03/04/2012

Autogestion dans l'organisation du travail

Autogestion dans l'organisation du travail

Dernière proposition d'initiative fédérale pour la JSS avant le vote de la JSG.

Le cœur du socialisme consiste en la libération réelle de l'individu de toute exploitation ou de toute domination socio-économique.
Cette libération passe par la socialisation des moyens de production et la transformation de l'organisation du travail.

Cette socialisation peut certes être réalisé via la propriété collective étatique.
Néanmoins, l'étatisme primaire n'est pas souhaitable, car l’État n'est pas bénéfique en soi, mais bien lorsqu'il ne sert pas les intérêts des classes dominantes, mais les intérêts de tous.

C'est dans cette optique, conscient du rapport de force politique et économique actuel, que je soutiens une socialisation des moyens de production par la transformation de l'organisation du travail via l'instauration d'une nouvelle forme de propriété des moyens de production : la propriété collective des travailleurs.
Cette propriété collective des travailleurs correspond à la généralisation du modèle de coopératives autogérées et à l'abolition su salariat.

« Le régime des coopératives civilisées, quand les moyens de production appartiennent à la société et que le prolétariat a triomphé de la bourgeoisie comme classe, c'est le régime socialiste. » Lénine

Par coopérative autogérée, j'entends deux critères essentiels :

- Une prise de décision collective des travailleurs dans la gestion et la coordination de la coopérative.

- Un tournus dans les fonctions coordinatrices de l'entreprise.


L'autogestion dans l'organisation du travail est un grand pas ambitieux sur la voie du socialisme et du dépassement du capitalisme, et sur le chemin de la libération de l'individu de la domination capitaliste.

Commentaires

@Adrien mais ou est donc passée cette autogestion dans le travail qui fit connaitre la suisse bien au-delà des frontières et ce bien avant votre naissance? a croire qu'elle était innée en chaque citoyen,vous avez un temps de retard dans votre recherche de socialisation qui entre nous soit dit est un terme fort utilisé par une pseudo église qui est souvent en procès
Remettez l'humain avant les animaux dans vos tergiversations intellectuelles car c'est eux qui sont à socialiser et non des humains,laissez leurs un peu de dignité à ces derniers ,ils sont quand même pas tous nés de la dernière pluie

Écrit par : lovsmeralda | 03/04/2012

@ Faure: à vous lire, je fais l'effarant constat que les idées qui ont fait du XXe le siècle des dictatures communistes les plus infâmes vous excitent encore.

C'était ue constante du marxisme-léninisme de vouloir faire le bien des gens sans leur demander leur avis, et en éliminant les éléments de la société qui étaient en opposition avec l'idéologie dominante. Ainsi, les goulags et autres lieux de "rééducation" ont étét bien remplis durant des décennies...

En quoi votre "pensée" (je devrais plutôt dire votre agitation) pseudo intellectuelle est-elle différente?

Car après avoir étatisé les banques, l'héritage le logement et anesthésié toutes tentatives d'initiatives personnelles que restera-t-il? Une classe de privilégiés, nantie par elle-même du privilège de déclarer ce qui est bien et ce qui ne l'est pas... au nom d'un bien commun aussi improbable qu'obscur.

En cela, vos idées sont à l'avenant de celles qui ont fait tant de dégâts dans l'histoire. Retournez à vos livres, je vous en supplie, et étudiez, étudiez, étudiez... Avant de donner des leçons à vos congénères. Ceux-ci ne s'en porteront que mieux.

Écrit par : Déblogueur | 04/04/2012

@Adrien,ceci est une plaisanterie en espérant que vous sachiez encore les apprécier.Vous aimez tant ce mot de socialisation donc je vais vous révéler ce qui n'est pas un gag parcontre en Tchecoslovaquie:si vous arrivez à adopter un animal étrange,vous recevez une récompense,alors avec vous je serais certaine d'obtenir le premier prix/rire
allez joyeuses Fêtes de Pâques pour Vous Adrien

Écrit par : lovsmeralda | 04/04/2012

Déblogueur, je parle de socialisme démocratique, ce qui fait une grande différence avec le marxisme-léninisme.

