (il y a toutefois divergence sur l'étendue de ces droits fondamentaux) dont la liberté d'association, de mouvement, d'expression, de croyance, de presse, etc.
(A noter que, bien entendu, les libertariens anarchistes ne voient dans tout cela qu'une étape.)

2. Une condamnation totale de l'esclavage.

3. Une condamnation totale de toutes les doctrines totalitaires et despotiques, comme le fascisme ou le nazisme.

4. Une opposition farouche au colonialisme, au néo-colonialisme, et à l'impérialisme, et un soutien à la restitution des terres aux individus expropriés par la force dans les pays pauvres.

5. Une ferme opposition au militarisme, à l'interventionnisme militaire, au service militaire obligatoire, à l'armée étatique, et un soutien à la réduction des budgets militaires (les deux derniers points concernant toutefois surtout les libertariens anarchistes).

6. Une opposition à la surveillance étatique, aux services de renseignement, et à l’État-policier.

7. Un soutien à l’économie de marché plutôt qu'au planisme d’État (je fais exception d'une poignée de marxiste-léninistes).

8. Un soutien à la décentralisation plutôt qu'à la centralisation.

 

9. Une opposition aux abus de pouvoir, à la corruption, au copinage politique, et aux privilèges de la haute-bureaucratie.

10. Un soutien (à gauche en général) au libre-échange.

11. Un soutien à la libre-circulation des personnes et à une immigration plus libre.

12. Un soutien à la liberté en matière de mœurs et un refus d'imposer une morale conservatrice aux individus par la force.

13. Un soutien à la légalisation des drogues.

14. Un soutien à la liberté des individus de faire ce qu'ils veulent avec leur corps.

15. Un soutien à la possibilité de l'école à la maison et à la possibilité de méthodes d'enseignement alternatives.

16. Un soutien à la liberté de créer librement des monnaies.

17. Une opposition générale à la TVA et conséquemment à sa hausse.




12:29 Publié dans Libertarianisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.