30/08/2012

Le libéralisme tue

Il y a eu l'exemple des parents grecques contraints par l'austérité d'abandonner leurs enfants, il y a à présent un nouvel exemple marquant des conséquences d'une politique libérale de réduction de l'intervention de l’État-providence en Grèce.

On peut en effet lire dans
le Monde Diplomatique de ce mois-ci, que : « La Grèce connaît une augmentation notable du nombre de malades depuis 2009. Entre 120 et 130 cas de paludisme ont été rapportés en 2011. (...) Entre 2010 et 2011, le nombre de nouvelles contaminations [au VIH] a augmenté de 57% dans l'ensemble du pays, selon le rapport d'activité 2012 des Nations unies concernant la Grèce. Sur la même période, il a même connu un bond record de 1250% dans le centre-ville d'Athènes, selon Médecins sans frontières. »

A force de couper dans la santé, de réduire l'accès aux soins, de faire baisser les revenus des travailleurs, les politiques libérales du gouvernement grec et de l'Union Européenne tuent...

15:44 Publié dans Austérité et Etat-providence | Lien permanent | Commentaires (46) | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Combien de grecs n'ont pas ou alors jamais payé d'impôts, Adrien ?

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

Les riches qui cachent leur argent en Suisse Victor...

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

Pas seulement !
Et puis, Adrien, c'est argent là fait travailler toute une industrie, celle des banques, grâce à laquelle des impôts tombent dans l'escarcelle de l'état ... à réfléchir !

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

L'argent volé au peuple grec fait travailler nos banques certes...
Mais en voulons-nous vraiment de cet argent volé ?
Notre économie a-t-elle réellement de pareils emplois ?

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

@ Adrien,

La faillite grec n'est pas due à un excès de libéralisme; bien au contraire. vous devriez vous en prendre à ceux qui ont mis la Grèce dans cette situation. C'est à dire aux politiciens qui ont cru pouvoir rouler tout le monde dans la farine.

D.J

Écrit par : D.J | 30/08/2012

@ Adrien,

La faillite grec n'est pas due à un excès de libéralisme; bien au contraire. vous devriez vous en prendre à ceux qui ont mis la Grèce dans cette situation. C'est à dire aux politiciens qui ont cru pouvoir rouler tout le monde dans la farine.

D.J

Écrit par : D.J | 30/08/2012

D.J

Ce sont les politiciens social-libéraux et néo-libéraux qui ont mis en place ces politiques! Que des adeptes du libéralisme encore une fois...

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

Si les Grecs imitent les Britishs atteint de la maladie dit cognitive dépensière pas étonnant alors qu'ils soient en pleine crise dûe spécialement à la carte de crédit.Acheter à crédit c'est bien jusqu'à un certain point mais toujours compter sur les autres pour rembourser y'a aussi des limites

Écrit par : lovsmeralda | 30/08/2012

Ton point de vue, Adrien est faussé par tes opinions politiques.
Soit réaliste enfin ...

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

"Soyez réalistes, demandez l'impossible." E. C. G.

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

@ Adrien,

" Ce sont les politiciens social-libéraux et néo-libéraux qui ont mis en place ces politiques! Que des adeptes du libéralisme encore une fois... "

Quand des politiques dépensent sans compter l'argent de l'état et font exploser l'endettement publique; j'appelle pas cela des libéraux.

D.J

Écrit par : D.J | 30/08/2012

D.J

Ils dépensent l'argent du peuple en armements dispendieux et futiles !
Ce sont des libéraux militaristes.

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

Adrien, faut arrêter de lire des conneries comme Le Monde Diplomatique ... c'est des gauchistes ...

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

Je serais curieux de savoir quel lien de cause a effet vous voyez entre le libéralisme, l’austérité et... l'augmentation de 1250% des contaminations aux VIH à Athène.

Merci de développer un peu le sujet, je suis sûr que ce sera édifiant.

Écrit par : Eastwood | 30/08/2012

1250% de plus ... c'est certainement du à la forte immigration que la Grèce supporte !

