11/11/2012

Contrôle policier ?

Vendredi, je me suis rendu au rassemblement de départ de la manifestation de commémoration de la fusillade du 9 novembre 1932 et d'opposition à la mise en place de nouveaux bataillons militaires de répression de la contestation populaire.
En arrivant, j'ai été contrôlé par les forces de police encerclant ce rassemblement politique, quelques cohortes de policiers en armures ayant en effet été envoyé pour contrôler notre dangereux rassemblement gauchiste.

J'avoue trouver surprenant que le Conseil d’État genevois soit aussi désireux de gaspiller l'argent public dans de telles opérations d'encadrement des militants de gauche. Mais je suppose que c'est pour mieux taxer les jeunes à coup de taxe à 365 francs par la suite.

Mais ce qui m'a surpris encore davantage, c'est d'être contrôlé avec mes camarades de la Jeunesse Socialiste Genevoise (notre vice-présidente, notre graphiste, et le co-président de la Jeunesse Socialiste Vaudoise), alors que nous arborions nos drapeaux, et donc notre appartenance à la JSG.
La JSG serait-elle devenue une organisation si subversive qu'il faille nous contrôler ainsi ?

Quant au contrôle, permettez-moi de vous préciser ses modalités :

1. Présentation des papiers d'identité.

2. Fouille des sacs.

3. Fouille au corps (palpations, fouille des proches).

4. Photographie des papiers d'identité.

5. Photographie du corps et du visage.

J'aimerais en effet bien savoir depuis quand j'ai voté pour la légalisation du fichage des citoyens s'engageant en politique ?!

Mais bon, comme je voulais aller à la manifestation, j'ai préféré ne rien dire plutôt que de me faire embarquer comme nos voisins peut-être trop bavards.

Alors, elle est pas belle la démocratie libérale ?

22:27 Publié dans Police & politique | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Ce n'est pas la démocratie libérale le problème, c'est celui qui dirige la Police actuellement.

Tu es un peu court niveau réflexion Adrien. Peut-être es-tu plus doué dans les insultes sur les réseaux sociaux que dans la véritable pensée.

Écrit par : Grégoire Barbey | 11/11/2012

Barbey, si seulement tu comprenais le sens du mot "pensée" ! :-)

Il y a plusieurs raisons valables d'utiliser les mots "démocratie libérale" ici.

D'abord de manière triviale, notre Etat cantonal est fortement dominé par le PLR au Conseil d'Etat et au Grand Conseil. (Qui plus est le conseiller d'Etat en charge du département de la police est PLR. )

Ensuite, j'ai d'ores et déjà soutenu la thèse selon laquelle la démocratie en système capitaliste (c'est à dire la démocratie libérale) correspond non seulement à une démocratie faussée (puisqu'une minorité possède une influence énorme) mais encore à un modèle étatiste (puisque la coercition est nécessaire pour réprimer les lésés du mode de production inégalitaire) à tendance répressive. Il s'agit pour moi de dénoncer le libéralisme comme étant une idéologie de classe (ou au service d'une classe), et la démocratie libérale comme étant une démocratie de classe, à l'opposé d'une démocratie socialiste au service de tous.

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2012/09/06/le-liberalisme-est-etatiste.html

Écrit par : Adrien Faure | 11/11/2012

Je trouve ta vision de la police intéressante. A te lire (et je me réfère tant à cet article qu'aux commentaires qu'il a suscité sur Facebook), les forces de l'ordre ne sont là que pour assurer la domination de la classe "supérieure", les dirigeants ou persécuter de pauvres gauchistes si souvent victimes du régime actuel. Ne te vient-il pas à l'esprit que ces policiers en armures sont également là pour protéger la population banale, celle qui vote à droite ou à gauche, peu importe, celle qui se promène en ville, celle qui travaille dans les magasins sur le bord de la route qu'empruntera la manifestation? Car, comme le passé l'a montré à plusieurs reprises - l'un des exemples les plus frappant étant le G8 - la foule a une dynamique très différente de l'individu, quand bien même se serait une foule composée d'individus très intelligents. Il est donc nécessaire, à mon avis, de protéger l'ensemble des citoyens des débordements possibles. Même si cela implique un désagréable contrôle de police. D'ailleurs, les supporters des clubs de foot l'ont bien compris, et eux ne crient pas à la conspiration...

