02/02/2012

Les fondements de l'économie planifiée

 

Les fondements de l'économie planifiée

*
Du fonctionnement général de la planification

1. Récolte d'informations afin de connaître les besoins de tous.

2. Planification de la production en fonction des besoins.

3. Coordination de la production en fonction de la planification.

4. Production en fonction de la coordination de la production.

5. Distribution en fonction des besoins.

6. Consommation.

7. Feedback informatif.

8. Ajustement de la planification.

9. Nouvelle coordination de la production en fonction de l'ajustement de la planification.

Etc. (circularité)

* De la mobilisation des forces productives

La production ne se fait pas en fonction des forces productives, mais les forces productives sont faites en fonction de la production.
C'est exactement la même chose dans le capitalisme, sauf que ce dernier n'arrive jamais à une adéquation parfaite entre forces productives et production.
L'économie planifiée permet de mobiliser toutes les forces productives et de leur trouver une place adéquate dans le mode de production. L'efficience de l'économie planifiée devrait donc théoriquement être supérieure à celle de l'économie de marché en terme de mobilisation et de juste utilisation des facteurs de production.
Il y a concurrence entre individus dans la formation pour l'accès aux postes désirées. Il semblerait donc que la véritable méritocratie soit un paramètre de l'économie planifiée.

*
Des différents modes de production

1. Planification totale : propriété étatique des moyens de production. En théorie, le mode de production le plus à même de mobiliser parfaitement toutes les forces de production.

2. Planification semi-totale : propriété étatique et/ou privée (sous forme de coopérative autogérée) des moyens de production, mais planification de la production étatique et privée.

3. Planification mixte : propriété étatique et privée (sous forme de coopérative autogérée) des moyens de production. Planification uniquement des structures de production étatiques, et présence d'un libre marché pour la production privée.

4. Socialisme de marché.
(Un modèle que je développerai dans ma prochaine note.)

5. Économie de marché avec secteur public. (Modèle actuel)

6. Économie de marché totale (pure). (Modèle proto-néolibéral, voire libertarien).

02:06 Publié dans Socialisme & économie planifiée | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : économie planifiée, socialisme, mode de production, économie | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

P'tain... Ca fait froid dans le dos de lire vos "fondements" de l'économie planifiée... On se croirait revenu aux plus mauvais jours du "centralisme démocratique"...

Avez-vous seulement pensé aux forces de séciré qui seraient nécessaires à la prévention et à la punition des fraudes - inévitables dans un tel modèle?

Quant à la "méritocratie", véritable "paramètre de l'économie planifiée" peut-être serait-il utile que vous alliez la prêcher auprès des innombrables institueurs, profs et fonctionnaires qui ne veulent pas en entendre parler... Là, vous auriez un véritable enjeu politique à relever.


Marx, Engels, Lénine, revenez! Le jeune Faure est devenu fou...

Écrit par : Déblogueur | 02/02/2012

Pureté force et joies fondements du mouvement humaniste secte Belge! désolée la planification on a connu et plus jamais,c'est fou ce que certaines dictatures utilisent comme moyens pour s'infiltrer dans le chaos alors qu'on est en plein désordre et ensuite on est étonné du manque de réalisme de certains socialistes on a enfin compris ,autant l'UDC bien que n'étant pas membre,mais eux n'utilisent pas la langue de bois!
heureusement le scoutismes après guerre celui ou les enfants n'étaient pas couvés nous a ouvert les yeuz et les esgourdes

Écrit par : lovsmeralda | 02/02/2012

Les fondements de l'économie planifiée

* Du fonctionnement général de la planification

1. Récolte d'informations afin de connaître les besoins de tous.

A1-"voir dans les WC et étudier les excréments"

2. Planification de la production en fonction des besoins.

A2-"Production de yaourt au bifidus pour le meilleur transit des infos"

3. Coordination de la production en fonction de la planification.

A3-"Mise à disposition des WC Turcs à dix place afin d'améliorer la production des besoins"

4. Production en fonction de la coordination de la production.

A4-"dix par dix pour éviter les queues trop longues et ainsi se faire sodomiser"

5. Distribution en fonction des besoins.

A5-"Une merde par personne sauf pendant la courante ou la dose est doublée"

6. Consommation.

A6-"le socialiste donne l'exemple il partage, se faisant, il coupe sa merde en trois, pour le matin, le midi, le soir"

7. Feedback informatif.

A7-"les parts de merde non mangée reviendront dans le circuit de distribution, mais séchées"

8. Ajustement de la planification.

A8-"En fonction des besoins de chacun, il sera possible de mettre 50% de merde de chien dans la production"

-9. Nouvelle coordination de la production en fonction de l'ajustement de la planification.