Écrit par : Adrien Faure | 04/04/2012

@Adrien vous êtes sympa malgré vos théories ubuesques. Beaucoup d'élus oublient c'est que nous citoyens sommes vos maitres et vous les politiciens nos serviteurs.Nous payons bon nombre de vos erreurs et de très belles promesses jamais tenues ,donc à tout maitre tout honneur! .Beaucoup de Suisses semblent avoir oublié ce droit qui est le leur. C'est vrai que vu sous cet angle certains se sont senti l'âme plus légère et attendent avec impatience les prochaines élections ,en Suisse je précise

Écrit par : lovsmeralda | 04/04/2012

Socialisme démocratique, certes. Mais communisme, en réalité. Un communisme que tu souhaites sans doute démocratique. C'est déjà une bonne chose... ;-) Reste que si le marxisme supposait la dictature du prolétariat, c'est parce qu'ils savaient bien qu'une classe sociale n'est pas qu'une affaire de salaire et de biens, mais aussi de mentalité et de sensibilité politique... de droite. Or, pour éradiquer une sensibilité politique (humaine), il faut nécessairement y aller avec la violence et la force et instaurer une dictature. Voilà pourquoi on ne peut pas, démocratiquement, faire disparaître la lutte des classes. Il faut faire avec, si on est démocrate. Ou batailler comme tu le fais, pour un pur idéal qui ne sera jamais accepté électoralement... Mais derrière tout cela, il y a un rêve qui est beau à regarder. Mais qui serait un cauchemar, à réaliser... Le tout est de s'approcher de ce rêve sans étrangler la réalité; c'est-à-dire, les êtres vivants, fusses-t-il nos adversaires politiques... Il faut laisser la place, dans une société démocratique, aux bourgeois et aux possédants, aux capitalistes et aux libéraux. La démocratie suppose cela. Les révolutions citoyennes à venir devront compter là-dessus. ;-)

Écrit par : Cedric | 05/04/2012

@Adrien,une question taraude mes neurones et je souhaiterais que vous me fassiez part de vos lumières.J'ai assisté à une émission hier *C'est demain* ou un technicien d'embauche nommons le ainsi car sorti de l'immersion/ tous ces mots sortis du monde des alliens me font bien rire/ explique à l'animatrice de TV que tous ces tests et entretiens d'embauche ne servent à rien.Cela on l'a présumé dès 2000.Mais en entendant affirmer par la victime de ce système considéré comme caduc qu'il appartient aux entreprises d'être de plus en plus performantes pour occuper l'esprit des employés qui s'ennuient,je rêve ou c'est un nouveau cauchemard Plutonnien ?ils s 'ennuient à leur travail,y'a qu'une solution car demander davantage de performance quand elle aura atteint ses limites ,une fois dans le mur,que va-t'il se passer? régles cahiers,gommes reviendront et tous les ordinateurs seront éliminés ,seuls moyens de garder des gens encore capables de travailler sans mettre la faute sur le épaules des responsables d'entreprise.La déconnologie a ses limites ,l'esprit humain aussi
J'en profite pour souligner l'importance de ce que vous et bien d'autres essayez de détruire psychologiquemet ,domaine qui semble vous dépasser de très loin,on ne peut détruire ce qui a été construit en 1000 ans d'un simple coup de baguette,là y'aura de sérieux dégats mais psychiatriques à assumer pour vous et bien d'autres qui pensent y'a qu'à,on verra ,ou pas le temps ,la machine assumera,oui mais celle-ci a aussi ses limites.Et là je doute fort des capacités mentales de vos maitres à assumer mais au moins y'aura plus personne pour être accusé,les ringards seront tous décédés
prenez le temps avant de répondre et pas de copié-collé.merci d'avance
toute belle journée pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 07/04/2012

@ Cédric

"Ou batailler comme tu le fais, pour un pur idéal qui ne sera jamais accepté électoralement... "

Tout dépend de l'évolution du capitalisme. La crise de la dette a sacrément renforcé la lutte des classes en Grèce par exemple.
L'organisation politique est le reflet du rapport de force économique, lui même découlant de la conjoncture à court et long terme et de l'évolution des structures économiques.

Écrit par : Adrien Faure | 07/04/2012

@Lovsmeralda, l'ennui au travail découle peut-être du fait que certaines activités économiques ne sont pas vraiment porteuses de sens pour les travailleurs. Ou bien elles ne sont pas assez valorisées. Ou bien les travailleurs travaillent trop (il faudrait partager le temps de travail).