Écrit par : Cora | 12/11/2012

@Adrien vous apportez de l'eau à mon moulin et je vous en remercie,ce constat face a des controles policiers mal ressentis par vous -même et d'autres ne serait-il pas en quelque sorte le boomerang pour vous montrer l'humiliation et l'indignation ressenties par le simple ouvrier surveillé par des caméras afin de voir s'ils sait trier ou non ces déchets?
Ah les gauchiste ecoterroriste et j'en passe ,méfiez vous en donnant la main à des crapules de manipulateurs qui ont compris comment s'enrichir sur le dos du citoyen,on commence avec des caméras,des amendes et la prison si c'est pas une étoile brune avant,réfléchissez il en va de votre futur,le nôtre est derrière
Bonne journée pour Vous Adrien

Écrit par : lovsmeralda | 12/11/2012

Mais toute répression est au service de quelque classe ou intérêt. C'est une évidence. Même dans un modèle socialiste.

Écrit par : Grégoire Barbey | 12/11/2012

Bonjour Adrien,

C'est un effet possible de la loi sur les manifestations votée l'an dernier? Mais aussi une volonté politique comme le dit Grégoire. Avec la nouvelle loi (j'étais contre mais elle est passée) la police voudra savoir qui est qui. Les organisateurs pouvant être poursuivis, la vérification de l'identité que ceux qui s'y rattachent par des signes visible deviendra courante.

De plus les débordements passés et le noyautage de manifs par le blackbox inspirent aujourd'hui un comportement de contrôle plus déterminé et plus démonstratif. La police agit préventivement. Que ce soit désagréable, certainement. Mais les policiers ne savent pas à qui ils ont affaire. La palpation et la fouille des poches prévient de possibles projectiles ou genre d'armes amenées sur les lieux d'une manif.

Mais bon, on n'est pas à Budapest en 56, à Prague en 68 ou à Tien an Men. J'imagine une manif critique à l'égard du pouvoir en système socialiste...


Comme dit plus haut, bien des gens subissent des contrôles poussés dans d'autres circonstances, comme lors des voyages en avion, dans la chasse au banditisme, les grands événements sportifs, etc. Et je ne parle même pas de certains pays d'Afrique où les check points sont nombreux.

En tous cas votre billet montre que M. Maudet fait ce qu'une bonne partie de la population attend de lui.

Écrit par : hommelibre | 12/11/2012

sans parler du fait que le contrôle que vous avez subit est probablement illégal.

Écrit par : Djinus | 12/11/2012

@Djinius en effet et vous faites bien de le souligner!malheureusement c'est devenu une mode quasi systèmatique et exigée très souvent de la part de particuliers ,les mêmes d'ailleurs qui n'hésitent pas à vous ficher dans leur ordinateur avec photos et numéros de plaques pour ensuite dossier plein aller à la gendarmerie.Nous vivons dans un monde de malades qui s'ignorent complètement préférant accuser les autres de tous les maux et qui sont de vrais paranoiaques n'hésitant pas non plus à dénoncer le climat et la maltraitance pour des insectes morts dans leur jardin

Écrit par : lovsmeralda | 12/11/2012

Grégoire, d'accord avec ta dernière phrase :-)

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

@Cora,

"Je trouve ta vision de la police intéressante. A te lire (et je me réfère tant à cet article qu'aux commentaires qu'il a suscité sur Facebook), les forces de l'ordre ne sont là que pour assurer la domination de la classe "supérieure", les dirigeants ou persécuter de pauvres gauchistes si souvent victimes du régime actuel."

En règle générale j'apprécie le travail de la police. Ma critique concerne l'encadrement excessif dont a été victime ce rassemblement.

"Ne te vient-il pas à l'esprit que ces policiers en armures sont également là pour protéger la population banale, celle qui vote à droite ou à gauche, peu importe, celle qui se promène en ville, celle qui travaille dans les magasins sur le bord de la route qu'empruntera la manifestation?"

Protéger de qui ? De la JS ? :-)
Je veux bien croire que s'il y a un risque qu'un casseur ou deux se baladent dans la manif la police prenne le soin d'encadrer la manif, mais pas de manière disproportionnée, et pas avec des fouilles et des fichages d'identité de simples militants.

