15/05/2012

JSS : choix du contenu de notre prochaine initiative fédérale ce samedi

JSS : choix du contenu de notre prochaine initiative fédérale ce samedi

Ce samedi, je vais faire 8 heures de train pour me rendre avec mes camarades genevois à Frauenfeld, en Thurgovie, à l'Assemblée des délégués de la Jeunesse Socialiste Suisse.
Cette AD est particulièrement importante, car c'est elle qui décidera du contenu de notre future initiative fédérale.

Voici les différentes propositions sur lesquelles nous nous prononcerons :


- JS Genève :
Initiative pour l'étatisation des banques.

- JS Zürich :
Initiative pour l'autogestion en entreprises (les entreprises sont autogérés par les travailleurs).

- JS Genève :
Initiative pour la socialisation de l'héritage.

- JS Winterthur :
Initiative pour la transparence dans les activités des entreprises.

- JS Vaud :
Initiative pour la transparence du financement des partis politiques.

- JS Tessin :
Initiative pour le remplacement de la TVA pour une taxe fondée sur des critères socio-écologiques.

- Comité directeur de la JSS :
Initiative pour l'interdiction de la spéculation sur les matières premières agricoles.

- JS Berne :
Initiative pour la régularisation de tous les sans-papiers diplômés.

JS Berne + JS Bâles + JS Zürich + JS Appenzell + JS St-Gallen + JS Thurgovie :
Initiative pour une harmonisation de l'impôt sur les entreprises en fonction du taux européen.

- JS Zoug + JS Zürich :
Initiative pour l'abolition de la séparation juridique entre les entreprises mères et leurs filiales.

- JS Lucerne :
Initiative pour que les communes possèdent 10% de leur territoire, et pour que l’État ne puisse plus vendre pendant 15 ans ses biens fonciers.

http://www.juso.ch/fr/node/3243

Quelle proposition sera choisie en assemblée ?

Réponse ce samedi !

19:22 Publié dans Jeunesse Socialiste Suisse | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : jss, jeunesse socialiste suisse, initiative fédérale, js | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Bon courage ! 8 heures de train, de quoi relire les fondamentaux socialistes... ;-) Il y a avait un très bel article dans le Temps du samedi 12 mai, de l'anthropologue Paul Jorion sur l'interdiction de toute spéculation. On retrouve cette nécessité chez Proudhon qui ne nie pas que toute spéculation ne soit pas mauvaise, mais qu'elles finissent tôt ou tard par s'éloigner de l'économie réelle et à devenir de vrais problèmes. En outre, elles ne profitent qu'aux spéculateurs... La spéculation a été interdite durant tout le XIXème, et lorsqu'elles ont été autorisées, à la fin du XIXème, la gauche et la droite trouvaient que c'était une très mauvaise idée. Selon Jorion, les intermédiations entre banques suffisent pour faire des bénéfices. Il explique également en quoi les taux d'intérêt sur les dettes souveraines ne devraient jamais excéder le taux de croissance du pays concerné. Une telle évidence !

La régularisation de tous les sans-papiers est nécessaire, avec ou sans diplôme. L'insécurité ne provient que de leur illégalité. Il faut nécessairement développer des structures d'accueil et de formation pour les cas les plus complexes, étant donné que réfugiés de pays sinistrés, il n'est pas possible de les renvoyer. Sans parler du coût... Médiation à avoir également avec l'UE. En Suisse, l'immigration légale est surexploitée par des entreprises pratiquant le dumping salariale. Il faut là aussi légiférer sur ce problème : l'implantation forcée de populations étrangères par des entreprises quêtant les avantages fiscaux et salariaux, sans concertation avec les capacités de logements et d'accueil dans les villes concernées.

On peut même pousser vos objectifs encore plus loin... ;-)

Écrit par : Cedric | 15/05/2012

Il faudrait surtout un TVA des riches...

Écrit par : Cedric | 15/05/2012

Il faudrait surtout une TVA des riches...

Écrit par : Cedric | 15/05/2012

Cette agitation ferroviaire et idéologique est parfaitement vaine.

TVA des riches... de la part de gens qui n'ont probablement jamais travaillé de leur vie et qui ne font que tendre la main, c'est vraiment parfait.

