11/04/2012

Le socialisme est de retour, que les riches tremblent à nouveau !

Le socialisme est de retour, que les riches tremblent à nouveau !

Le socialisme est de retour.

La crise systémique du capitalisme et les attaques des libéraux (néo-libéraux et social-libéraux confondus) contre l’État providence ont provoqué l'appauvrissement d'une large partie de la population européenne, renforçant ainsi la lutte des classes et ramenant aux goûts du jour l'idéal socialiste qui semblait disparu du champ idéologique et politique contemporain dominant.

Les partis de gauche européens se sont tellement centrisés ces dernières années que pour le moment ils sont totalement désemparés et perdus dans cette crise qui vient anéantir leurs belles théories de l'équilibre vertueux entre productivité capitaliste et État redistributeur.
C'est pourquoi c'est actuellement l'extrême gauche qui se renforce comme le prouve l'incroyable score de Monsieur Mélenchon, les intentions de vote en Grèce, ou les résultats la dernière élection régionale espagnole.

Le socialisme est de retour, que les riches tremblent à nouveau !

Mais les contradictions du capitalisme ne doivent pas être l'unique moteur du socialisme. Le matérialisme historique ne saurait être la finalité de notre réflexion, un peu d'idéalisme hégélien me semble en effet bienvenu. Car la force de nos idées peut faire évoluer la société, ou en tout cas le rapport de force politique, notamment sur le plan idéologique.

La Jeunesse Socialiste Suisse en entérinant son dernier document de fond, Démocratie Socialiste, a marqué sa volonté de dépasser le capitalisme autrement que par des incantations, mais concrètement par le socialisme.
Ce retour au marxisme réformiste, à un réformisme radical sans concession, rappelle les belles années du socialisme de 1920, voire de 1935, époque où le Parti Socialiste n'avait pas qu'un programme de parti minoritaire, mais aussi un programme de parti majoritaire.
Comment pouvons-nous espérer avoir une majorité sans proposer aux citoyens un programme de parti majoritaire ?
Nous devons proposer aux citoyens un véritable programme socialiste de transformation globale et systémique de la société.
Sans cela nous ne serons jamais majoritaires et la société sans classe restera simple rêve.

15:07 Publié dans Socialisme | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : socialisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Voilà un texte qui fait plaisir à lire !... Ca réchauffe le coeur. En aparté, il y a une tribune dans Le Temps de David L'Epée qui défend le "socialisme national" que tu évoquais avant la fausse polémique... : http://www.letemps.ch/Page/Uuid/254e740c-8350-11e1-8fee-0125137f3c88/
Mais tu es probablement au courant... ;-)

Écrit par : Cédric | 11/04/2012

J'ai effectivement lu la tribune de David L'Epée.
Il y a sûrement un débat à mener sur ce sujet. Alors tant mieux s'il est mené :)

Écrit par : Adrien Faure | 11/04/2012

Et voici que Faure, prenant ses rêves pour des réalités, nous annonce le "retour" du socialisme à coup, ne lui en déplaise, de grandes incantations prophétiques...

Les riches tremblent peut-être pour leurs richesses, mais le bon peuple, lui, tremble devant tant d'incongruité et de fatuité.

Qui plus est, l'énonciation à répétition d'idées ne saurait être consitutive ni de leur existence, ni de leur vérité...

Écrit par : Déblogueur | 11/04/2012

Monsieur Blocher aurait-il senti votre bonne nouvelle,puisqu'il se représente de quoi re-donner de l'ambiance et alimenter les soirées dans les chaumières
bonne soirée pour vous Adrien

Écrit par : lovsmeralda | 11/04/2012

Le socialisme c'est du réchauffé. Plus personne n'en voulait et maintenant ça redevient à la mode mais les plats sans saveurs ça ne dure jamais longtemps.

Écrit par : norbert maendly | 11/04/2012

Les riches ne tremblent pas; ils ont les moyens financiers pour pour immigrer ailleur ou le socialisme n'est plus qu'un mauvais souvenir; contrairement au bon peuple qui n'aura que les yeux pour pleurer. Quand aux élections espagnoles. Tant régionale que nationael; c'est quand même la droite libérale qui a gagné haut la main. La majorité des espagnoles ne croient plus aux socialismes pour les sortir de la m...