"Car, comme le passé l'a montré à plusieurs reprises - l'un des exemples les plus frappant étant le G8 - la foule a une dynamique très différente de l'individu, quand bien même se serait une foule composée d'individus très intelligents. Il est donc nécessaire, à mon avis, de protéger l'ensemble des citoyens des débordements possibles. Même si cela implique un désagréable contrôle de police. D'ailleurs, les supporters des clubs de foot l'ont bien compris, et eux ne crient pas à la conspiration..."

Il n'y a justement que très peu d'exemples de manifs ayant dégénéré.
Quasiment toutes les manifs se passent très bien.

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

Lovsmeralda, et bien justement je suis opposé aux caméras de surveillance. C'est un gaspillage inutile et absurde de l'argent public !

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

Bonjour John,

Et que pensez-vous des photographies ? Aurions-nous légalisé le fichage de simples participants à des manifs ?

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

Le problème de la Police c'est qu'elle a toujours été directement influencée par le politique, via l'Exécutif; alors qu'elle devrait être aussi impartiale que la justice dans son rôle même. Une police d'Etat dont la mission serait claire et précis et distincte du jeu d'influence politique; voilà qui mérite peut-être aussi de réviser la notion même de sécurité publique et d'en modifier à la fois son mode de gestion et de nomination, en tant qu'institution à la fois étatique mais qui se doit d'être aussi égalitaire et neutre dans sa mission. Elle ne devrait être qu'un service public et non un moyen de pression politique ! A creuser... Je lance le débat sur un police réellement populaire et non soumise aux pressions de classes...

Écrit par : Laurent | 12/11/2012

@Adrien pour une fois on est sur la même longueur d'ondes voyez on a fini par y arriver/rire
je parlais de caméras utilisées par des gens comme vous et moi se prenant pour des dirigeants de commune et qui à l'insu de tous et même la nuit caméra aux poings jouent à flasher les contrevenants mais qui parcontre après plus de 12 ans de cinémas improvisés se retrouvent eux maintenant aculés avec un immeuble les mettant en ligne directe sous les yeux des nouveaux locataires dont ils se plaignent évidemment .Comme quoi dans la vie faut bien réfléchir avant de vouloir remplacer la police. chacun son job le monde tournera mieux et ces policiers en nombres venus vous controler ne sont -ils pas les nouveaux venus ,faut bien qu'ils se fassent la main d'un manière ou d'une autre.On connait les faux hold'ups,les faux exhibitionnistes et les faux bracages ,au fait était-ce de vrais policiers ?l'habit ne fait jamais le moine
toute belle fin de journée pour Vous Adrien

Écrit par : lovsmeralda | 12/11/2012

Oui, évidemment... ;-) Mais vu que je ne crois pas en l'abolition des classes (c'est-à-dire de toute propriété), j'ausculte des solutions alternatives... Notamment celles qui visent à changer les institutions et les lois...

Écrit par : Laurent | 12/11/2012

Pardon ! Non pas que je n'y crois pas, mais je n'en veux pas. C'est différent... Abolir les classes suppose nécessairement la violence armée. Il n'y a pas d'autre moyen pour y parvenir. A moins que tu puisses expliciter dans la pratique en quoi consiste ta propre vision de la "dictature du prolétariat" ?...

Écrit par : Laurent | 12/11/2012

Laurent, dans la société sans classe nous aurons une police libérée de tout intérêt de classe :-)

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

"Et que pensez-vous des photographies ? Aurions-nous légalisé le fichage de simples participants à des manifs ?"
Vous n'aviez qu'à refuser ces photos, ils ne peuvent pas en prendre sans votre accord et encore moins si vous n'êtes pas accusé de quoique ce soit.

Bien-entendu, les pandores vous auraient empêchés de vous rendre à la manifestation et vous auraient sans doute embarqués (pour 24h maximum, voire 48h s'ils trouvent un salaud de juge libéral prêt à prononcer la détention provisoire gratuitement à l'encontre du vilain gauchiste que vous êtes), mais c'est à vous de savoir jusqu'où vous êtes prêts à tenir tête à la police pour faire respecter vos droits.

