23/02/2012

Nouvelle théorie néo-socialiste de la démocratie

Nouvelle théorie néo-socialiste de la démocratie


Ou comment organiser une société afin de maximiser la liberté, l'égalité, et l'autonomie de l'individu.

I. Démocratie (Liberté/autonomie) spatiale

Les conditions nécessaires à l'autonomie et l'indépendance de l'individu passent par l'établissement d'une société décentralisée et relocalisée au maximum possible. La décentralisation et la relocalisation des activités humaines (notamment politiques et économiques) permet de construire une liberté réelle pour la société et les individus. La décentralisation et la relocalisation induisent une autosuffisance collective maximale et une autosuffisance individuelle (capacités d'autoproduction) minimale, en tout cas au niveau des besoins fondamentaux. Une société relocalisée est une société à taille humaine où les liens sociaux sont renforcés, c'est donc une société conviviale. La décentralisation politique et économique signifie une organisation de la société contre-pyramidale, en partant de sa base, avec une division par degré d'échelle (quartier ou village, commune, canton, et fédération) du niveau de prise de décision.

La démocratie spatiale est une première condition fondamentale à toute construction sociale visant à maximiser l'autonomie et la liberté de l'individu.

 

II. Démocratie (Liberté/autonomie) populaire

Grâce à la décentralisation et à la relocalisation, on peut tendre vers la démocratie directe par l'instauration généralisée d'assemblées populaires de quartiers ou de villages (c'est à dire au niveau des plus petites entités politiques). La démocratie directe permet de donner directement au peuple (c'est à dire à tous les habitants du pays) la possibilité de décider des décisions collectives qui le touchent justement directement, sans passer par une délégation de sa souveraineté politique.
La démocratie populaire établit un degré basique de liberté et d'autonomie pour la société et l'individu.


III. Démocratie (Liberté/autonomie) citoyenne

Dans le cas (logique et inévitable) où des espaces communs de prise de décision politique subsistent à une échelle supérieure à celle de la plus petite entité politique (ceci malgré la décentralisation et la relocalisation maximale possible), alors il faut passer par un processus de délégation politique. La démocratie représentative semi-directe(système helvétique) doit alors être combinée à la démocratie athénienne (par tirage au sort). 50% des députés doivent être élus, et 50% doivent être tirés au sort. Les outils de la démocratie directe (droit d’initiative populaire et droit de référendum) restent bien entendu en place. Le tirage au sort (sur la base du volontariat et du parrainage citoyen) permet d'éviter que les plus riches, ou que les orateurs les plus talentueux ou les plus charismatiques, ne soient systématiquement élus. Il règle le problème de l'élitisme qui est caractéristique de nos sociétés contemporaines où le pouvoir politique est concentré dans quelques mains.
La démocratie citoyenne est un rouage essentiel de l'organisation sociale pour corriger le système politique contemporain et ses déficiences, et fonder une véritable égalité politique.


IV. Démocratie (Liberté/autonomie) économique

La seule structure économique soumise à la démocratie (à la prise de décision collective) étant l'outil étatique, les moyens de productions privées sont socialisés et le salariat aboli. Toute entité économique productrice devient une coopérative autogérée. Une planification démocratique et décentralisée définit ce qui est nécessaire à l'accomplissement du bonheur collectif et individuel et planifie l'activité du secteur des coopératives productrices étatiques. Le secteur des coopératives productrices privées reste soumis au lois du marché. Toutefois, cette production privée reste néanmoins soumises à une planification possible et à un contrôle démocratique sur leurs activités qui filtre les activités économiques contraires à l'intérêt social. L'héritage et le crédit (les banques) sont socialisés, et un contrôle étatique des licenciements est institué. La publicité consumériste est interdite. Une transparence économique totale est instaurée aussi bien dans le secteur privé que étatique. 
La démocratie économique permet d'en finir avec la domination d'une minorité possédante (moyens de production, capitaux) sur une majorité non possédante. Par la démocratie économique, la majorité se réapproprie son droit à s'autodéterminer (égalité économique) et acquiert la liberté de jouir d'elle-même sans devoir se vendre aux possédants. Par ailleurs, l'expropriation capitaliste par la plus-value est ainsi stoppée, au profit d'un véritable partage social des bénéfices du travail.