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

Victor, si vous m'envoyez votre adresse je vous envoie un exemplaire du Monde Diplomatique pour que vous vous fassiez une idée de la qualité du journal ;)

Quant à la forte immigration... vous croyez vraiment que les gens ont envie d'émigrer dans un pays en pleine crise économique et sociale où les nazis font 7% ??? :D

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

Eastwood, réponse en schéma :-)

libéralisme = moins d'Etat

moins d'Etat = austérité

austérité = moins de sous pour la santé, moins d'accès aux soins, baisse des salaires, moins d'hôpitaux, etc.

moins de sous pour la santé, moins d'accès aux soins, baisse des salaires, moins d'hôpitaux, etc. = augmentation de 1250% des contaminations aux VIH à Athène

Écrit par : Adrien Faure | 30/08/2012

L'immigration en Grèce a tellement augmenté que l' UE (votre chouchou) envoie régulièrement des anciens douaniers et policiers pour aider les grecs à expulser des immigrés illégaux venant de Turquie.

Cela ... ce n'est pas écrit dans "Le Monde Diplomatique", non ?

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

Non Adrien, votre schéma est dépourvu de liens rationnels :-)

A moins que vous vouliez dire que 'avant' les séropositifs étaient enfermés dans les hôpitaux aux frais de l'état et maintenant austérité oblige ils sont lâchés dans la rue et contaminent la population ?

Soyons sérieux, le VIH est toujours incurable, et moins d’hôpitaux ne signifie pas moins de responsabilité individuelle ni qu'on a tout oublié en 2 ans concernant la prévention et le risque. Il y a plus de crédibilité dans le commentaire de Victor.

PS: Ces dernières années j'ai eux des salaires parfois très hauts, parfois très bas, voir aucun. Et je ne voit vraiment pas en quoi un salaire bas m'aurait exposé au HIV.

Écrit par : Eastwood | 30/08/2012

Merci Eastwood pour la confiance témoignée.

Écrit par : Victor Winteregg | 30/08/2012

" libéralisme = moins d'Etat

moins d'Etat = austérité

austérité = moins de sous pour la santé, moins d'accès aux soins, baisse des salaires, moins d'hôpitaux, etc. "

Et il est justement là le problème. C'est pas le moins d'état qui a amené les gouvernements à appliquer des plans d'austérité; Mais le trop d'état, le trop de dépenses etc...

Le socialisme c'est de dépenser 2 francs quand on en reçoit qu'un seul. Les libéraux résonnent le contraire.

Le moins d'état en amont pour les libéraux n'est pas de l'austérité; c'est d'assurer des finances publiques saines par la rigueur budgétaire pour justement à ne pas arriver à des situations à la grec Où les soins hospitaliers ne sont plus assurés.

C'est qu'ont voté les suisses il y a 10 ans sur la loi " frein à l'endettement " loi qui étaient combattu vigoureusement par les socialistes dépensiers. Si la Suisse est aujourd'hui un pays avec des finances publiques saines et un état sociale solide contrairement à la zone euro; c'est parce que les libéraux suisses furent entendu par des électeurs responsables.

D.J

Écrit par : D.J | 30/08/2012

C'est la rentrée...

Et les billets simplistes d'Adrien reviennent... Ca nous manquait. Mais bon, celui-ci est d'une confondante niaiserie, ne serait-ce que par les slogans à l'emporte-pièce, les idées étroites et le ravalage de poncifs...

Allez, les cours reprennent bientôt à la fac. Courage!

Écrit par : Déblogueur | 31/08/2012

Pas de lien entre restriction budgétaire et VIH... Y a des ignorants pas ici, mais comme on dit, il n'y a pire sourd que ceux qui ne veulent pas entendre :)

"Les données de Médecins sans frontières sont claires: dans la seule ville d'Athènes les cas de contaminations auraient augmenté d'un impressionnant 1,45% par rapport aux données de 2010. Et tout cela à cause des restrictions d'une politique du ministère de la santé qui aurait supprimé la fourniture de seringues aux toxicomanes de la ville: ces programmes qui fonctionnent sur le principe de la réduction du risque sont opérationnels un peu partout le monde, mais à Athènes, selon le Guardian, ils ont été supprimés."

Écrit par : odel | 31/08/2012

@Odel

Voilà effectivement un lien de causalité valable entre la distribution de seringues et la transmission HIV entre toxico. Il suffisait de le dire sans partir dans les insultes et les prejugés.