Tout ce que je peux vous dire, en connaissance de cause (et pourtant je ne suis pas un vilain gauchiste persécuté par les salauds de libéraux), c'est que si vous n'avez effectivement rien à vous reprocher et pas peur de passer 24h avec en bonne compagnie, ça marche du tonnerre. Ressortir du commissariat sous les "nom de dieu" et autres jurons du policier qui prend la déposition c'est priceless, mais faut oser. :-)

PS : Un peu de lecture utile (ça doit bien être le seul papier "de gauche" dont je ne me lasse jamais d'ailleurs ^^), mais je suppose que vous connaissez déjà tout ça par coeur : http://www.opp-ge.ch/vosdroitsfacealapolice%202011.pdf

Écrit par : Nom/Prénom | 12/11/2012

@Nom/Prénom, merci pour les informations ! :-)
J'en prends bonne note.

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

Si vous trouvez que les manifs se passent bien vous ne deviez pas être à Genève lors de la manif contre l'OMC ni lors de celle contre le G8. Les commerçants apprécieront votre prise de position nottament ceux qui ont tout perdus.

Écrit par : Octave Vairgebel | 12/11/2012

Octave Vairgebel, sachez que j'ai participé pacifiquement à la manif contre l'OMC. Mais laissez-moi vous dire que la quasi totalité des manifestations se passent dans un calme absolu et dans une harmonie toute helvétique.
Les très rares débordements sont des exceptions.

Quant aux cibles des débordements, il s'agit fort rarement de petits commerçants, mais bien souvent des vitres de quelques grandes multinationales pour qui le coût économique est peu élevé.

Mais votre commentaire ne fait pas vraiment sens. Sachez que je regrette et condamne l'usage de la violence lors des manifestations. Ce que je dis c'est que je pense que la police n'a pas à encadrer aussi drastiquement des manifs très tranquilles comme la nôtre de vendredi, et que la police ne devrait pas pouvoir ficher les gens ainsi alors qu'ils n'ont rien fait.

Écrit par : Adrien Faure | 12/11/2012

Adrien vous vous foutez du monde. Jamais un manifestant est pacifiste ! Pour avoir subit quelques désagréments lors de votre "manif pacifiste" (commerce détruit et marchandise volée) j'ai étudié votre système de manif. En tête il y a vos amis casseurs suivi de vos copains voleurs puis arrive le troupeau de lavettes qui se contentent de brailler des insultes en brandissants des écritaux sur lesquels prônent des slogans débiles. Certains de ces panneaux sont d'ailleurs fabriqués par des enseignants du DIP ! A la fin de la manif vous vous partagez le butin des divers vols. Il faur relever que, lors de la manif contre l'OMC, les responsables (2 employés du DIP, à savoir De Marcellus et Decarro ainsi qu'un syndicaliste-député, Pagani) encourageaient les manifestants-casseurs-voleurs de se rendre à Plainpalais. C'est sur l'avenue du Mail que la destruction intensive des commerces a eu lieu. Ont été détruits et volés : 2 bistrots du quartier, un boulanger, un marchand de matériel photo, un opticien, une blanchisserie, un commerce de photocopies, un bureau de tabac (j'en oublie). Tous ces commerçants sont donc, pour vous, des multinationales ! La seule enseigne internationale qui avait souffert est le Mc Do et les connard qui ont détruit les vitrines retournaient le lendemain bouffer dans cet établissement ! (bonjour la logique !) Il faut aussi noter que toutes les voitures stationnées dans cette avenue ont été caillassées et démolies, certaines ont fini à la démolition ! Pour moi la police n'a pas fait son boulot et je l'encourage de prendre toutes les mesures pour contrer ces bandes d'abrutis gauchos ! Je dois dire que, dans ma jeunesse, j'ai participé à la manif contre l'invasion de la Hongrie par les troupes de l'URSS mais, comme par un curieux hasard, aucun membre du PS n'était présent ! Je me demande pourquoi ! Serait-ce la peur de vexer le Parti Socialiste Soviétique ?