La vacuité totale, le vide sidéral, l'éther en suspension dans la négation des faits de société... c'est ça la JS.

Votez con, vous n'avez pas le choix (slogan de mai 1968 auquel j'adhère sans restriction).

Écrit par : Déblogueur | 15/05/2012

Et bien quoi ? La TVA, c'est le peuple qui la paie le plus... C'est chercher les centimes d'un porte-monnaie déjà troué... Or, il y a des biens (que ne peut pas se payer la plèbe) qui mériteraient une hausse de la TVA.

Écrit par : Cedric | 15/05/2012

Je bosse depuis plus de six ans, dans mon cas... ;-) Je vis chez moi, je fais mes courses, je paie des impôts, je vote, etc.

Écrit par : Cedric | 15/05/2012

@ Cedric... Tu travailles? Toi? J'y crois pas! Tu fais quoi? Assistant social? Prof dans le public? Fonctionnaire? On en tombe sur le cul à lire tant de conneries.

Écrit par : Déblogueur | 15/05/2012

Je vois que le vieux con n'a toujours rien de plus intéressant à faire. Pauvre vieuqu(e)..

Écrit par : Amiel | 15/05/2012

"pour que l’État ne puisse plus vendre pendant 15 ans ses biens fonciers."

Les biens fonciers de l'Etat devraient être inaliénables.


"En outre, elles ne profitent qu'aux spéculateurs..."

On pourrait commencer par interdire les ventes à terme. Si même Bush l'a fait. Pour un temps seulement. Quand on est néo-con, il y a une limite à tout, surtout aux mesures intelligentes.


"La régularisation de tous les sans-papiers est nécessaire, avec ou sans diplôme."

Avec ou sans drogue?


"L'insécurité ne provient que de leur illégalité."

Et pas du tout de leur mentalité de parasite? Le trafiquant de drogue se reconvertira sans doute en conducteur tpg ou en garde de sécurité.
Si ce n'est pas de la naïveté, je ne sais pas ce que c'est.

Écrit par : Johann | 15/05/2012

Immigré = délinquant
Délinquant = parasite

On a le droit d'être raciste, je ne critique pas. C'est un choix éthique. Seulement, on ne devient pas réfugié par hasard... Et ils le savent bien au niveau national : ils parlent de casse-tête... Pourquoi ? Parce que les réfugiés ont tous de bonnes raisons (vitales) de quitter leurs pays. Il est donc généralement impossible de les y renvoyer. La non-insertion les oriente vers le trafic ou le vol car il rapporte facilement et beaucoup. Vous ne pourrez pas régler la question par : "ce ne sont pas des êtres humains, débarrassons-nous d'eux au mépris du droit international". Encore que, la haine a prouvé historiquement, qu'elle peut tout... Il s'en noie assez à Lampedusa, ça simplifie les choses...

Il est intéressant ce forum ou quelques-uns - très agressifs - insultent, piétinent, crachent des arguments malhonnêtes dans le seul but de se farcir du gaucho... C'est un forum socialiste, pour ceux qui l'ignoreraient. Il existe pourtant des débats libéral/socialiste argumentés mais non injurieux.

L'avantage des journaux, sur Internet, c'est que, quelles que soient les orientations politiques des intervenants, ils n'osent pas se commettre dans la méchanceté gratuite; ils savent bien qu'ils seraient discrédités immédiatement par leur comportement. Alors que sous l'étiquette "Johann" ou "Débloggeur", on peut vomir sa rancoeur à volonté, ni vu ni connu ! Quelle belle invention pour la peste que l'anonymat numérique !... Le moindre minable de seconde zone, croupissant dans sa négativité, peut s'échauffer la bile gratuitement sans être d'aucun apport... Quelle aubaine !

