21/04/2012

Le PSS et son programme de 2010

Le PSS et son programme de 2010


J'ai entrepris la lecture du programme du PS suisse, adopté en 2010 au congrès de Lausanne.


Après une lecture partielle du document je peux d'ores et déjà affirmer deux choses :

- L'analyse du PS sur la société et l'économie contemporaine n'est pas une analyse marxiste.


- Les solutions programmatiques avancées par le PS vont vers un socialisme de marché, mais ne s'arrêtent pas au capitalisme social-libéral.
En cela, il est donc faux de dire que le PS n'a pas d'ores et déjà théorisé le dépassement du capitalisme qu'il prône.


Pour revenir sur mon historique publié précédemment, on ne peut donc pas parler de tournant marxiste réformiste en 2010, mais d'amorce de tournant socialiste (quoique le programme de 1982 prévoyait déjà une sorte de dépassement du capitalisme via l'autogestion généralisée).


Je note sur le coup l'importance de différencier social-libéralisme, socialisme marxiste réformiste, et socialiste démocratique non marxiste.


La JS suisse, avec son propre document de fond Démocratie Socialiste, n'en reste pas moins davantage visionnaire, quant aux modalités du dépassement du capitalisme.


Pour conclure, je ne peux résister à l'envie de vous citer un fragment du programme du PS suisse de 1904 :

« La démocratie socialiste pose en fait que les moyens de réalisation de son programme lui sont donnés par le développement économique lui-même: le transfert des moyens de production de la propriété privée à la propriété sociale, et la substitution, à l'ordre économique capitaliste, d'un ordre communiste, à bases démocratiques.
Dans les conditions actuelles, l'activité de la démocratie socialiste prend la forme de la lutte des classes. Mais alors que les luttes de classe de la bourgeoisie ont pour but de renforcer et d'élargir ses privilèges particuliers, la classe ouvrière travaille en vue de la disparition de toute domination de classe et de toute exploitation. C'est pourquoi le but final de la lutte des classes prolétarienne consiste en la prospérité et en un avenir assuré du peuple tout entier. »

17:13 Publié dans Parti Socialiste Suisse | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : pss, parti socialiste suisse, ps, programme, 2010 | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

À quand un dictionnaire du jargon Faure ? Non parce que là j'ai beau faire, c'est dur de suivre. Tu ne définis rien et es foncièrement obscur...

Écrit par : Grégoire Barbey | 21/04/2012

Grégoire, j'ai publié précédemment des glossaires plus ou moins réussis pour définir les courants idéologiques et les clivages politiques.

Mon glossaire sous formes d'axes schématiques :

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2012/03/22/glossaire-schematique-des-tendances-ideologiques-et-partisan.html

Mon dernier glossaire plus verbeux (et malheureusement bourré d'erreurs, je n'adhère plus forcément à une certaine partie de son contenu) :

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2011/12/06/petit-glossaire-des-ideologies-politiques-version-iv.html

Il faudrait que je publie un nouveau glossaire corrigé, mais c'est assez fatigant à réaliser :S

Écrit par : Adrien Faure | 22/04/2012

"- L'analyse du PS sur la société et l'économie contemporaine n'est pas une analyse marxiste."

Je fais partie de cette frange heureuse de l'humanité qui n'a pas pris la peine de lire le programme du PS, mais j'aurais pu vous le dire sans hésiter.

"on ne peut donc pas parler de tournant marxiste réformiste en 2010"

Ben non. Ca c'est une découverte. Parlez donc à un socialiste suisse d'extorsion de la plus-value ou de détermination dialectique de la superstructure par l'infrastructure, vous verrez bien ce qu'il vous dira. C'est-à-dire, en admettant qu'il comprenne les mots, ce qui, avec le niveau de culture politique des toubibs fatigués et des dames patronnesses niaises qui peuplent le PSS actuel, n'est pas gagné d'avance.

Franchement, Adrien, combien de temps encore allez-vous militer dans un parti imaginaire ?

Écrit par : Carlos | 22/04/2012

Carlos, je suis actuellement à la JS, et je représente la ligne de la JS, telle que définie dans son dernier document de fond Démocratie Socialiste.
Ce parti n'est pas imaginaire merci^^

Écrit par : Adrien Faure | 22/04/2012

Je sais que la JS est un vrai parti. Bien sûr, mais depuis que vous avez ouvert votre blog, vous ne faites qu'étalez vos divergences entre votre pensée politique (estimable par ailleurs mais ce n'est pas le sujet) et la réalité du PS d'aujourd'hui. Vous semblez ne pas vous en apercevoir...

Écrit par : Carlos | 22/04/2012

Carlos, un des rôles de la JS est justement de radicaliser le PS.

Écrit par : Adrien Faure | 22/04/2012

"un des rôles de la JS est justement de radicaliser le PS"

Pas vraiment, non. Vous vous en rendrez compte lorsqu'il sera trop tard.

Écrit par : Carlos | 22/04/2012

Trop tard ?

Écrit par : Adrien Faure | 22/04/2012

Les commentaires sont fermés.