A9-"Les constipés devront se faire connaître un mois à l'avance afin de ne pas créer une famine artificielle et néfaste pour les besoins de la production. Ils seront mis dans des salles d'attente avec musique et chanson de Mireille Mathieu en boucle"

A10-"l'exportation de la merde sera autorisée dans ce monde sans partage. La Suisse comme à son habitude sera réglée à la nano seconde près. Des pendules Suisses seront installées dans les WC Turcs il n'y aura aucune tolérance pour les retards.

Voilà voilà ceci est la thèse, j'attends votre antithèse, notre génie Môssieur Faure sera chargé de l'application, de la planification, et de la production.

Nous ferons la thèse après trois mois de production. D'ici là gardez votre souffle pour chier il y aura du travail pour tous, ce sera la fin du chômage dans ce monde ou les besoins sont partout.

Merci de votre attention.Bonne journée...

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2012

@Pierre Noel ,les humanistes sont un mouvement d'origine argentin et dont les Verts sont aussi adeptes.Comme quoi même en politique faut toujours réfléchir avant de faire alliance avec qui que se soit!

Écrit par : lovsmeralda | 02/02/2012

Lovsmeralda on est d'accord, ce qui veut bien dire que le niveau de réflexion est très limité chez certains.

Bonne journée..

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2012

"....qui veut bien dire que le niveau de réflexion est très limité chez certains."

C'est surtout ton cas "Pierre NOËL".

Écrit par : Gustavo | 02/02/2012

@ Adrien Faure

Pourquoi gaspiller son temps avec des recettes dépassées ?
Le communisme est mort et enterré depuis 21-22 ans.
Ressusciter les morts est-ce une discipline que vous étudiez à l'Uni ?

Écrit par : Victor Winteregg | 02/02/2012

Au pois chiche gustavo quel est ton commentaire? Sinon, arrête de braire tu te pisses sur le sabot,passes ton chemin.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2012

@ "Pierre NOËL"

Il semblerait que ton discours et ta compréhension se réduisent au pipi caca. Qu'au lieu d'un cerveau t'aies que de la caca dans ton crâne c'est une hypothèse sérieuse à considérer.

Écrit par : Gustavo | 02/02/2012

@Gustavo (et d'autres)
"L'insulte est l'arme du faible d'esprit"

Vos interventions se limite à des insultes adressées à ceux qui s'opposent à vos idées. Pourquoi ne pas essayer d'argumenter ? Même si vos idées sont indéfendables d'un point de vue logique, la mauvaise foi n'est pas l'apanage des gens de droite. =]

Écrit par : Nom/Prénom | 02/02/2012

@ Nom/Prénom

Je ne insulte personne. Je constate. Monsieur "Pierre NOËL" parle de pipi caca. Pipi caca ne sont pas des arguments. Signaler que Monsieur "Pierre NOËL" apparemment n'à autre chose à dire que pipi caca, est tout fait pertinent dans la "discussion". Je ajouterai que, s'il a tellement envie de chier, il n'a qu'à le faire chez lui ou dans son froc.

Voilà.

Écrit par : Gustavo | 02/02/2012

Voilà un(e) bon socialo-communiste dans son humour débordant!

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2012

Planification terme abondemment utilisé par les scientologues pour ,éliminer les plus faibles!

Écrit par : lovsmeralda | 02/02/2012

@ Chers détracteurs, je regrette franchement que vous ne soyez pas plus ouvert envers cet excellent mode de production que je développe ci-dessus... J'espère réussir à vous convaincre avec ma prochaine note sur le socialisme de marché, une forme économique assez intéressante.

Écrit par : Adrien Faure | 02/02/2012

Absolument Lovsmeralda tout y est planifié, organisé, pensé, laissez faire on s'occupe de vous, ne pensez même pas!

