07/10/2011

Petit glossaire des idéologies politiques traditionnelles version III

Petit glossaire des idéologies politiques traditionnelles version III


Nationalisme de gauche
: Adulation de la Nation, conservatisme des mœurs et conservatisme économique, rejet et stigmatisation de l'étranger (voire de l'Autre en général), anti-capitalisme, ou anti-libéralisme.
(On citera en exemple
Genève Non Conforme, Alain Soral ou encore le nazisme.)

Extrême gauche

Communisme libertaire ou anarchisme de gauche : Abolition de l'État et de la propriété privée, au profit de l'autogestion par libre association d'individus. Décentralisation économique et politique. Démocratie directe et participative.

Marxisme ou communisme productiviste : Économie majoritairement étatisée et planifiée, centralisation politique et économique, répartition égalitaire des revenus, et dictature de classe (afin d'abolir les classes). Système mis en place par la révolution. Aboutit finalement au capitalisme d’État. (URSS)

 

Gauche

 

Socialisme : Économie majoritairement étatisée et planifiée, répartition égalitaire des revenus. Système mis en place par la démocratie.

Socialisme anti-productiviste : Économie majoritairement étatisée et planifiée, répartition égalitaire des revenus. Décentralisation économique et politique. Conservatisme économique. Système mis en place par la démocratie. On tend à une démocratie directe et participative.

Centre Gauche

 

Sociale-démocratie : Économie de marché (capitalisme), mais interventionnisme étatique, pour limiter les inégalités par les lois, les impôts, les taxes, etc.
Le Parti Socialiste (PS) et les Verts sont majoritairement sociaux-démocrates.

Centre

Mélange entre le social-libéralisme et la social-démocratie.

Centre Droit

 

Social-libéralisme  : Mélange entre le libéralisme économique et la sociale-démocratie.

Droite

 

Libéralisme économique : Économie de marché (capitalisme), pas d'intervention étatique. Très fortes inégalités. Mais pas de privatisation de l'État!

Extrême droite

 

Ultra-libéralisme : Économie de marché (capitalisme), privatisation partielle de l'État. Crée une société ultra-inégalitaire.

Néo-libéralisme : Ultra-libéralisme auquel on adjoint un État répressif (pénalisation de la société). La justice, la police et l'armée restent donc sous le contrôle de l’État (selon le Consensus de Washington), permettant ainsi de privatiser l'État-social et dans le même temps de réprimer la population précarisée par la disparition de la redistribution étatique.
Le Parti Libéral-Radical (PLR), le Parti Démocrate-Chrétien (PDC) et les Verts Libéraux sont néo-libéraux.

Anarchisme de droite (aussi appelé anarchisme de droite, ou anarcho-capitalisme, libertarisme, ou libérisme, ou encore néo-féodalisme, ou tout simplement ploutocratie) :
Économie de marché (capitalisme), privatisation totale (abolition) de l'État. Crée à la longue une société ultra-inégalitaire dominée par une oligarchie (une caste de riches).
Le Tea-Party est majoritairement anarchiste de droite.

Nationalisme de droite : Adulation de la Nation, conservatisme des mœurs et conservatisme économique, rejet et stigmatisation de l'étranger (voire de l'Autre en général), économie de marché (capitalisme) et libéralisme (ou une forme plus extrême du libéralisme).
L'Union démocratique du Centre (UDC) ou le Front National (FN) sont nationalistes de droite.
________________________________________________________________________________

Glossaire version II :
http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2011/09/25/petit-g...

Glossaire version I : http://www.facebook.com/note.php?note_id=204377546253443



17:43 Publié dans Idéologies politiques & projets de société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : idéologies, politique, société | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

ce glossaire signé par ce jeune monsieur
est bien bizarre de la part d'un suisse
par ses caricatures exclusives

où je ne retrouve pas nos principes démocratiques fondamentaux & traditions morales ancestrales,

bases qui ont construit la Suisse et son image internationale
et conduit ce jeune aux ambitions opaques
à ce fatras d'amalgames mal structuré

Écrit par : suisse traditionnel | 07/10/2011

Beaucoup de mauvaises définitions, Mais totalement faux non plus,

Le communisme libertaire est un terme qui n'a pas de sens. Puisque libertaire veut dire une absence d'état ou presque. Alors que le communisme c'est l'état qui gère tout. Comme vous le définissez plus bas. De plus l'URSS ne fut pas un capitalisme d'état. Vu que la notion même de capitalisme fut totalement absent. La chine actuel est bien plus approprié à ce terme de capitalisme d'état.

