20/08/2014

Comment abolir l’État en Suisse ? - Principes généraux


Bien que je n'ignore pas que l'abolition de l’État se traduira concrètement probablement par une lutte sans relâche à tous les niveaux, je souhaite donner ici une sorte de schéma théorique de comment abolir l’État en Suisse. Mon propos est de montrer que cette abolition peut tout à fait se faire pacifiquement et progressivement.

A noter que je ne dis pas que les anarchistes qui rêvent de violence révolutionnaire et de lutte armée sont toujours dans leur tort. Au contraire, il peuvent parfois être dans leur bon droit. Mais toute action de ce type ne peut être, pour être légitime, qu'une défense proportionnée à un acte d'agression (par exemple à la répression armée des Hommes de l’État). Dans le contexte suisse actuel, une voie pacifique et progressive me semble tout indiquée.

La question de la désobéissance civile est aussi intéressante. Si une majorité d'individus cessaient de payer taxes et impôts, je me demande combien de temps la machine étatique pourrait rester en place. Mais je suppose aussi que cela pourrait se traduire par une période plutôt troublée. A creuser.


Une abolition pacifique et progressive de l’État doit se fonder sur deux principes. Premièrement, il convient de transférer tout ce qui est possible de l’État aux individus. Deuxièmement, lorsqu'il n'est pas possible de directement transférer les compétences et les fonctions de l’État aux individus (par exemple pour des raisons politiques), il faut alors les transférer à un niveau de compétence étatique inférieure pour rapprocher au maximum l’État de l'individu et le rendre plus facilement maîtrisable par ce dernier (on tend ainsi à rendre à l'individu le maximum de souveraineté possible sur lui-même).

Ci-dessous, voilà une illustration de ces deux principes.

1. Faire prévaloir le droit cantonal sur le droit fédéral.

2. Donner les compétences et les fonctions que remplit l’État fédéral aux individus ou aux États cantonaux.

3. Abolir l’État fédéral et transformer la Suisse en confédération.

4. Faire prévaloir le droit communal sur le droit cantonal.

5. Donner les compétences et les fonctions que remplit l’État cantonal aux individus ou aux États communaux.

6. Abolir les États cantonaux.

7. Donner les compétences et les fonctions que remplit l’État communal aux individus. 

8. Abolir les Etats communaux. L'Etat est ainsi aboli.

Ceci étant posé, il s'agit à présent de décrire dans le détail comment donner les compétences et les fonctions de l’État aux individus. J'y reviendrai donc prochainement.

12:36 Publié dans Abolition de l'Etat | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Vous n'étiez pas socialiste à la base??

Vos discours peuvent quand même faire peur...

Écrit par : Nico Insku | 21/08/2014

Nico Insku, le socialisme prône l'abolition de l'Etat, que ce soit chez Marx, Engels, et les marxistes, chez Castoriadis, ou chez d'autres.

Écrit par : Adrien Faure | 21/08/2014

Les commentaires sont fermés.