Et ça amène vers une nouvelle question: En periode de restriction il est inevitable de fixer des priorités. Et à quel niveau placer la prevention pour une minorité de gens qui se detruisent deliberement et se moquent du bien commun ?

Écrit par : Eastwood | 31/08/2012

Eastwood, je vous prie de bien vouloir m'excuser de ne pas avoir rendu la corrélation logique davantage évidente. Je manquais de temps hier.

Odel a fort bien mis en avant le lien de causalité entre distribution de seringues et transmission du VIH.

On peut supposer aussi que les coupes dans le budget de la santé induisent une réduction des campagnes de prévention, et une réduction des dépistages.
De même l'accès au trithérapie (qui réduit les risques de transmission d'après ce qu'on m'a dit) doit lui aussi être réduit.

Enfin, la croissance de la pauvreté peut induire croissance de la consommation de drogue (on consomme plus facilement des drogues lorsqu'on est dans un état de détresse non?), ce qui rejoint le point mis en avant par Odel.

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

Eastwood,

"En periode de restriction il est inevitable de fixer des priorités. Et à quel niveau placer la prevention pour une minorité de gens qui se detruisent deliberement et se moquent du bien commun ?"

Comme je le disais, c'est la pauvreté qui induit la consommation de drogue.
Et cette pauvreté est la conséquence de la politique libérale de réduction des conditions de vie et du niveau de vie.

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

Déblogueur, vous confondez simplicité et simplisme.

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

Victor, je n'aime pas l'UE, je ne sais pas pourquoi vous pensez que c'est mon "chouchou". Je suis contre l'adhésion de la Suisse à l'UE évidemment.
Pourquoi voudrait rejoindre pareille institution libérale ???

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

D.J

Il n'y a pas de trop d'Etat providence, seulement des dépenses militaires trop élevés, et des riches qui ne paient pas leur dû.

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

1250% de plus au centre d'Athènes. Mais 1,45% d'augmentation à Athènes selon MSF.

Quel est le chiffre réel? Parce que le saut entre ces deux chiffres est plus qu'un bond quantique!

Le lien de cause à effet proposé par Odel est prenable. C'est d'ailleurs idiot car les soins qu'ils demanderont un jour coûteront bien plus que de nouvelles seringues.

Ces personnes sont responsables de leur état et de leurs choix. On ne peut indéfiniment exonérer l'individu de sa responsabilité. Le libéralisme c'est la responsabilité individuelle, en contrepartie de la liberté de faire son propre choix de vie.

Écrit par : hommelibre | 31/08/2012

NON MONSIEUR FAURE, la pauvreté n'incite pas a la consommation de drogue, la melancolie de la richesse oisive par contre...

Quoiqu'il en soit ce serait la drogue qui tue, pas le liberalisme.

Écrit par : Eastwood | 31/08/2012

J'ai probablement raté une quinzaine d'épisodes, mais c'est pas Faure qui racontait qu'il était contre l'état providence, vu que cela était en gros un sale moyen bourgeois pour empêcher la révolution et l'arrivée du vrai socialisme?

J'y comprenais déjà pas grand chose à ce qu'il racontait (quand je m'endormais pas en route), mais j'y comprends plus rien maintenant.

Écrit par : Amusé | 31/08/2012

Ah Eastwood, il me semble bien qu'on peut prouver une corrélation entre pauvreté et consommation de drogue. Je vais chercher une source sociologique.

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

Amusé, si vous voulez bien me citer lorsque j'ai dit du mal de l'Etat-providence, je serais fort intéressé :-)

Il se trouve que je défends totalement l'Etat-providence, acquis fantastique de la civilisation et de notre développement économique, politique, et moral.
Le fait qu'il ait en partie été instauré par la bourgeoisie pour contrer toute velléité révolutionnaire ne lui ôte pas son utilité.

De toute façon, le cas grec montre bien que capitalisme et Etat-providence ne font pas bon ménage sur le long terme...
Seul le socialisme peut assurer la pérennité de l'Etat-providence.

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

@Adrien,

Avec plaisir, vos sources m'interresse. Parce que d'après les miennent, la consommation de drogue comme le taux de suicide, sont largement plus elevés dans les pays riches.

Inversement c'est une evidence inutile à preciser qu'un camé fini, ou qu'il vive, n'a certainement plus sont autonomie economique.