Écrit par : Cedric | 16/05/2012

Immigré = délinquant
Délinquant = parasite

On a le droit d'être raciste, je ne critique pas. C'est un choix éthique. Seulement, on ne devient pas réfugié par hasard... Et ils le savent bien au niveau national : ils parlent de casse-tête... Pourquoi ? Parce que les réfugiés ont tous de bonnes raisons (vitales) de quitter leurs pays. Il est donc généralement impossible de les y renvoyer. La non-insertion les oriente vers le trafic ou le vol car il rapporte facilement et beaucoup. Vous ne pourrez pas régler la question par : "ce ne sont pas des êtres humains, débarrassons-nous d'eux au mépris du droit international". Encore que, la haine a prouvé historiquement, qu'elle peut tout... Il s'en noie assez à Lampedusa, ça simplifie les choses...

Il est intéressant ce forum ou quelques-uns - très agressifs - insultent, piétinent, crachent des arguments malhonnêtes dans le seul but de se farcir du gaucho... C'est un forum socialiste, pour ceux qui l'ignoreraient. Il existe pourtant des débats libéral/socialiste argumentés mais non injurieux.

L'avantage des journaux, sur Internet, c'est que, quelles que soient les orientations politiques des intervenants, ils n'osent pas se commettre dans la méchanceté gratuite; ils savent bien qu'ils seraient discrédités immédiatement par leur comportement. Alors que sous l'étiquette "Johann" ou "Débloggeur", on peut vomir sa rancoeur à volonté, ni vu ni connu ! Quelle belle invention pour la peste que l'anonymat numérique !... Le moindre minable de seconde zone, croupissant dans sa négativité, peut s'échauffer la bile gratuitement sans être d'aucun apport... Quelle aubaine !

Écrit par : Cedric | 16/05/2012

Où l'on constate que les commentaires du Troll Amiel sont toujours aussi élevés - ou mal élevés en l'occurrence.

Écrit par : Déblogueur | 16/05/2012

Amiel ne fait que dire la vérité...

Écrit par : Amiel | 16/05/2012

Où l'on constate que les commentaires du vieux réac déblogueur à l'attention de Cédric sont des exemples "d'élevation" !

Écrit par : Lulu | 16/05/2012

"Tu fais quoi? Assistant social? Prof dans le public? Fonctionnaire? On en tombe sur le cul à lire tant de conneries."
Voici encore une équation au troisième degré !
Ca vous disqualifie une certaine partie des salariés du canton d'entrée en une ligne et demie. C'est d'une clairvoyance exemplaire et indique une volonté farouche d'analyse sociologique.
Bon - maintenant, ouvrons les paris sur la profession du Déblogueur ! :-))))

Écrit par : Calendula | 16/05/2012

@ Calendula, Lulu, Amiel et les autres: je suis vieux, je suis pas riche, j'habite en banlieue, je paie pas d'impôts car je ne gagne pas assez et je vous lis, jour après jour avec une consternation certaine. La gauche pense très petit. Et la droite pense encore plus petit, sans aucun doute...

Le blog d'Adrien Faure abrite de faux débats (Faure - Goetelen), de l'autosatisfaction permanente d'avoir accouché d'une vague idée (socialiser, autogérer, sommes-nous marxistes...) généralement déjà mâchée et remâchée par de nombreux autres... et parfois, des idées parfaitement nauséabondes (un parti nationaliste de gauche). Et quelle arrogance, en finalité.

Et ce ramassis de fausses pensées est commenté par vous autres, qui êtes sans doute encore plus autosatisfaits d'être des suiveurs qu'Adrien Faure l'est d'avoir rabâché ses naives positions, d'ailleurs aussi flottantes qu'un morceau de liège à la surface de l'eau.

Et moi, bon dieu, je me dis: mais pourquoi donc cette jeune gauche ne trouve-t-elle qu'à ressortir de vieilles icônes, des concepts flous et sans substance pour, prétendûment, changer la société?

Vous voulez faire la révolution? Alors allez y, mais au nom du ciel, allez dresser des barricades et lancer des pavés plutôt que de camper dans les parcs publics ou deviser confortablement, assis derrière vos claviers et ordinateurs personnels (d'ailleurs fabriqués dans d'innommables conditions d'exploitation)... Si vous le faites, je serai le premier à vous rejoindre.

Mais de grâce, cessez les discours creux et vains.