D.J

Écrit par : D.J | 11/04/2012

D.J

Lorsque nous serons au pouvoir les capitaux et les moyens de production seront socialisés.
Certains riches arriveront peut-être à partir, mais le voudront-t-ils vraiment ?
Leur richesse est un fardeau bien trop grand à porter sur leurs seuls épaules, pourquoi ne pas le répartir entre tous ?
Pourquoi ne pas adhérer au socialisme et à la société sans classe ?
Marx, le Che, Lénine, n'étaient-ils pas des bourgeois ?

Non, les riches éclairés doivent se joindre au socialisme.

Quant à la dernière élection espagnole à laquelle je me réfère, détrompez-vous, gauche et extrême gauche l'ont emporté.
La roue tourne on dirait ; )

Écrit par : Adrien Faure | 11/04/2012

@D.J.

Les élections espagnole parlons en.

Il y a peu je me réjouissais des élections espagnoles. Pas pour voir un quelconque parti de gauche gagner les élections ou de voir les indignés remporter une victoire. Non je me réjouissais car l'anticipation d'un vote pour changer de gouvernement est important. J’espérais que la droite l'emporte afin que les espagnoles se rendent compte très vite du jeu bipolaire de leur démocratie. C'est chose faite. Les gens espèrent en la politique. Et si la situation est grave le peuple vote pour l'autre bord. L'urgence devant de plus en plus urgente, l'Espagne pourrait se retrouver très rapidement en crise social comme la Grèce. C'est qu'une question de temps.

La France s'apprête à faire la même erreur mais dans l'autre sens. Elle votera peut être bien Hollande si elle pense réellement à vouloir un changement. Si scénario prend forme nous verrons très vite la réaction populaire.

L'avenir est plus intéressant. Nous avons un pays comme la France en alerte "écarlate" depuis l'affaire de Toulouse. Nous avons un début de protectionnisme commerciale. Bientôt la France sera travailleuse et a bas coût comme en Chine. Le rêve de l'Europe est simplement un communisme chinois avec une fort économie. Il suffit de voir qui est à la commission européenne.

Écrit par : plume noire | 12/04/2012

@ Déblogueur, vous vous trompez, je ne suis pas la voix qui énonce des lubies qui me sont chères. Je parle de retour du socialisme, car j'entends son écho à travers les voix de mes camarades, à travers la presse, et à travers les espoirs de tous les indignés envers l'injustice de notre système actuel.
La Jeunesse Socialiste Suisse s'est engagée sur la voie du socialisme, et ce sont donc des centaines et des centaines de jeunes qui aujourd'hui portent leurs espérances et leurs actes en faveur de l'accomplissement de notre projet de société, en faveur du socialisme!

Écrit par : Adrien Faure | 12/04/2012

@Adrien,reprenez vos esprits,ne vous faites pas le porte parole d'autres,énoncez vos propres idées vous vous enrichirez et nous aussi.Les autres diraient on va tous se jeter au lac,les suivriez vous,? en lisant votre réponse on comprend d'autant mieux la facilité des sectes à embobiner des jeunes comme vous!

Écrit par : lovsmeralda | 12/04/2012

@lovsmeralda

C'est relatif. La démocratie est aussi une secte. Il y a une élite composée de charlatan qui heureusement change mais sans apporter de changement. Entre 1980 à aujourd'hui le constat est simple : dégradation.

Allez quelques mots pour panser vos maux : "Ensemble tout est possible, car le changement c'est maintenant" mouahahaha

Écrit par : plume noire | 12/04/2012

@Plume noire Ensemble? vous me faites rire,on le voit dans notre canton,les jeunes peut-être socialiste ou verts ou je ne sais de quelle planète des singes font courir les gens pour conserver des aliments putréfiés pour un terreau Bio.Tout est relatif peut-être mais vu mon âge je peux vous certifier qu'en inventant le progrès on ne cherchait pas à humilier les gens bien au contraire on a tout fait pour faciliter la vie de tous les jours surtout aux personnes âgées,tout est relatif y compris la stupidité humaine là y'a aucun doute
oups excusez moi on sonne,tiens les Témoins de Jéhova au sujet des sectes ancienne adepte d'une autre église sectaire croyez bien que j'en connais un bataillon de conseils à éviter surtout