Écrit par : Eastwood | 31/08/2012

Eastwood, peut-être s'agit-il de corrélation entre pauvreté relative (d'individus des pays riches) et consommation de drogue, et non pauvreté absolue (d'individus des pays pauvres).

Écrit par : Adrien Faure | 31/08/2012

Reste a savoir s'ils sont pauvres parce que camés ou camés parce que pauvres.

Autant mon experience personnel que la deduction qu'on peut faire des pays globalement pauvre, me pousserait vers la 1ere option.

Écrit par : Eastwood | 31/08/2012

Adrien, quoi que l'on dise, nous les autres, les vieux, vous resté braqué sur vos certitudes, sans vous donner la peine de vous interroger si cela est bien ou mal.

Dommage !

Écrit par : Victor Winteregg | 31/08/2012

@ Adrien,

" Il n'y a pas de trop d'Etat providence, seulement des dépenses militaires trop élevés, et des riches qui ne paient pas leur dû. "

Les dépense militaires grecs qui représentent 4% du PIB et qui sont peut-être les plus élevées de toute l'Europe occidentale ne sont pas la cause principale d'un endettement publique qui se situe à près de 115% du PIB. Je vous l'accorde sur ces certains riches comme les armateurs grecs qui ne paient pas d'impôt. ( que je trouve également scandaleux ) Mais la fraude fiscale reste un sport pratiqué en Grèce par beaucoup de monde notemment dans les classes moyennes. Mais tout cela les responsables politiques le savaient depuis longtemps. Ils n'ont pas cru bon de corriger le tire tout en continuant à dépenser sans compter et à tricher sur les comptes publiques vis-à-vis de l'Union européenne. Une fonction publique obèse, des avantages sociaux trop généreux, des retraites touchées avant 60 ans et même avant 55 ans pour certains etc...

La Grèce n'était pas du tout dans le concept d'une société libérale.

D.J

Écrit par : D.J | 31/08/2012

@Adrien,je suis soulagée d'avoir vécu une époque ou les hommes étaient diablement moins compliqués à vivre et comprendre surtout.Eux ne raisonnaient pas comme des machines ,ils travaillaient et aimaient rire.Le peuple et surtout l'ouvrier n'a jamais aimé les théoriciens.Ils sont considérés à juste titre comme empécheurs de tourner en rond
bonne soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 31/08/2012

@lovsmeralda

On a probablement eux cette chance parce que les gens se rappelait encore de la 2eme guerre mondiale, et de ses horreurs, causées par le choc des idéologies radicales.

Les petits intégristes d’aujourd’hui l'on probablement oublié, ou sont persuadés d'être du bon côté, comme ils étaient tous persuadés de l'être en 1935...

Écrit par : Eastwood | 31/08/2012

D.J

Certes, l'Etat grec n'a pas brillé par sa compétence.

Écrit par : Adrien Faure | 01/09/2012

Lovsmeralda, Eastwood,
Et pourtant on parle souvent de période post-idéologique pour qualifier notre époque.
Peut-être cette tendance est-elle en train de s'inverser.
Reste à savoir, si c'est le cas, pour quelles raisons. La crise ?

Écrit par : Adrien Faure | 01/09/2012

Cher Adrien,

Ce que je vais te dévoiler, va te trouer le cul !
Comme tu le sais peut-être déjà, je m'appelais Victor DUMITRESCU.
Sache que de 16 à 18 ans j'étais secrétaire général à la propagande des Jeunesses Communistes.

Non, ce n'était pas par conviction, mais dans une Roumanie Socialiste conduite par le Parti Communiste, il fallait pas discuter les ordres reçus.

Lorsque mon père apprit la nouvelle, il en a pleuré ... et pas de joie !
Ma mère a failli avoir une crise !

Écrit par : Victor Winteregg | 01/09/2012

Cher Victor,

Je te remercie de te dévoiler ainsi.
Je comprends maintenant que ton expérience du socialisme autoritaire et étatique t'a sûrement dégoûté du socialisme et des utopies de ce type.

Mais je te promets que toutes les idées que je défends sur ce blog ne visent absolument pas à reproduire les régimes de ce genre.

Écrit par : Adrien Faure | 01/09/2012

Tant mieux, mon cher Adrien, tant mieux ...

Écrit par : Victor Winteregg | 06/09/2012

Les commentaires sont fermés.