Dois-je rappeler que ce monde n'est plus linéaire depuis le premier choc pétrolier. Une des conséquences est que tout programme devient néfaste; d'ou les erreurs de plans d'actions commerciaux sur le moyen et long terme dans des activités soumises à de fortes concurrences loyales et, déloyales. (chine entre autres...)

Prenez deux exemples simples, l'avion "Rafale" de Dassaut qui contrairement aux "plans" n'ont pas trouvé preneurs en vingt ans.

Les centrales nucléaires programmées pour quarante ans et qu'il va falloir faire durer soixante avec des coûts astronomiques de rénovation, de gestions des déchets etc..

Je pourrai parler de bien d'autres produits, notamment de consommation soumis aux climats comme le blé. Même dans un système malléable pur capitaliste, plus rien n'est programmable à moins d'avoir des moyens colossaux, pour avoir les moyens de perdre de l'argent..C'est d'ailleurs pour cela que le "produit" doit évoluer constamment dans deux directions, les coûts et la qualité avec tous les accompagnements en terme de production; sauf pour la merde Chinoise, qui coûte 250 € par mois.On peu effectivement la planifier.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2012

@M. Faure : Si vous commenciez par faire preuve d'auto-critique et d'un tout petit peu moins d'auto-suffisance, vos messages ne passeraient que mieux, je vous l'assure.

Nous (je, tout du moins) ne vous remets pas en cause en tant que personne (enfin un tout petit peu, mais vous êtes jeune et encore étudiant, c'est normal d'être utopique, je l'étais aussi), c'est surtout l'idéologie dont vous faites la promotion je remets en cause. J'avoue que le cynisme est plutôt tentant (cf. ma "question" a laquelle vous n'avez pas répondu sur votre précédente note), mais ce cynisme est surtout motivé par votre façon d'insinuer que vous détenez la seule vérité et que ceux qui vous contredisent sont des malades mentaux.

Vous faites la promotion d'un système qui a prouvé bien des fois par le passé qu'il ne fonctionne pas (ce système est très bien sur le fond, mais corrompu par la nature humaine sur la forme). Vos dogmes seraient plus crédibles s'ils n'étaient pas reniés par une grande majorité de la population, mais au lieu de reconnaître ce fait, vous préférez prétendre que les gens qui ne pensent pas comme vous sont aliénés. Vous êtes-vous déjà demandé si vous n’étiez pas finalement celui qui est aliéné ?

Comme je vous l'ai dit, mettez le hola sur l'auto-suffisance, acceptez l'auto-critique et vos propos n'en seront que mieux perçus par "vos détracteurs", je vous le garantis.

Écrit par : Nom/Prénom | 02/02/2012

@Nom/Prénom, vous savez fort bien que la majorité n'a pas toujours raison. C'est d'ailleurs un argument classique du libéralisme (d'où la solution du constitutionnalisme).
Ce n'est pas parce que certaines formes ont échoué qu'il est impossible de trouver la forme idéale du mode de production que je soutiens.

Écrit par : Adrien Faure | 02/02/2012

Je ne prétend pas que la majorité a toujours raison, je prétends simplement que la majorité ne souhaite pas devoir se plier à un dogme minoritaire qui ne les appelle pas.

Mais vous avez confirmé par votre dernière phrase ce que je pensais : Les gens d'extrême gauche, tout comme les gens d'extrême droite s'assoient sur la démocratie et ne l'acceptent que et uniquement quand cette dernière leur donne raison.

La démocratie n'est pas une affaire de qui à tort ou raison, c'est une affaire de ce que la majorité souhaite pour elle-même. Au lieu de cracher sur la majorité qui vous renie, pourquoi ne pas faire des efforts pour la convaincre d'une autre façon qu'en les traitant de malades mentaux ?

Écrit par : Nom/Prénom | 02/02/2012

@Nom/Prénom, je rejette votre définition simpliste de la démocratie.
La démocratie c'est le socialisme, parce que ce dernier intègre la démocratie économique dans son mode d'organisation politique de la société.
Sans démocratie économique, nombre de droits ne sont que formels!

Écrit par : Adrien Faure | 02/02/2012

Demos = Peuple
Kratos = Gouvernement

Vous avez étudié le Grec non ? Ce n'est pas mon cas et pourtant cela ne m'empêche pas de connaître la signification de ce mot.