Écrit par : lovsmeralda | 12/04/2012

@lovsmeralda

"ensemble?" je sais pas si vous avez ce que je voulais dire. je vais reprendre ma phrase dans son intégralité : "Ensemble tout est possible, car le changement c'est maintenant"

Vous avez dans cette phrase entre guillemet un mix entre le slogan de Nicolas Sarkozy de 2007 "Ensemble tout est possible" et le slogan de François Hollande de 2012, "le changement c'est maintenant". Je les ai pris volontairement ensemble car je trouve que cela fait très joli!

La politique est censée être quelque chose de sérieux! Vu les incompétents de droite et de gauche que l'on nomme, sans parler des détournements d'argent (de tout bord aussi) je me pose des questions. Quelle différence y a t il entre le gourou d'une secte qui veut nous faire croire en quelque chose et un candidat qui nous fait des promesses pour que l'on croit en lui ?

Écrit par : plume noire | 12/04/2012

@ Adrien,

On attrape pas les mouches avec du vinaigre. Je vois mal les riches accepter d'être spolié pour faire bénéficier leurs richesses de par leurs investissements aux paresseux.

Il y a des nations ou le socialisme n'a jamais pris et ne prendra jamais comme aux USA. Ce sera tout bénef pour eux d'avoir de nouveaux investisseurs potentiel si les Mélenchon viendraient à prendre le pouvoir dans certain pays européens.

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2012

De toute façon il faut pas être dupe! Croire que Melanchon pourrait changer quelque chose est une véritable blague. De même que penser que Mélanchon est un danger c'est une autre plaisanterie.

Mélanchon est un maçon est ce n'est certainement pas du côté du peuple qu'il se rangera. L'histoire continue toujours et encore.

Écrit par : plume noire | 12/04/2012

@ Faure "Je parle de retour du socialisme, car j'entends son écho à travers les voix de mes camarades (...)"

Et où l'on entend Adrien Faure se prendre pour Jeanne d'Arc qui, elle aussi, avait entendu des voix...

Le pire est qu'il se prend au sérieux ce qui démontre qu'en plus d'êtres sans idées, les "jeunes" socialistes sont sans humour.

Décidément, tout et n'importe quoi.

Écrit par : Déblogueur | 12/04/2012

@ Plume,

" De même que penser que Mélanchon est un danger c'est une autre plaisanterie. "

Le socialisme a failli partout et Mélenchon veut l'appliquer à la lettre pour la France. Déjà Mitterrand qui était moins radical que lui a plombé la France, ses finances, sa compétitivité, le plein emploi des 30 glorieuses etc...

Détruire une économie par un aveuglement idéologique fait de lui un vrai danger publique.

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2012

Les libéraux crient "aux loups !", "aux loups !"; leur règne touche à sa fin en Europe. Même les élites n'y croient plus que par résignation... On entend le tocsin sonner pour eux et ça les met sur les dents... On ne voit plus que leurs canines et ils enragent, la bave aux lèvres... Du moins, pour ceux qui n'écument rien d'autre ici ou là, dans leur névrose, que de la négativité en roue libre... Ils n'ont plus de propositions; ils ne peuvent qu'aboyer. Les marchés passent à l'offensive dès le 16 avril avec une nouvelle arme spéculative sur les dettes souveraines qui va faire des ravages... ! Ce sont les dernières cartouches d'un empire en dissolution... Gageons que ça ne passera pas inaperçu ! AUX ARMES CITOYENS ! FORMEZ VOS REFLEXIONS ! L'arsenal est fin prêt pour les faire dégager.

Écrit par : Cédric | 12/04/2012

@ Cédric: on se demande bien quelles sont les propositions réellement nouvelles que la gauche nous a concocté... Car à part le retour aux soviets préconisé par Faure (et on en a vu les dégâts dans l'histoire récente) force est de constater qu'il n'y a rien... Le vide final.

