20/10/2013

Le formatage scolaire contre le mouvement socialiste


Jusqu'à l'université (et encore...) le système éducatif obligatoire et post-obligatoire fait gober aux élèves une définition très simpliste et manichéenne des modèles économiques, politiques, et sociaux, qui se résume à :

1. Capitalisme = économie de marché + démocratie

2. Communisme/socialisme = économie planifiée + dictature

Répétez cette opposition pendant 20 ans, et regardez le résultat, je suppose que peu de gens seront très ouverts à étudier toute alternative au capitalisme...

Bien entendu, cette définition est complètement fausse.
Le capitalisme peut être considéré comme étant l'opposé de toute véritable démocratie, en outre, le capitalisme n'est pas forcément une véritable économie de marché, tant la détermination de la production peut être soumis à des impératifs (État, monopoles, concentration, multinationales, etc.) qui n'ont plus rien à voir avec ceux définissant la concurrence d'une économie de marché.
Le communisme/socialisme n'est pas forcément une économie planifiée (notons que jamais les professeurs ne sont capables d'expliquer ce qu'est vraiment une économie planifiée et comment elle fonctionne...) puisque des modèles de socialisme de marché sont envisageables, et évidemment il n'est pas une dictature, mais une démocratie radicale. Présenter l'URSS comme étant équivalent au communisme/socialisme est une bonne manière de tuer toute idée de modèle alternatif, mais c'est contraire à toute démarche intellectuelle sérieuse.

Le lavage de cerveau de la propagande scolaire est donc une arme efficace des classes dominantes, qu'il nous convient d'affronter comme nous le pouvons, en commençant par dénoncer ce formatage misérable.

16:33 Publié dans Formatage scolaire anti-socialiste | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Pouvez-vous me citer un seul exemple qui réfuterait l'équation
Communisme/socialisme = économie planifiée + dictature ?

Cordialement

Écrit par : Galileo | 20/10/2013

@Galileo, bien entendu, prenez l'exemple de la Hongrie de 1956.
Vous avez l'apparition d'une expérience socialiste (les coopératives ouvrières autogérées) au sein même d'une économie planifiée couronnée par une dictature.
N'est-ce pas un très joli exemple ? :-)
Vous avez aussi des exemples plus classiques, comme celui de la Commune en 1871 ou de la Catalogne en 1936.

Écrit par : Adrien Faure | 20/10/2013

Si votre hypothèse était juste, comment expliquer le nombre impressionnant d'enseignants au PS? :=)

Écrit par : vieuxschnock | 20/10/2013

@vieuxschnock, parce que le PS n'apparaît pas comme une force d'opposition au capitalisme.

Écrit par : Adrien Faure | 20/10/2013

Les commentaires sont fermés.