La démocratie économique est intégrée dans le capitalisme. Qu'est-ce qui vous empêche de concrétiser une idée et d'en vivre ? La prise de risque ? La prise de risque fait partie du jeu de la vie et il faut l'assumer. Si vous doutez de votre idée, alors ne concrétisez pas et vous ne prendrez aucun risque.

"Sans démocratie économique, nombre de droits ne sont que formels!"
Pouvez-vous étayer votre affirmation ? Quels droits ne sont que formels ? N'avez-vous pas le droit de vote ? Le droit de penser ? Le droit de libre entreprise ? Quel(s) droit(s) vous fait(font) défaut ?

Si vous insinuez que ma définition de la démocratie est erronée, alors vous n'êtes qu'un élitiste qui pense détenir la seule et unique vérité et vous dénigrez de ce fait la majorité de vos concitoyens, donc la démocratie que vous prétendez défendre. Est-ce que la dictature est votre conception de la démocratie ?

Écrit par : Nom/Prénom | 02/02/2012

@ Nom/Prénom, non je n'ai pas étudié le grec (qu'est ce qui vous fait penser ça?^^)
La démocratie économique c'est la possibilité pour l'individu de décider collectivement de son avenir économique. C'est aussi la reconnaissance de l'égalité économique et non uniquement politique dans une communauté politique, pour tendre à une égalité de fait et non seulement formelle.

Écrit par : Adrien Faure | 02/02/2012

@Adrien ,demandez aux Russes ce qu'ils pensent du mot socialisme? une chose est certaine après le tsunami d'une certaine planification hospitalière beaucoup de socialistes ne seront pas ré-élus
Ce mot planification devrait être transformé par deconstructivisme,plus on avance ,moins y'a de travail.Si planifier signifie interdits de toutes sortes sûr que vous n'irez pas loin.Car le vrai socialisme c'est ça,et le temps des goulags c'est du passé.Vous dites vouloir progresser en vous lisant ,d'une part on dirait des textes appris et deuxio vous êtes entrain de rétrograder tout simplement.On dit les vieux ringards mais on est soulagé de constater qu'il en existe aussi parmi les plus jeunes.

Écrit par : lovsmeralda | 02/02/2012

@ Lovsmeralda, détrompez-vous, je peine sérieusement à trouver des documents de référence sur l'économie planifiée... :S
Il semblerait que le sujet soit relativement tabouisé en termes de documents accessibles.
Vous amalgamez socialisme et stalinisme. C'est dommage...

Écrit par : Adrien Faure | 02/02/2012

@Adrien Faure,on ne se connait pas,vous avez des idées à défendre quand à moi heureuse d'avoir pu m'exprimer sur votre blog,je peux fermer la dernière porte d'Auschwitz,dure combat débuté en 1964/raisons personnelles/ et qui vient de se refermer sur le dernier pays qui a subi les méfaits du socialisme la Pologne.J'ai écris de nombreux poèmes pour remercier tous ces réfugiés ,entr'autre les Polonais qui ont construit des routes dans notre pays ,le dernier poème vient d'être remis à un Polonais qui lui aurait pu vous révéler ce que son peuple a vécu et du socialisme qu'aucun d'entre nous ne désire revoir s'installer car qui selon vous a fait couler l'économis ces 25 dernières années,sans doute pas l'UDC!
Le socialisme est devenu un panier à crabes ni plus ni moins.C'est votre choix que je respecte mais ne comptez pas sur moi et bien d'autres pour y adhérer.Carle socialisme de monsieur Eggly n'est plus,ces hommes là on pouvait leur faire confiance ,c'était une autre race d'hommes .Vous n'y pouvez rien,c'est ainsi
toute belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 03/02/2012

@ Lovsmeralda, vous serez toujours la bienvenue sur mon blog pour y exprimer votre point de vue. Je suis très fermement en faveur de l'échange et du débat, qui permet de faire avancer les idées :)
Sachez que je lis chaque commentaire et que je respecte toute opinion.
Je comprends votre opposition au socialisme car elle se fonde sur l'expérience ratée de l'URSS... Mais ma génération n'a pas connu cela, et elle est plus ouverte à imaginer comment organiser un socialisme démocratique qui différerait des échecs passés.
Belle soirée à vous aussi

Écrit par : Adrien Faure | 03/02/2012

" Je comprends votre opposition au socialisme car elle se fonde sur l'expérience ratée de l'URSS... "

Elle n'a pas raté qu'en URSS elle a raté partout. Même le socialisme démocratique ne marche pas par expérience.

