Abolir l’État ?

Imprimer Pin it!

Abolir l’État ?


Libéralisme, libertarisme, marxisme, communisme, anarchisme, toutes ces idéologies politiques ont en commun d'avoir comme finalité l'abolition de l’État.

Pour les uns essence néfaste de la coercition, pour les autres instrument maudit de domination de classe, l’État n'a pas une place très positive dans les grandes philosophies politiques qui ont marqué l'Histoire et qui continuent d'influer très largement sur la construction de nos sociétés contemporaines.

Comment se fait-il que moi, en tant que socialiste, je me refuse alors à soutenir l'abolition (ou le dépérissement) de l’État ?

Ma croyance que l’État est nécessaire à la construction d'une société humaine harmonieuse s'ancre plus profondément dans ma croyance que l’individu contemporain n'est pas suffisamment solidaire, partageux, juste, altruiste, bref en un mot sociable, pour se passer d'un médiateur impersonnel organisationnel comme l’État.

Un autre être humain, un individu transformé, plus évolué, pourra peut-être réaliser l'utopie d'une société sans État.

Mais dans la situation présente, je pense que nous ne saurions nous passer d'organisation collective sous la forme étatique et démocratique.

Cette vision de la nature humaine contemporaine est-elle réactionnaire comme le prétendent certains libertaires ?

Ce n'est pas moi qui trancherait cette question.

Sur ce, je cesse d'occuper l'espace virtuel de la blogosphère genevoise pendant quelque temps, histoire de me couper du monde pour mieux le réinventer.

Votre serviteur,
Adrien Faure,
idéologue en vacances




 

Commentaires

  • ;-) Un idéologue en vacances... qu'est-ce d'autre qu'un rêveur ?... Plutôt précieux en ces temps... Très belle musique, entre l'amour et la révolution... ;-)

  • Définition de "idéologue": Personne qui vit dans un monde d’idées, qui est dépourvue de réalisme.

    Bonnes vacances, méfiez-vous de la chaleur, pas bonne pour le neurone...

  • Adrien serait-ce une manière détournée de vous mettre en lice? si oui bon courage pour vous en premier car durablement vos neurones ne sont pas prêts pour l'exploit et il faudra une bonne dose de nerfs en acier pour les autres
    bonnes vacances !

  • Laurent, toute la difficulté est de rester rêveur et de ne pas tomber rêvasseur, ce qui est ardu en vacances^^

  • Lovsmeralda, en lice pour quoi faire ? :)

  • Déblogueur, le terme d'idéologue a cela de merveilleux que chacun se l'adapte à sa sauce ;)

  • Rêveur, rêvasseur... Ca me fait penser à Nietzsche qui disait que l'essentiel de la vie était dans le loisir. Et il ajoutait, avec humour et sérieux : et je ne m'adresse pas aux paresseux ! ;-)

  • "[...] n'est pas suffisamment solidaire, partageux, juste, altruiste, bref en un mot sociable, pour se passer d'un médiateur impersonnel organisationnel comme l’État."

    Tu devrais lire Rothbard et aussi Nozick, ça te ferait du bien.


    "Comment se fait-il que moi, en tant que socialiste, je me refuse alors à soutenir l'abolition (ou le dépérissement) de l’État ?"

    Produit le raisonnement jusqu'au bout et tire la conclusion qui s'impose. Lorsque tu penses que les gens ne sont pas assez solidaires et qu'ils doivent l'être de force (sous ta direction cela va de soi), La réponse à ta question est vraisemblablement la suivante: parce qu'au fond tu n'es pas réelement socialiste au sens fort du terme (au diable l'intellectuel Lénine), mais que tu es tout simplement un dangereux dictateur en puissance (vive le paysan Staline?).


    A part ça, pour les images et la musique, tu as les autorisations ou tu violes sciemment les droits d'auteur?

  • "...l’État n'a pas une place très positive dans les grandes philosophies politiques ... "

    On a raté un ou deux classiques ?

    La République - de Platon
    Introduction et Présentation par Olivier Battistini
    (Un corse ! Ca va saigner pour l'Etat !)

    http://misraim3.free.fr/divers2/la_republique_platon.pdf

  • @ Mais tout à fait, tu seras étonné d'apprendre que j'ai lu ton héros Nozik. Mais je jetterai un coup d’œil sur Rothbard.

    Et oui je crois en l'utilité médiatrice actuelle de l'Etat. Mais sur le long terme, dans une société sans classe, je peux imaginer son dépérissement progressif. Simplement je ne peux imaginer une abolition de type anarchiste, immédiate, qui fragiliserait la société.

    "A part ça, pour les images et la musique, tu as les autorisations ou tu violes sciemment les droits d'auteur?"

    Ah ça vous obstine le respect de la propriété privée hein ? ;)

  • @Chuck Jones : Libéralisme, libertarisme, marxisme, communisme, anarchisme... toutes ces idéologie sont anti-étatistes. D'ailleurs, même le socialisme l'est dans une large mesure!

  • Adrien,oh que j'aime votre 4me paragraphe,j'applaudis à tout rompre!
    belles et bonnes vacances pour Vous

  • "Libéralisme, libertarisme, marxisme, communisme, anarchisme... toutes ces idéologie sont anti-étatistes. D'ailleurs, même le socialisme l'est dans une large mesure!"

    Cher Adrien,

    Sans Etat, pas de Justice; sans Justice, pas de Contrat; sans Contrat, pas d'Avenir.

    Les socialistes, aussi bien que les marxistes, l'ont bien compris, ne vous fourvoyez pas.

  • "Ah ça vous obstine le respect de la propriété privée hein ? ;)"

    Pas toi?

    Donc si je te suis, je peux copier coller toutes tes notes de blog et en faire un livre numérique que j'édite, que je modifie à ma guise et que finalement je distribue et vends sans te demander l'autorisation ni te payer un quelconque droit d'auteur.

    Comme tu ne sembles pas attaché aux droits de propriété intellectuelle, ça ne devrait pas te déranger. Me trompé-je?

    Plus sérieusement, en parlant de Rothbard, comence par éthique de la liberté. Tu y trouveras une idée des plus curieuses pour un communiste comme toi. La plupart des libertés fondamentales que tu prétends défendre se définissent en terme de propriété. La propriété est la liberté fondamentale à partir de laquelle on décline et défini toutes les autres.

  • Cher Chuck Jones,
    excusez-moi mais le dépérissement de l'Etat c'est Marx, pas moi.

    Quant au socialisme... il existe sous bien des formes.
    Celui que je défends se veut peu étatiste (autogestion, décentralisation, propriété des travailleurs, etc.)

  • Mais tout à fait,

    Sur la question de la propriété intellectuelle, les Pirates (Bassim Matar, Alexis Roussel, etc.) ont présenté de très bonnes solutions pour permettre partage et rétribution aux créateurs.

    Arf, ton deuxième paragraphe me fait bien penser à un disciple de Hayek, Pascal Salin, que j'ai lu... et qui ne m'a convaincu !

    NB : Je ne suis pas communiste. Je défends l'existence de l'Etat-providence et un écart salarial minimal...

  • @ Adrien:

    - "excusez-moi mais le dépérissement de l'Etat c'est Marx, pas moi."

    Exactement ce contre quoi je vous mettais en garde. "Dépérissement" (verwelken) n'est pas "suppression" (sterben). Marx n'est pas un anarchiste.

  • Chuck Jones, je sais bien que Marx n'est pas anarchiste. Néanmoins la finalité de son idéologie correspond en une désétatisation. Dans sa finalité, le marxisme est donc peu étatiste.

Les commentaires sont fermés.