Écrit par : Déblogueur | 17/05/2012

Bonjour, Déblogueur,
Si vous me lisez vraiment, vous remarquerez que je ne suis pas du tout suiveuse. Moi aussi, je ne suis pas bien jeune et j'ai eu le temps de me forger mes propres idées au cours d'une longue vie professionnelle et familiale.
Il ne me viendrait pas à l'idée de suivre les JSS, déjà juste parce que je ne suis pas jeune et pas uniquement socialiste.
Il ne me viendrait pas non plus à l'idée de disqualifier d'entrée le discours d'Adrien Faure, discours qui va en s'affinant, à mon sens. Bien sûr, il est très théorique et pour nous, les plus âgées, ses idées peuvent paraître comme du déjà vu.
Pourquoi cesser ces discours, même s'ils étaient vains et creux ? Il y a des blogs plus stupides sur ce site ! Pourquoi vouloir faire taire vos contemporains ? Je ne comprends pas.
Vous préférez l'action, semble-t-il, mais vous voulez déjà dire laquelle il faudrait choisir (dresser des barricades au lieu de camper aux Bastions... ).
Je ne serais pas capable de lancer des pavés, c'est pour cela que je préfère écouter, lire et discuter. A chacun son truc.
Je vous lis depuis assez longtemps et j'ai remarqué vos colères, mais aussi votre sens de l'humour. La photo sur votre propre blog m'a tout de suite plu.
Je n'aimerais pas que vous cessiez de taper sur votre ordinateur. Je suis sûre que ce n'est pas vain, même si ça ne vaut pas un bon coup de pavé !
:-))))

Écrit par : Calendula | 17/05/2012

@ Calendula: merci de votre aimable commentaire. Vous avez raison, bien sûr, ne serait-ce que jusqu'à un certain point. Mais je dois aussi avouer que les discours de cette gauche bien pensante - jeune ou vieille - m'insupportent au plus haut point.

Que d'arrogance, que de propos creux et sans intérêt... Où sont les forces créatives et pleines d'humour qui avaient émergé en 1968 ainsi qu'à New York et à Madrid en 2011?

Ici, on n'a qu'une gauche de riches, grasse de trop bouffer, paresseuse intellectuellement, trop confortable et qui, en fait n'a strictement rien démontré par les actes. Alors, toutes ces paroles n'ennuient prodigieusement, finalement.

Mais bon, rassurez-vous, je ne suis pas prêt à abandonner mon clavier!

:-)

Écrit par : Déblogueur | 17/05/2012

Où l'on découvre que Déblogueur veut en fait utiliser la violence pour réaliser le socialisme plutôt que le débat d'idées... (et j'ai en plus écrit sur ce blog, avant de me faire de traiter de con, qu'il fallait pratiquer le socialisme à tout instant autour de soi en étant généreux, partageur de savoir, d'idées, de considérations, en étant un soutient affectif, disponible humainement, et que le socialisme était moins affaire de politique politicienne que d'humanité réelle et concrète autour de soi...) Il est bien facile de parler "d'amabilité" quand on a soi-même rien d'autre à écrire que des insultes... Si vous suiviez votre propre logique, cher Déblogueur, vous devriez quitter Internet et rejoindre la section socialiste qui vous convient. Ou pratiquer des attentats, ça semble davantage dans vos cordes, non ?... ;-)

Écrit par : Cedric | 17/05/2012

Et il faudra qu'on m'explique aussi en quoi l'étatisation des banques est abstraite... Tout cela est très concret. De même que la coopérative ouvrière, l'autogestion, l'interdiction de la spéculation... Les fondamentaux du libéralisme n'ont pas beaucoup bougé depuis plus de 200 ans ! Même le socialisme est plus jeune, lui qui n'est apparu qu'au cours du 19ème siècle... avec les remèdes adaptés au capitalisme qui, lui aussi, n'a pas beaucoup bougé non plus. Voilà pourquoi les mêmes maux supposent les mêmes remèdes aujourd'hui et que rien de tout cela n'est dépassé... Déblogueur dispose surtout d'une culture aussi limitée que son humilité... Celui qui se gonfle manifestement l'égo au-dessus de tous est précisément en train de faire la morale aux autres...

Écrit par : Cedric | 17/05/2012

"Immigré = délinquant
Délinquant = parasite"

Honteux amalgame. Où on voit votre façon de penser.