Écrit par : Déblogueur | 13/04/2012

@ Déblogueur

Le vide final ? Nan, nan, vous vous trompez, c'est au début qu'il y a eu un grand vide.

Quant au terme "soviet", il veut dire "conseil" en russe. Est-ce que vous ne préféreriez pas qu'un pays soit dirigé par un Conseil de représentants du peuple, plutôt que par une oligarchie ?

Mais peut-être que pour des gens de votre génération, certains mots sont devenus, à force de propagande, un simple repoussoir pavlovien et que vous ne cherchez plus à comprendre. Je ne pourrais pas vous en vouloir.

Écrit par : Fufufu | 13/04/2012

houra !!! Les socialistes ont enfin taxés les salauds de nouveaux riches : ceux qui hériteront de plus 100 000 € de leurs parents + ceux qui faisaient des heures supplémentaire. YES !!!! La france est sauvée !!!! On va pouvoir embaucher 60 000 profs (a 24 h de travail par semaine et 3 mois de vacances par an). Le bonheur version socialiste, mais uniquement pour les 60 000 chomeurs devenus prof en 10 mn.

Écrit par : altea | 31/07/2012

Si vous pensiez que le socialisme allait nous sortir de la boue... Ce sont plutôt les petites gens qui vont galérer. Le socialisme est une politique du riche... regardez bien les gens qui y sont à la tête. Ce ne sont même pas des ouvriers qui auraient connu l'usine et les 3x8. Des arrivistes, tout simplement.

Écrit par : Fran | 28/10/2012

@Adrien ça sent trop le réchauffé votre article,Mais bon depuis la date initiale ou vous parliez d'un socialisme progressiste,remarquez qu'il a peu évolué .Depuis on dirait plutot qu'il est entrain de rétrograder
Vous qui semblez apprécier le système camp communiste c'est dommage qu'on ne puisse pas vous faire profiter de camp pour les gosses juste après guerre ou des femmes responsables certains jours arrivaient même à vous faire regretter le jour de votre naissance ,Là vous auriez une image parfaite du socialisme basé sur les réglements militaires,cadence horaire la même d'ailleurs dans les hopitaux
Bonne soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 28/10/2012

Fran, vous confondez l'idéologie politique qu'est le socialisme, avec des individus se réclamant du socialisme, sans forcément l'être. Il est évident que Strauss-Kahn ou Hollande ne sont pas socialistes.

Écrit par : Adrien Faure | 28/10/2012

Lovsmeralda, ne mélangez pas stalinisme et le socialisme que je prône.

Écrit par : Adrien Faure | 28/10/2012

tant qu'on a un job.. on ne regarde ni devant ni derrière, juste trop occupés à se battre pour le garder, pour regarder en quoi consiste le socialisme dans la pratique, ou voir ce que font la gauche et les verts

mais Adrien Faure
ceux qui tremblent avec la gauche, et les verts ici, ce sont surtout les classes moyennes car pas sûres de finir avec du travail (et lequel!) à l'âge de la retraite,
mais certaines de devoir payer + de tout, à commencer par plus d'élus, en passant par plus de projets, pour moins de tout.

Écrit par : Pierre à feu | 28/10/2012

Pierre à feu,

"tant qu'on a un job.. on ne regarde ni devant ni derrière, juste trop occupés à se battre pour le garder, pour regarder en quoi consiste le socialisme dans la pratique, ou voir ce que font la gauche et les verts"

Les militants du PS sont aussi des travailleurs.

"ceux qui tremblent avec la gauche, et les verts ici, ce sont surtout les classes moyennes car pas sûres de finir avec du travail (et lequel!) à l'âge de la retraite, "

Les classes moyennes, comme la classe des travailleurs, comme la classe des plus précaires.

"mais certaines de devoir payer + de tout, à commencer par plus d'élus, en passant par plus de projets, pour moins de tout."

Davantage d'élus ? Je ne crois pas que quiconque souhaite cela.