Écrit par : octave vairgebel | 14/11/2012

C'est amusant de lire un socialistre, même jeune, s'offusqer d'une prétendue "répression"... LOL

Écrit par : Déblogueur | 13/11/2012

Mais oui, mais oui, "LOL, MDR, PDR, ;-)" ... quand les vieux réactionnaires s'essayent au languages jeunes, c'est aussi pitoyable que Mitterand qui exposait l'étendue de ses connaissance en verlan.

Moi je conclurais : GFY.

Écrit par : Djinus | 13/11/2012

Ah les pseudo-anarchistes en carton, ils n'auraient rien à dire sans l'injure et l'attaque ad-hominem.

Écrit par : Nom/Prénom | 13/11/2012

"Nom/Prénom", bien sûr que oui, il s'agit justement du sujet de l'article - ouvre les yeux camarade - le pseudo-anarchiste (*) s'étonne du fait qu'un contrôle de police arbitraire - donc illégal - se soit déroulé.

Mais où sont donc les libéraux si attachés à notre Etat de droit, vous savez, ce droit qui sert en fait essentiellement à protéger la bonne marche des Affaires.


(*) Bouh la vile attaque ad-hominem, méthode que tu es si prompt à dénoncer

Écrit par : Djinus | 13/11/2012

Je suggère à tous les militants de photographier les policiers en train de photographier - illégalement - les autres militants.

Muni de cela, il y a fort à parier que le PLR - si attaché à la liberté - va prochainement faire un projet de loi modifiant la loi sur les manifestation pour interdire la prise d'image des forces de l'ordre lors de manifestation.

Écrit par : Djinus | 13/11/2012

J'aime bien vos théories de masturbation intellectuels cependant il faut arrêter de mouiller la liquette...

Je ne vois vraiment pas quel est le problème des contrôle inopiné au milieu de la rue. Je rappelle que vous l'avez voulu Schngen... Vous avez voulu préférer que tout le monde soient controllé partout plutot qu'au niveau des frontières.

Vous me direz que dans le cas des manifestations, le control au frontière de touche pas les mêmes personnes. C'est exacte sur ce point
Seulement ces controles sont aussi le fruit de ce que demande la population à travers l'augmentation de la violence et de la délinquance. Je comprends que ca vous vexe cependant, ca ne me vexe absolument pas de me faire controler sur la route quand je sais comment roule certains abruti. Au contraire, ca me rassure de me faire controler.

Alors je comprends que de mettre la faute sur le capitalisme liéral qui est la cause de la fin de la démocratie. Mais au contraire de ce que vous dites, ces controle sont le fruit de notre démocratie.
De gens qui en ont marre de se faire démolir les vitrines de leur magasin parce que des abruti n'ont rien trouver de plus intelligent à faire durant un après midi...

Alors il faut bien comprendre que la démocratie n'est absolument pas UNIQUEMENT ce qui vous convient.

Ce résultat sont le résultat d'expérience reconnue. Aujourd'hui on reproche à la police des prendre des gens en photo lors de manifestation, mais c'est justement parce que la POlice VOUS a écouté qu'elle prend des photos.
Avant, c'est les coups de bâton, les gaz lacrymo, etc...

Il faut savoir ce que vous voulez, faire des photo, des controle inopiné c'est justement de la prévention.

Écrit par : DdD | 13/11/2012

"Bouh la vile attaque ad-hominem, méthode que tu es si prompt à dénoncer" Je n'ai visé personne directement, contrairement à vous* qui injuriez ouvertement et directement ceux qui ne pensent pas comme vous. Mais visiblement vous vous êtes quand même senti visé et n’appréciez pas goûter à votre propre médecine (comme beaucoup de gens aux idées similaires, par ailleurs).

*Vous : Formule de politesse couramment utilisée lorsque deux personnes jouissant d'un minimum d'éducation et qui n'ont pas élevé les cochons ensemble tiennent une conversation, même sur internet, ne vous en déplaise.

Excellente journée néanmoins. :-)

Écrit par : Nom/Prénom | 15/11/2012

Oui, je sais, les histoires de paille et de poutre, c'est toujours très difficile de s'en apercevoir lorsqu'on en est victime.

Moi-même, je dois avouer que j'arrive exceptionnellement me faire avoir.

Écrit par : Djinus | 15/11/2012

Les commentaires sont fermés.