Quand on n'a plus d'argument, on attaque la personne. J'en ai vu d'autres. Ou on attaque le pseudonymat. Air connu aussi. Ca évite de répondre sur le fond. Lâcheté de celui qui est à court d'arguments.

Vous aviez parlé de régulariser "tous les sans-papiers". Un immigré n'est pas sans papiers, un réfugié non plus. Ils jouent le jeu et se présentent sous leur véritable identité. Les travailleurs clandestins sont sans papiers. S'ils sont honnêtes, victimes de trafiquants d'êtres humains qui veulent les exploiter (la police ferme les yeux sur les domestiques employés dans les villas pour des salaires de misère, cf. syndicat sans frontières), finalement intégrés par le temps passé dans notre pays, je ne vois aucun problème à les "régulariser" et en même temps à condamner les trafiquants non seulement financièrement, mais aussi à de la prison. Terreur dans les beaux quartiers garantie!

Quant à ceux que "La non-insertion [...] oriente vers le trafic ou le vol car il rapporte facilement et beaucoup", ils n'ont pas leur place chez nous. Et visiblement vous leur apportez votre soutien ou à tout le moins vous justifiez leur délinquance. Je n'ai d'ailleurs que rarement lu un commentaire aussi stupide. La moindre des choses quand on est réfugié, c'est de respecter les lois et les règles du pays d'accueil. Et certainement la grande majorité des réfugiés le font. Mais ceux qui s'adonnent à la délinquance ne sont la plupart du temps même pas des réfugiés, mais des délinquants par habitude qui ont détruit leurs papiers pour s'opposer à leur expulsion. Ils connaissent toutes les failles d'un système pour le moins laxiste en ce qui les concerne.

Quant à la phrase : "L'insécurité ne provient que de leur illégalité." Il faut effectivement être complètement naïf pour penser qu'un trafiquant de drogue ou un voleur va se reconvertir si on lui donne des "papiers" (lesquels? il dissimule sa propre identité!) vu que son activité "rapporte facilement et beaucoup".

Écrit par : Johann | 17/05/2012

@ Cédric : Je crois qu'il y a des lecteurs, des écrivains, des dialogueurs, des lanceurs de pavés et des bâtisseurs, en plus de rieurs et des persifleurs, des incultes et des érudits, des théoriciens et des hommes de terrain.
Chacun a sa place. Ce que je n'aimerais pas, ce seraient les censeurs et les coupeurs de langue.
De plus, comme on n'oblige personne à lire les blogs en général et celui-ci en particulier, il ne devrait pas y avoir de problème !

On dirait que la critique de base du Déblogueur est ceci :
"Ici, on n'a qu'une gauche de riches, grasse de trop bouffer, paresseuse intellectuellement, trop confortable et qui, en fait n'a strictement rien démontré par les actes. Alors, toutes ces paroles n'ennuient prodigieusement, finalement."
Il aimerait davantage d'actes et moins d'écrits (ou de paroles).
Ce qui n'est effectivement pas logique, car il ne sait pas ce que les autres font dans la vraie vie, hors-blog. Il est vrai que personne n'a erigé de barricades, ces temps, mais ce ne serait pas très créatif, ça s'est déjà fait, donc on serait gnan-gnan.
De plus, vous, Cédric, n'êtes pas intellectuellement paresseux, ni Adrien ! On pourrait vous en vouloir d'avoir tort, mais pas d'être paresseux.
Vous pourriez manquer d'imagination, puisque vous n'inventez rien de radicalement neuf ... Franchement, je n'oserais jamais formuler un tel reproche, car je ne fais de loin pas mieux !
Ce qui semble être problématique : trouver du temps pour s'exprimer ici. J'ai remarqué qu'autour de moi, il y a des gens qui arrivent à être d'une efficacité extraordinaire (souvent, parce qu'ils ne passent pas leur temps devant la télé ou parce qu'ils n'ont pas besoin de 8 heures de sommeil, les veinards).