V. Démocratie (Liberté/autonomie) sociale

Les activités humaines socio-économiques se fondent sur le modèle de l'autogestion égalitaire (égalitarisme relatif). L'autogestion définit un tournus des tâches dans l'organisation du travail, et une prise de décision collective dans les choix économiques. Par l'autogestion de l'organisation du travail, on s'assure qu'une prise de décision partagée, directe, et collective (donc démocratique) soit toujours en place dans la société, quelle que soit la structure concernée. 
La démocratie sociale est un garde-fou démocratique pour préserver les droits des travailleurs de toute dérive (égalité sociale).


VI. Démocratie (Liberté/autonomie) écologique

Les activités humaines sont fondées sur le principe d'auto-limitation et de simplicité volontaire.
L'impact écologique des activités humaines ne doit pas dépasser les capacités régénératives de la biosphère. Par une planification démocratique on s'assure donc que ces principes sont respectés, car toute l'organisation de la société dépend de ceux-ci. En effet, la liberté humaine et son autonomie ne sont possibles que si son environnement se maintient de manière pérenne.
La démocratie écologique est la condition non négociable à toute construction collective et politique.

________________________________________________________________________________

Comme on peut le voir, dans le néo-socialisme, la démocratie amène à l'autonomie/indépendance, qui amène à la liberté, qui amène à l'égalité pour parvenir à l'harmonie collective, individuelle et écologique.
Au final, ces grands principes axiologiques, que sont la démocratie, la liberté, l'autonomie et l'égalité, s'équivalent.

 

NéoSocialisme III.png


 

12:45 Publié dans Socialisme | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : néosocialisme, socialisme, société, économie, idéologie | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Bel article, très instructif! Merci beaucoup

Écrit par : faire part | 24/02/2012

Excellent article Adrien!

Écrit par : Matias Finat | 25/02/2012

Et tout aux mains de sociétés anonymes mazette vous êtes membre de l'Unesco?heureusement notre pays n'est qu'ambassadeur surtout en lisant leur doctrine qui va féter ses 60 ans l'année prochaine.Supprimer toutes les administrations et qui va payer le pots cassés?la classe moyenne et encore faudra-t'elle qu'elle puisse sinon tous à l'AI se serait tellement plus simple ,un individu unique,une classe unique,un salaire unique bon courage Adrien mais sachez que pour devenir adulte il vous faudra comme beaucoup d'autre casser d'innombrables oeufs pour sortir du statut d'omelette ,crise salutaires très souvent provocatrice de cordon parental coupé dans les pleurs.c'est normal cela doit être
!le monde est ce qu'ile est ,a été et sera ,vous en faites pas on y est tous passé,on a muri mais grâce à des maitres éclairés on peut avertir ceux qui aujourd'hui comme en 68 rêvent dans la fumée de leur choix tandis que d'autres continuent de ramer pour les entretenir
On a pas le choix faut bien des pinguins pour donner à manger à ceux qui ont été frustré de l'élémentaire et ce durant plusieurs siécle,l'instruction à ne pas confondre avec éducation et sous le couvert d'un Dieu ayant les couleurs de minéraux coloniaux.Ce fut astucieux de leur part,ainsi on peut encore de nos jours contempler ce qui reste à faire et qui aurait dû être accompli depuis des décennies.Y'a à lutter mais à l'étranger Adrien ,engagez vous et combien serez vous heureux de rentrer au pays ,ce fut pour d'autres avant vous et sera toujours

Écrit par : elena | 26/02/2012

Ce dernier commentaire de Elena me semble quelque peu obscur...

Écrit par : Adrien Faure | 26/02/2012

C'est pourtant clair: le monde est ce qu'il est; il a été de qu'il a été; il sera ce qu'il sera; il aurait pu être ce qu'il aurait pu être; il aura été ce qu'il aura été et il ne manquerait plus qu'il soit ce qu'il manque d'être.

La leçon a tirer, c'est qu'il est temps que vous sortiez de votre statut d'omelette. Mais ça, c'est l'affaire des pingouins de l'Unesco, car Dieu en a vu de toutes les couleurs.

Écrit par : Plouf | 26/02/2012

Plouf +1 XD

Écrit par : Adrien Faure | 26/02/2012

lol

Écrit par : Grégoire Barbey | 26/02/2012

Je crois avoir compris :
L'omelette d'oeufs de pingouin : c'est une sorte d'hormone de croissance. Mais je crois qu'il faudrait nommer cette recette "oeufs brouillés à la Pingu."

Écrit par : Calendula | 26/02/2012

Les commentaires sont fermés.