05/05/2013

Le socialisme, un projet pour la liberté



Certains militants pensent parfois que le socialisme serait composé de deux courants antagonistes, dont l'un (dominant) serait exclusivement tourné vers l'augmentation du niveau de vie de la population (et en premier lieu des catégories dominées de la population) via la croissance de l'Etat-providence, et dont l'autre, plus libertaire, se concentrerait sur la réalisation de l'autogestion (la gestion des travailleurs sur leurs moyens de production, la gestion des usagers sur leur lieu de vie, la gestion des étudiants sur leurs lieux d'étude, etc.).
Mais à mon avis, c'est une erreur de vouloir opposer l'un à l'autre, comme il est erroné de chercher à opposer l'égalité ou la justice à la liberté.

Cette erreur provient probablement d'une confusion sur l'essence et la finalité du projet socialiste, ou bien d'une non adhésion au projet socialiste en tant que tel.
Car le socialisme n'est pas seulement un projet égalitariste par amour de l'égalité, pas plus qu'il n'est un projet de justice par adulation de la justice. Le projet socialiste met simplement l'égalité et la justice au service de la liberté, et affirme que sans égalité et sans justice, il ne peut y avoir de liberté réelle.
Le développement de l’État-providence, l'extension du respect des droits sociaux, l'amélioration des conditions de vie, sont partie intégrantes du projet socialiste car ils servent sa finalité : la réalisation de la liberté.
En effet, nul n'est libre sans accès à des soins, sans accès à l'instruction, sans accès à des transports publics de qualité, sans accès à un minimum vital, etc.
La liberté passe nécessairement par l'instauration d'un bon niveau de vie.

Toutefois, la critique du capitalisme, la critique de l'exploitation, n'est pas qu'une critique envers un niveau de vie insuffisant (puisqu'un niveau de vie suffisant est absolument nécessaire à toute liberté réelle), c'est aussi, et ce de manière essentielle, une critique contre l'exploitation en tant qu'aliénation de la liberté.
Car l'existence structurelle du patronat est productrice d'une domination qui aliène la liberté des travailleurs, et qui nie leur autonomie à décider souverainement de ce qui les concerne en premier lieu : la gestion de l'organisation du travail. De même, l'existence d'une autorité extérieure à celle des étudiants et des professeurs au sein de l'université aliène la liberté des usagers de leur espace de vie (étudiants et professeurs) à décider souverainement. Ces exemples montrent que la liberté n'est pas qu'une question d'augmentation du niveau de vie, de réalisation de la justice ou de l'égalité, mais bien aussi une question de démocratie réelle, d'autonomie réelle des individus, et de suppression de toute exploitation ou domination (de toute hétéronomie).

Ainsi, le socialisme se confond avec le projet d'autonomie, avec le projet de liberté, et vouloir lui ôter une de ses composantes ne fait pas sens selon moi. 

17:48 Publié dans Liberté, Socialisme | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Ça y est, c'est le printemps, les socialistes chantent, que dis-je, beuglent leur enthousiasme !

Mais c'est bien connu, les socialistes ne font pas le printemps !!

Écrit par : Corto | 05/05/2013

En général ça marche, quand la droite me censure comme ça serait surement le cas si je n'avais pas posté ce commentaire sur votre blog, je poste une copie dans un blog de gauche !!

Merci Madame la libérale Alfandrini


Juste pour le plaisir que je situais plutôt dans le camp des crypto-communistes, d'être censuré, je vous salue malgré votre assiduité.

Concernant solar-impulse, qui reste un objet très couteux malgré beaucoup d'autres avantage, je vais quand même rappeler aux novices que pour fabriquer un panneau voltaïque, il faut pratiquement deux fois plus d'énergie que ce qu'il pourra produire tout au long de sa courte vie, dommage de griller des milliers de mégawatts pour faire un tours dans le ciel, Monsieur Picard !

Mais ça les lobbys nucléaires n'aiment pas trop en parler !!

Il faut également savoir que tous les grands projets en matière de voltaïque-silicium sont abandonné, les uns après les autres !!

Ce que personne ne veut dire, c'est que des inventions 3 fois plus rentable en production électrique et 4 fois moins gourmand en terme d'énergie lors de la fabrication existent, mais il faut continuer d'amortir les investissements de production de voltaïque-silicium et attendre que les brevets soient échus !!

Finalement les écologiques reproduisent exactement les mêmes cataclysmes que les pétroliers, dommage !

Écrit par : Corto | 05/05/2013

Tiens, soyons fous, je vous livre celui qui fut censuré la semaine dernière, il sera surement plus lu sur le blog d'Adrien, lui ne censure pas !!


Chère Madame,

En ce qui concerne le contexte genevois, il y aurait tellement à dire sur ce sujet que je ne pense pas opportun de débattre aussi superficiellement.

Mais en quelques mots, Genève vit dans un contexte pipé au niveau des chiffres du chômage, tel en fut la volonté des politique en matière d'assurance chômage, les x/x des sans emplois genevois sont inscrit dans des institutions encore moins avouables que le chômage et il semble que vous ne fréquentez pas beaucoup de personne en fin de droit !