Écrit par : Calendula | 17/05/2012

Oui, en tout cas; je n'ai insulté personne... Ou si je l'ai fait, c'était en réponse à l'insulteur lui-même... ;-)

Écrit par : Cedric | 17/05/2012

A Yohann : Quand on parle d'immigration illégale, on parle de sans papiers, donc. Toute personne sans papier n'est plus protégée par les lois communes à tous les citoyens. Et exclue de fait de toute intégration. Il ne lui reste pour survivre que les réseaux parallèles qui se nourrissent de cette illégalité : travail au noir, dumping salarial, trafic de drogues, etc. Un sans papier n'a avantage à ces réseaux que du moment qu'il n'a pas droit à une insertion digne de ce nom. Quel avantage sinon que la clandestinité et la persécution quotidienne ?... Je ne vois pas en quoi la précarité est une chance ou un avantage... C'est un pis-aller. De toute façon, vous ne voulez par reconnaître que si on parle autant d'eux, c'est uniquement à cause de la crise. Rien d'autre. C'est une fixation proprement idéologique. Pendant ce temps, les traders et les banquiers peuvent continuer leur travail de sape économique tranquille... car il n'y a pas du tout d'immigration illégale massive. Et quand bien même il y en aurait une en Suisse, l'Europe (500 millions d'habitants) trouverait largement de quoi remédier au problème si elle s'en donnait les moyens. Je préfère trop de générosité que pas assez, on appelle cela : être de gauche, paraît-il...

Écrit par : Cedric | 17/05/2012

Et j'ajoute que lorsqu'une personne quitte son pays natal et se retrouve dans un autre, sans papiers, c'est-à-dire illégalement, c'est toujours pour des raisons bien précises. La guerre en Libye est responsable de l'afflux à Lampedusa. En Suisse, on parle de tunisiens, comme si il ne s'était rien produit depuis les révolutions arabes... Ces clandestins sont aussi des réfugiés; du moins, tant que dure le conflit. On ne part pas sans raisons. Et bien souvent, ils repartent chez eux pour rejoindre leur famille et leur histoire sitôt que la paix et revenue. Naïf, peut-être. Mais l'incapacité qu'ont les pouvoirs publics de réexpédier les sans-papiers chez eux, prouve à l'évidence que j'ai raison... Ils ne peuvent pas car ils sont en réalité des réfugiés !... Qu'il y ait des exceptions à cela, c'est possible. Je ne vais pas le nier. C'est ceux-là même qui sont réexpédiés. Mais enfin, 500 tunisiens clandestins en Suisse pour raisons politiques, incapables d'être intégrés dans un pays de 8 millions d'habitants, il y a quand même un problème de paranoïa et de xénophobie... Ce qui est plus problématique à mon sens c'est l'immigration "légale" due à l'implantation d'industries sans foi ni lois, qui négligent toute structure sociale et ne songent qu'à profiter des avantages fiscaux.

Écrit par : Cedric | 17/05/2012

Pardon : 500 clandestins à Genève ! 150'000 dans toute la Suisse, d'après certaines études très approx. Beaucoup de flou évidemment dans un chiffrage de la clandestinité.

Écrit par : Cedric | 17/05/2012

Déblogueur, vos critiques posent effectivement le constat que je n'ai pas communiquer suffisamment sur ma démarche et sur le contexte dans laquelle elle prend place. Je vais donc rédiger une note à ce sujet, remettant à plus tard mon billet sur les classes sociales.

Écrit par : Adrien Faure | 17/05/2012

@ Bonjour, Cédric : J'irais jusqu'à dire qu'il n'y a même pas besoin d'insulter un insulteur.
La sagesse de cour d'école "la bave du crapaud..." est tellement juste, malgré son niveau enfantin. Bon, se prendre pour une blanche colombe est idiot, mais le fond du message demeure.
C'est toujours marrant de constater que beaucoup de commentateurs montent les tours d'entrée de jeu, en écrivant d'emblée des insultes, alors qu'on en est qu'au début d'un échange. Que reste-t-il pour la suite ?
L'hyperbole est censée tuer toute velléité de réponse, anéantir l'adversaire ou l'imaginaire adversaire, mais ça fausse le débat. Suite à ça, on ne parle plus que des insultes et plus du sujet du billet.
Ce n'est pas trop souvent le cas ici, heureusement.

Écrit par : Calendula | 17/05/2012

Les commentaires sont fermés.