Écrit par : Adrien Faure | 28/10/2012

mais Adrien Faure, le "on" n'implique pas que les militants PS n'y soient pas!

je vois que vous avez un concept n'intégrant pas la désignation "classe précaire" s'appliquant à tous salariés dépendant d'un job car là, étant donné que les protec soc vont aux plus "vulnérables", les middle working poor vont rester les précaires, les véritables vulnérables - car les premiers tondus

ceci dit, dans un contexte de crise profondément ancrée avec futur de moins de jobs créés, pour plus de demandeurs et les appâts fiscaux premiers tondus que nous sommes, n'ont pas fini de se serrer la ceinture - pas une mais des générations perdues avant qu'une stabilisation d'un système de répartition du travail, etc. ne soit possible

Écrit par : Pierre à feu | 28/10/2012

Pierre à feu,

"mais Adrien Faure, le "on" n'implique pas que les militants PS n'y soient pas! "

Ah d'accord :)
Alors votre commentaire me semble d'autant plus pertinent !

"je vois que vous avez un concept n'intégrant pas la désignation "classe précaire" s'appliquant à tous salariés dépendant d'un job car là, étant donné que les protec soc vont aux plus "vulnérables", les middle working poor vont rester les précaires, les véritables vulnérables - car les premiers tondus"

Je trouve bien de différencier différentes classes plutôt que de mettre tout le monde sous le dénominatif de classe moyenne.

http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2012/08/24/l-illusion-de-la-moyennisation-une-alienation-contemporaine.html

"ceci dit, dans un contexte de crise profondément ancrée avec futur de moins de jobs créés, pour plus de demandeurs et les appâts fiscaux premiers tondus que nous sommes, n'ont pas fini de se serrer la ceinture - pas une mais des générations perdues avant qu'une stabilisation d'un système de répartition du travail, etc. ne soit possible"

La crise appelle la lutte politique et sociale.

Écrit par : Adrien Faure | 28/10/2012

@Adrien ,le riches vont trembler? de un vous en connaissez vraiment? de deux ils ne sont pas trouillards comme les socialistes et ne passent pas leur temps à pianoter sur un ordinateur ou à racoler de nouveaux membres!
J'en ai connu beaucoup mais qui ont gravi tous le échelons même en étant femme de ménage et des Suissesses.Et faut savoir ce que vous entendez par riches? quelle classe sociale fait partie des riches dans notre pays à votre avis? des gens comme Weber voilà un homme tellement riche qu'il ne sait même plus comment occuper ses vieux jours sans se méler des affaires des autres.Quitte à leur mettre des bâtons dans les roues mais c'est pas lui qui tremblera il en a vu bien d'autres
Non croyez moi y'a plus dangereux comme les faux riches style Cohn Bendit alors là oui ce sont des gens dangereux avides de pouvoir,jaloux comme des poux mais quand à les faire trembler je crois plutot qu'en l'occurence c'est vous qui tremblez de peur car vous êtes mal conseillé tout simplement ou comme beaucoup de jeunes et on l'a tous été vous baillez aux corneilles en buvant religieusement les paroles d'un gourou qui a su vous endoctriner sans que vous en soyiez rendu compte
Excllente journée pour Vous Adrien

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2012

@Adrien je n'avais pas lu votre commentaire après le mien.Sarko ,ensemble? vous voulez rire sans doute.Y'a pas plus individualiste que lui .Il fait semblant par devant caméra jouer aux vedettes c'est la nouvelle mode des gouvernants surtout Français.D'ailleurs Merkel le déteste comme son ombre,y'a pas plus raseur que cet homme et collant comme son signe astral reflétant le papier collé-copié si bien représenté par l'internet actuel

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2012

@Adrien ,ne mélangez pas socialisme et stalinisme,l'un ne va jamais longtemps sans l'autre.La preuve ,on a commencé ¨à faire courir aux containers les personnes âgées et souvent marchant avec une canne.Ensuite on ose aller se mêler des affaires d'autres pays qui font travailler des enfants.Dites moi franchement sur quelle planète vous êtes les socialistes d'aujourd'hui qui ne valez guère mieux que vos cousins staliniens?

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2012

Ca fait un moment que je vous lis, et je pense que ce billet est le point d'orgue de votre réflexion touchante de naiveté.

Écrit par : moloko | 29/10/2012

Les commentaires sont fermés.