De la démocratie libérale à la barbarie

Imprimer Pin it!

De la démocratie libérale à la barbarie 

Nos démocraties libérales assurent théoriquement (formellement) un certain nombre de droits et de libertés fondamentales à leurs citoyens. La catégorie des droits sociaux est celle qui soutient la construction de l’État providence social-libéral.
Tant que les démocraties libérales assuraient le maintien de ces droits fondamentaux (à la base de leur fondements idéologiques formels), alors la démocratie libérale donnait un sens au capitalisme.

Mais j'apprends, dans le Courrier International, que en Grèce des parents sont si pauvres qu'ils se retrouvent à devoir abandonner leurs enfants !
Au XXIème siècle, en Europe, des couples doivent donc abandonner leurs enfants à cause de la pauvreté !

N'est-ce pas la preuve flagrante de la décadence morale des démocraties libérales en Europe ?
N'est-ce pas la démonstration parfaite de la barbarie capitaliste ?

La décadence du régime capitaliste en Grèce appelle une saine révolte.
Les classes jetées dans la misère doivent se mobiliser et renverser le gouvernement corrompu de pantins technocrates, laquais du système en place, afin d'instaurer une véritable démocratie socialiste.

Il est extrêmement inquiétant de voir qu'il n'y a qu'un pas entre nos démocraties libérales du XXIème siècle, et les conditions de vie du capitalisme sauvage du XIXème siècle...

Commentaires

  • Les rois du capitalisme n'ont pas de noblesse. Il veulent le pouvoir que leur donnent l'argent mais quand leur royaume vacille à l'inverse des Seigneurs du moyen âge ils ne sont pas prêt à défendre ceux qui ont contribuer à leur gloire et disparaissent dans la nature comme des cul-terreux.

  • Le chemin, mon cher Adrien, fut exactement celui inverse.
    De la barbarie à la civilisation ...

  • @ Adrien,

    La Grèce en est arrivé à cela parce que l'état s'est surendetté par des dépenses inconsidérées, Il a trafiquer ses comptes publiques aux yeux des directives européenne, sans parler de la corruption.

    Ces parents sont victimes d'une irresponsabilité étatique des politiques et non à un excès du capitalisme libéral ou une " barbarie capitaliste " comme vous le nommez.

    D.J

  • @ Victor Winteregg, parce que vous trouvez qu'être contraint d'abandonner ses enfants est un signe de civilisation...?

  • Je viens de lire les plus récents messages et je viens partager mes pensées avec vous.

  • Marque de la décadence totale de la haute sphère, c'est pas la faute des parents, du moment qu'ils ne les tuent pas! seulement le peuple doit créer une révolution

  • Quelqu'un dans mon groupe Facebook partager ce site avec nous alors je suis venu pour le vérifier. Je suis vraiment aimer l'information.

Les commentaires sont fermés.