" Néo-libéralisme : Ultra-libéralisme auquel on adjoint un État répressif (pénalisation de la société). La justice, la police et l'armée restent donc sous le contrôle de l’État (selon le Consensus de Washington), permettant ainsi de privatiser l'État-social et dans le même temps de réprimer la population précarisée par la disparition de la redistribution étatique.
Le Parti Libéral-Radical (PLR), le Parti Démocrate-Chrétien (PDC) et les Verts Libéraux sont néo-libéraux. "

En quoi se serait un état répressif? Évidemment que c'est la but d'un état de droit d'être répressif contre la criminalité. Privatiser l'état sociale n'est pas du néo-libéralisme ( terme péjoratif surtout utiliser par les socialistes )mais du libertarisme. Le PLR ou le PDC n'ont pas une politique de privatisation de l'état, mais pour un état garant plutôt qu'un état gérant. Ils n'ont jamais la prétention de privatiser entièrement l'état sociale.

" Droite



Libéralisme économique : Économie de marché (capitalisme), pas d'intervention étatique. Très fortes inégalités. Mais pas de privatisation de l'État! "

Le terme de droite n'est pas déterminant au libéralisme. Si l'on parle de la droite française vous êtes complètement à côté de la plaque. De plus il n'existe aucun gouvernement de droite qui a supprimé l'intervention étatique. Du reste Hayek se méfiait des parti de droite droite car trop souvent proche de l'état.


" Le Tea-Party est majoritairement anarchiste de droite" .

Le Tea-Party est une frange hétéroclyte de la population qui se bat surtout contre les hausses d'impôts et l'ingérence de l'état. On y trouve autant d'aracho-capitalistes, des libértaires ainsi que de libéraux classic. On y trouve même des membres du parti démocrates. Parler de majorité d'anarchistes de droite est franchement exagéré.

" Nationalisme de droite : Adulation de la Nation, conservatisme des mœurs et conservatisme économique, rejet et stigmatisation de l'étranger (voire de l'Autre en général), économie de marché (capitalisme) et libéralisme (ou une forme plus extrême du libéralisme).
L'Union démocratique du Centre (UDC) ou le Front National (FN) sont nationalistes de droite. "

L'UDC n'est pas nationaliste mais plutôt proto-patriotique. Les nationalistes sont situé à l'extrême droite de l'échiquier politique. Ils sont généralement anti-capitalistes, anti-américains et non libéral. Tout les mouvements nationalistes comme le fascisme, le nazisme et les dictaures de droite sont très étatistes. Le front national a dans son programme politique une tendance qui se rapproche plus du socialisme que du libéralisme.

Écrit par : D.J | 07/10/2011

D.J l'usage du terme communisme libertaire marque le fait que l'anarchisme (de gauche) s'inscrit dans la vision historique marxiste : féodalisme - capitalisme - socialisme - communisme - anarchisme. Ainsi, ce serait seulement après avoir redistribué les ressources et richesses que l'abolition de l'Etat serait envisageable.

Le concept de capitalisme d'Etat qui convient, selon moi, autant à l'URSS qu'à la Chine, a été développé par André Gorz. Il s'agit d'un système étatique où des logiques capitalistes continuent de se poursuivre (comme la maximisation du profit, le productivisme au travail, le toujours plus au niveau de la production, etc.)

Le système néo-libéral crée de la pauvreté et de la misère, et dans le même temps il maintient un Etat sécuritaire fort pour écraser ces miséreux révoltés.
C'est quand même notable je trouve.

PLR et PDC sont en faveur d'une privatisation partielle (mais vaste tout de même) de l'Etat-social (pensez à l'exemple de la Poste).


La droite française tend vers le libéralisme. Comme tous les mouvements politiques elle fait des compromis et se retrouve en plein social-libéralisme forcé, mais néanmoins sa logique fondamentale est libérale. Le moteur idéologique est donc le libéralisme.

L'UDC vote systématiquement en faveur de mesures libérales et nationalistes. Cela ne fait-il pas de lui un parti nationaliste et libéral?

En tout cas merci pour vos commentaires, ils m'amèneront à concevoir une nouvelle version de ce glossaire :)

Écrit par : Adrien Faure | 07/10/2011

Non, pitié, pas de nouvelle version...

Écrit par : Rapunzel | 08/10/2011

Je suis au regret de dire que le terme anarcho-capitalisme n'a pas de sens. Quand bien même une poignée de croyant veulent mettre l'anarchie en tant que telle sur l'échiquier politique n'a absolument pas compris ce que c'est l'anarchie proprement dit. Un courant de pensée en évolution qui n'a pas de représentant politique car aucune homme n'a de pouvoir sur un autre.

Si historiquement l'anarchie est apparentée à la gauche c'est oublier la scission entre Proudhon et Marx. Dès lors aujourd'hui l'Anarchie n'est ni à gauche ni à droite elle existe seulement dans la tête des gens libres.