Écrit par : Adrien Faure | 07/04/2012

@Adrien/merci de votre réponse/quand l'humain était payé pour réfléchir ce qui n'est plus avec l'ordinateur puisque celui-ci possède ces propres règles,programmes spécifiques pour chaque opération ou administration,entreprise,il existait d'autres difficultés auxquelles il devait se soumettre et assumer sans aide.C'était le fameux débrouille toi si tu veux devenir grand .Aujourd'hui le travail est bâclé ,beaucoup refusent les responsabilités,en ont peur.
A force d'être couvés et arrosés de théories spatiales ,des peurs inventées de toute pièces et une envie d'aller squatter une autre planète fait perdre aux utopistes l'envie de vivre le moment présent.Toujours ailleurs et dés 46 ans ,crise existentielle et magistrale réservée à chaque humain il reprendront en choeur comme d'autres avant eux,dans 4 ans on a déjà 50 ans.
Faites comme nous testez vos théories participez à ce monde ,prenez sous votre aile personnelle un ou une personne à l'AI .Cessez de réfléchir ,d'analyser vos théories détruisent votre moi intérieur.
Quand je vois le nombre d'heures perdues par beaucoup d'internautes à taper sur un clavier d'ordinateur je me dis ,parmi eux y'en a certainement beaucoup qui seraient doués pour le piano mais ils ne s'en rendent même pas compte
Vous êtes vous posé une seul fois la question,que suis-je sans informatique? est-ce que je peux vivre sans toute cette technologie ,je parle de vos gadgets grands pollueurs de la planète terre et océans.
Faites le test pendant trois voire 6 semaines vous êtes jeune cela devrait suffire,je l'ai fait 4 ans durant TV compris; si vous réussissez ce challenge vous allez enfin pouvoir découvrir votre vrai personnalité et vous constaterez par vous-même des dégats de l'informatique sur vos neurones devenus fragilisés grâce a ce monde d'ondes dans lequel nous vivons tous.
Nous avons nous une chance infinie d'être nés sans l'informatique quelle bénédiction au moins notre sincérité reflétait notre vrai moi profond,sans fard ,ni gadget toujours au centre de l'actualité qui maintenant met en évidences tous vos manques
On a souffert ,on y est allé de nos tripes et sans nous plaindre,mais on vivait le moment présent avides de poser des questions d'envie de découvrir pourquoi celui -ci ou l'autre pleurait. Ce monde était beaucoup plus instructif que toutes vos machines réunies qui elles vous coupe de la réalité, qui se fait en transgressant des régles établies par des religions qui souvent n'en sont pas et des entretiens d'embauches qui démontrent enfin que tout le monde se fait piéger encore une fois par des questions pré-établies par un ordinateur,vous n'en avez donc jamais assez de vous plier en 4 face au maitre Ordinateur,grand manitou de votre vie?
Pas étonnant dés lors que votre vie manque de piment,surtout si l'on sait les mots utilisés pour se supprimer soi même l'envie de vivre.Analyser vos comportements face à ce stupide engin de malheur et analysez les mots auxquels vous êtes conviés,vous comprendrez qu'en inventant l'ordinateur celui qui s'est enrichi depuis grâce à son esprit machiavélique a réussi à instruire l'utilisateur a programmer sa propre perte et à perdre sa véritable identité et surtout sa propre autonomie.Supprimez aussi vos GPS au cas ou l'expérience vous tente et vous admettrez vous même du non sens de toutes vos théories.
Malheureuement pour vous et là je compatis,votre monde est celui d'autres qui vont encore vous piéger grâce à des offres miribolentes ,gratos longue durée qui n'en sont pas et au finish quel gâchi de vie ayant cru aux belles paroles de commerciaux ayant trouvé tous les moyens de vous endoctriner et sincèrement je ne voudrais pas être à votre place, bien que gravement molestée par la vie par comparaison avec le monde actuel je préfère nettement celle d'avant.Les gens n'avaient pas peur de se toucher,se parler,crier injurier ,ils étaient Vivants ,ils étaient pleins de défauts mais remplis de qualités extérieures,une sincérité à toute épreuve souvent exprimée par un saine colère , seul moyen de faire avancer le schmilblick!
Prenez le temps de ré-écouter le sketch de Devos,ils courent pourquoi ? et si vous saviez le bien ressenti a se dire,mais qu'ils courent et sans moi désormais / en 54 déjà pour raison de santé/je me suis re-programmée intérieurement pour sauver ma peau en premier laissant les autres penser ce qu'ils voulaient.
Réfléchissez et admettez la justesse de mon raisonnement,le style mouton de service très peu pour moi,et peut-être qu'un patron comme il en existait vous remarquera en disant ,avec un pareil caractère sûr que cet humain sera digne de confiance et vous engagera deux fois plus vite que celui qui se plie au diktat général,mais tout en respectant l'ordre établi au sein de l'entreprise il va de soi
Et un petit truc qui fait beaucoup de bien,insultez votre ordinateur traitez le de tous les noms d'oiseaux sans penser à quelqu'un évidemment,non cette machine empiète sur les cerveaux de tous faisant perdre même le vrai sens du mot amitié,surtout si l'on sait à quoi elle servit: à trier des gens et sélectionner les camps qui serviraient de reposoir à beaucoup d' âmes qui depuis sont pour beaucoup encore errantes
bon courage pour vous Adrien et bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 09/04/2012

Les commentaires sont fermés.