L'esprit individuel d'entreprise est la source de l'innovation. L'entrepreneur à le choix de sa clientèle. L'économie planifié ne marche pas; Parce que l'intérêt personnel pour y récolter les fruits de son travail est anéanti par cette économie planifiée. Le modèle soviétique à échoué parce que ( je sais l'exemple est un peu simpliste mais c'est en gros ça ) personne veut travailler plus pour donner à celui qui veut rien foutre.

On créée des richesses quand celui qui les produits peut en bénéficier en grande partie. A l'état de redistribuer la richesse créee de façon responsable.

C'est la supériorité de l'égoisme individuel ( le libéralisme économique ) sur l'égoisme collectif ( l'économie planifiée ).

D.J

Écrit par : D.J | 03/02/2012

@Adrien,vous êtes encore si jeune et avez bien peu d'expériences de la vie,et c'est normal ,ceux de ma classe doivent avoir un esprit vieux de 360 ans avec tout ce qu'on nous a fait subir ,au fond c'est une chance et personne n'en veut à personne,excepté aux responsables de secrets qu'il eut mieux valu révéler.
Pourquoi ne pas vous approcher de Monsieur J.S.Eggly?,quand j'entends mon vieux mobards raconter son passage comme président de commune et toujours UDC,il fut le seul a avoir fait baisser les impots ,personne depuis n'a réussi ce tour de force
Je vous donne un truc ,quand on veut savoir quelque chose ,on va directement frapper aux portes de ceux qui ont un riche passé derrière eux et l'expérience en plus,conseil d'une vieille loubarde et scoute
tout bon week'end pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 03/02/2012

Superbe Adrien! Vous avez réussi à déclencher une excellente discussion.

Écrit par : NIN.À.MAH | 03/02/2012

@Adrien ,dirigez vous sur le Blog Mise en abyme,vous y découvrirez peut-être un monde auquel le monde de demain devra s'adapter* are you Ready *pourrait être la question qui devrait suivre les commentaires de ces excellentes vidéos sur l'autisme.Cet autisme longtemps barricadé dans les hopitaux psy et qui maintenant au grand jour peut enfin s'exprimer tout comme ma pomme,rire hé oui! alors constuire un monde sur des utopies contrètes même Einstein sans doute autiste aurait rigolé
Ce qu'à écrit NiN.A.MAH est vrai,je me suis fait la même réflexion de quoi aussi alimenter vos neurones ce dont je me réjoui aussi
Et si je peux me permettre ,les livres et théories c'est bien mais ensuite il faut la mise en pratique et contacter et c'est le plus important ceux qui ont acquis leur savoir et qui ont su donner du courage au ventre pour les plus affaiblis,des hommes dont nos anciens conseillers fédéraux étaient pour nous des hommes à suivre,car plongés plus ou moins exprès dans la précarité afin d'assumer par nous même notre propre survie future sans eux ,de vrais meneurs d'hommes nous serions encore à l'ère du feu
bonne journée pour Vous Adrien

Écrit par : lovsmeralda | 04/02/2012

@ D.J

"L'économie planifié ne marche pas; Parce que l'intérêt personnel pour y récolter les fruits de son travail est anéanti par cette économie planifiée. Le modèle soviétique à échoué parce que ( je sais l'exemple est un peu simpliste mais c'est en gros ça ) personne veut travailler plus pour donner à celui qui veut rien foutre."

Vous faites erreur je pense. On peut fort bien mettre de la concurrence entre travailleurs pour l'accès à des rémunérations supérieures selon un barème égalitaire dans une économie planifiée. L'intérêt strictement économique peut donc être préservé dans la motivation au travail.
Et puis, il y a à la base concurrence pour l'accès aux meilleurs postes (méritocratie dans le système éducatif et de formation).

Écrit par : Adrien Faure | 08/02/2012

Les commentaires sont fermés.