Le tea party n'est en aucun cela. Ce n'est qu'une secte de plus qui vient s'ajouter autres croyances politiques. Un parti qui irait très bien pour le genre de ploucs assassins montré dans le film Easy Rider.

Écrit par : plume noire | 08/10/2011

@ Plume noire,

Le Tea Party est un mouvement de citoyens contre les hausses d'impôts et l'ingérence de l'état fédéral. Je ne vois pas vraiment ce que vient faire le sectarisme là dedans.

Quand à l'anarchie votre description est juste. Mais le capitalisme bien que défendu surtout par la droite ne devrait pas non plus être catalogué aussi à droite. Le principe du commerce marchand est dans la nature humaine. ( Le commerce est probablement la plus ancienne activité de l'homme avec la chasse ) Et la nature humaine n'est ni de gauche ni de droite.

Milton Friedman se définissait comme anarcho-capitaliste. Maintenant savoir si cela à un sens...?

D.J

Écrit par : D.J | 08/10/2011

@DJ

Je suis tout d'abord surpris de voir que vous avez pris la peine de me répondre vu les quelques censures que j'ai subi de votre part. Mais là n'est pas la question.

Ciceron définissait la religion ainsi "le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte". La société a évolué et a progressivement remplacé Dieu par de nouvelles religions. Le sport, les stars de la chanson, les acteurs ou les politiciens. Obama a été perçu comme un messie pour beaucoup de gens. Cette dimension religieuse n'est plus d'ordre divine mais humaine on se met à dire que l'homme est un dieu sur terre. A tord ou raison. Dès lors, lorsque je parle de croyance dans ce cas précis, je parle de la crédulité par rapport à la politique. Cet énorme échiquier est le terrain de chasse des démagogues qu'ils soient de gauche ou de droite.

Je prends l'exemple américain. Je précise en passant que si je l'utilise ce n'est pas parce que je suis anti-amercain contrairement à ce que vous pensez. Il y a le courant de droite libérale composé du parti principal les républicains (qui n'ont plus rien de républicain selon feux Arthur Miller) et une gauche libérale les démocrates (qui n'ont rien à voir avec la gauche) Au sein de ces deux factions, que je considère comme religion principale, existe une multitudes de petit parti. Le tea party faisant parti de l'aile droite je la compare à une secte, comme le serait les témoins de Jéhovah avec les chrétiens ou le soufisme pour les musulmans.

Que ce parti milite pour une baisse d'impôt je trouve cela très bien. Pour ma part je n'y crois pas une seconde. La puissance non négligeable de ce parti est basée sur une arme bien connue. Le populisme. Il est nécessaire que la droite trouve des armes pour récupérer des voix de la gauche. Ainsi, républicains et tea party devront s'entendre pour produire un représentant les défendant les deux. Celà dit la proximité républicaine et du tea party me fait doucement rire bien qu'il y ait eu des coups bas entre eux. La pièce de théâtre était la même entre Chirac et Sarkozy et maintenant entre Sarkozy et de Villepin. Il est nécessaire au nouveau venu de s'affranchir de l'ancien candidat pour être crédible. Je laisse libre ceux qui veulent y croire.

Enfin, comme vous dites, le commerce est une activité plus que vieille. Au départ on échangeait par besoin. Nourriture, peaux de bêtes etc...la résultante de notre marché économique aujourd'hui est plus d'échange pour le capital. Il est a noté qu'il y a une différence entre avoir un capital en troupeau qui nous sert à vivre tous les jours et de la spéculation sur les matières premières comme font les Hedge Funds pour s'enrichir sur le dos de paysans.

L'anarchie n'interdit pas l'échange commercial, bien au contraire elle laisse la liberté à l'homme de signer le contrat qu'il veut avec son partenaire commercial avec des accords réciproques. Ils peuvent résilier leur contrat en tout temps lorsque l'une des parties le décide. Lorsque je dis que il y a un non sens dans anarcho-capitalisme c'est la traduction des mots mis l'un après l'autre qui en fait un non sens. C'est presque la même chose si je parlais d'un lettré illettré.

L'anarchie étant une pensée libre, mais pas aboutie elle ne relève ni de la gauche, ni de la droite car comme vous l'avez si bien dit, la nature humaine n'est ni de gauche ni de droite. Voilà une chose sur lequel nous sommes d'accord en plus du fait d'être des fans de star gate ! ,-)

Bien à vous!

Écrit par : plume noire | 08/10/2011

@ Plume noires,

Quelles censures?

D.J

Écrit par : D.J | 10/10/2011

Les commentaires sont fermés.