Il me semble que les "libéraux" genevois comme tant d'autres on perdu le sens du terme "libéral" et votre note laisse entrevoir une certaine condescendance aérienne et remplie de piété, ce n'est malheureusement pour la libérale que vous pensez être, une forme de paradoxe, que dis-je, de double paradoxe !

Et je ne vais pas continuer, ce serait ouvrir une voie royale à tous les populismes que contrairement aux apparences votre parti de nantis n'a fait que nourrir au berceau (comme le fait la gauche également) !

Avant cette gigantesque omelette, vous ne pourrez pas prétendre que les oeufs n'étaient pas en bonne partie dans les mains des partis bourgeois et populaires !!

Bien à vous

Écrit par : Corto | 05/05/2013

Le mariage pour tous, une arnaque socialiste !!

Pour compléter tous ces ébats verbaux, je dirais que ce refus des contraires manifesté dans ce "mariage pour tous" et avant tout un refus de la diversité telle qu'elle s'impose de son propre chef.

Sans la diversité et au travers de cette tentative d'unicité de l'humain sur sa propre nature, l'occident ne fait que reproduire sa volonté de vouloir être lui-même le "UN", de se substitué au "Créateur", de se placer lui-même à ce qu'il y a de plus élevé.

Ce désir inconscient d'être l'élément unique et unificateur a toujours tenté les humains. Comme illustré dans les commentaires précédents, la civilisation grec avait déjà voulu se substitué à l'Unique en le défiant et plaçant "le grec" comme aboutissement ou comme base. Le christianisme n'a fait que de transposer cette idéologie, en incarnant une divinité au niveau du SOI, de l'homme et du terrestre. A chacune de ces tentative, il a fallut que des explications surnaturelle afin de permettre de concrétiser, de matérialiser ce type de pensée (unique).

Au travers de toutes ces manipulations mélangeant, génie génétique et politique par le biais de ce refus des différences, les instigateurs de ce chantage, car ce n'est rien d'autre qu'un chantage, inverse les données, ils revendique la "différence" dans le but de s'accaparer la différence et accusent leurs détracteurs d'exclure le droit à la différence qui n'est en fait rien d'autre qu'une "non-différence", il s'agit d'une simple escroquerie rhétorique.

Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas de l'acceptation de catégories sociales spécifiques soi-disant exclue, mais d'un rejet des contraires au travers d'une uniformisation des genres, tout cela en hypothéquant ce que l'humanité a de plus précieux, "la Diversité" !!!

C'est un tours de passe-passe, mais personne ne soulève que le gouvernement socialiste, tel un pickpocket qui distrait sa victime pour la détrousser, a profité de la cohue provoquée par l'effet d'annonce, pour subtiliser l'un des fondements les plus naturels et ceci sur une population enfantine n'ayant pas le droit à la parole, allez demander à un enfant si il ne veut pas une maman et un papa !

Ne vous étonnez pas si de nouveaux Anders Breivik ouvre la porte aux fanatismes !

Bien à vous

Écrit par : Corto | 06/05/2013

@corto
Vous devriez éviter les sujets que vous ne connaissez pas. Le temps de récupération de l'eénergie utilisée pour la construction et l'installation de panneaux solaires (onduleurs et câblage inclus) correspond sous nos latitudes à une durée de 1.5 à 4 ans selon la technologie utilisée ! La durée de vie des cellules photovoltaïques est au minimum de 20 ans ! Tout le reste n'est que baliverne!

Écrit par : Galileo | 06/05/2013

@Adrien,on voit bien que l'exclusion et la séquestration physique vous est inconnue,sinon vous n'écririez pas autant de sottises.Quand à la liberté des Socialistes tout le monde l'a connait,c'est faire la pluie et le beau temps chez les autres a défaut de pouvoir diriger sa propre vie en premier,et surttout mettre son nez dans ce qui ne les regarde absolument pas
N'oubliez pas que la seule force du Socialisme c'est le fil de fer barbelé et électrifié afin de pouvoir controler les humains à tous les coins de rue,ce qui montre bien sa faiblesse tandis qu'il montera aux crénaux pour fustiger le monde agricole parceque justement pour éviter au bétail d'aller semer le désordre dans le champ voisin ,les clotures de parcage ont été électrifiées
Depuis la fin de la guerre ,on en a connu et vécu de vertes et pas mûres mais celle-ci dépasse vraiment le raisonement humain .Ce qui prouve bien qu'en relevant des copiés collés,chez les Socialistes on ne sait pas analyser ses propos ou actes avant d'agir

Écrit par : lovsmeralda | 07/05/2013

Galiléo, vous parlez des panneaux équipés de cellules faites il y a 20 ans ?

Je sourit !!!

Ils n'ont plus que 30% de leurs capacités initiales !!!

Et à l'époque les wafers de silicium faisaient 1 mm d'épaisseur !!!!

Je connais très bien le sujet et je ne parle que ce que je connais !!

Écrit par : Corto | 08/05/2013

Les commentaires sont fermés.