25/09/2011

Petit glossaire des idéologies traditionnelles version II

Petit glossaire des idéologies traditionnelles version II

Nationalisme de gauche : Adulation de la Nation, conservatisme, rejet et stigmatisation de l'étranger (voire de l'Autre en général), anti-capitalisme, ou anti-libéralisme.

(On citera en exemple Genève Non Conforme, Alain Soral ou encore le nazisme.)

Extrême gauche

Communisme libertaire ou anarchisme de gauche : Abolition de l'État et de la propriété privée, au profit de l'autogestion par libre association d'individus. Démocratie directe et participative.

Marxisme : Économie étatisée et planifiée, répartition égalitaire des revenus, et dictature de classe. Système mis en place par la révolution.

 

Gauche

Socialisme : Économie étatisée et planifiée, répartition égalitaire des revenus. Système mis en place par la démocratie.

Centre Gauche

Sociale-démocratie : Économie de marché (capitalisme), mais interventionnisme étatique, pour limiter les inégalités par les lois, les impôts, les taxes, etc.

Le Parti Socialiste (PS) et les Verts sont majoritairement sociaux-démocrates.

Centre

Mélange entre le social-libéralisme et la social-démocratie.

 

Centre Droit

Social-libéralisme  : Mélange entre le libéralisme économique et la sociale-démocratie.

Droite

Libéralisme économique : Économie de marché (capitalisme), pas d'intervention étatique. Très fortes inégalités. Mais pas de privatisation de l'État!

Extrême droite

Ultra-libéralisme : Économie de marché (capitalisme), privatisation partielle de l'État. Crée une société ultra-inégalitaire.

Néo-libéralisme : Ultra-libéralisme auquel on adjoint un État répressif (pénalisation de la société). La justice, la police et l'armée restent donc sous le contrôle de l’État (selon le Consensus de Washington), permettant ainsi de privatiser l'État-social et dans le même temps de réprimer la population précarisée par la disparition de la redistribution étatique.

Le Parti Libéral-Radical (PLR), le Parti Démocrate-Chrétien (PDC) et les Verts Libéraux sont néo-libéraux.

 

Anarchisme de droite (aussi appelé anarchisme de droite, ou anarcho-capitalisme, libertarisme, ou libérisme, ou encore néo-féodalisme, ou tout simplement ploutocratie) :

Économie de marché (capitalisme), privatisation totale (abolition) de l'État. Crée à la longue une société ultra-inégalitaire dominée par une oligarchie (une caste de riches).

Le Tea-Party est majoritairement anarchiste de droite.

 

Nationalisme de droite : Adulation de la Nation, conservatisme, rejet et stigmatisation de l'étranger (voire de l'Autre en général), économie de marché (capitalisme) et libéralisme (ou une forme plus extrême du libéralisme). L'Union démocratique du Centre (UDC) est nationaliste de droite.

Version I :            http://www.facebook.com/note.php?note_id=204377546253443

13:20 Publié dans Idéologies politiques & projets de société | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : politique, idéologie, gauche, droite, centre | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

A la Soupe de l'autre dimanche, il y avait aussi cette définition: "le socialisme, c'est comme traverser la route. Au départ, on regarde à gauche, mais à la fin, on regarde surtout vers la droite.

Écrit par : MM | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

A la Soupe de l'autre dimanche, il y avait aussi cette définition: "le socialisme, c'est comme traverser la route. Au départ, on regarde à gauche, mais à la fin, on regarde surtout vers la droite.

Écrit par : MM | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Et puis, si l'on n'est pas de gauche à 20 ans, c'est que l'on n'a pas de coeur. Par contre, si on l'est toujours à 40, c'est que l'on n'a pas de tête.

Écrit par : Déblogueur | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Déblogueur, considérez-vous que John Stuart Mill n'a pas de tête?
Après tout, il s'est bel et bien converti au socialisme à la fin de sa vie qu'il avait passé en croyant au libéralisme.

Écrit par : Adrien Faure | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Si ma mémoire est bonne, John Stuart Mill est mort en 1873... Et vous faites bien de parler de "conversion".

Etre "socialiste" aujourd'hui, c'est bien autre chose que du temps de ce gentleman décédé.

Une question essentielle que vous négligez de vous poser est celle des conséquences, historiques et présentes, du socialisme dans ses différentes déclinaisons... Et à mon sens, le bilan que l'on peut en tirer (le mot est bien capitaliste, mais enfin...) ne plaide aucunement en faveur de vos idées.

Quand donc vous et vos semblables comprendrez-vous donc que les leçons se donnent par l'exemple - et non par des considérations et divagations théoriques?

Pour ma part, je crois en un système libéral, mais contraignant sur un certain nombre de principes; mais avant tout, je crois à l'impérative nécessité de convaincre nos concitoyens de leurs responsabilités.

Le socialiste est tout sauf cela... Il n'y a qu'à lire la prose socialo-verdo-solidaritaire pour s'en convaincre puisque ces gens veulent contrôler, dicter, interdire, prétendûment pour le bénéfice de tous... Mais qui en décide finalement?

Écrit par : Déblogueur | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Vous n'y êtes pas du tout, aucun d'entre vous.

La gauche, c'est comme une chaussette : On peut la retourner dans tous les sens, ça reste une chaussette, mais c'est mieux de la porter dans le bon sens. En revanche, la droite, c'est comme un pot de beurre sans beurre: On peut le retourner dans tous les sens, ça reste un pot de beurre, et il n'y a pas de beurre à l'intérieur.

Écrit par : lapinux | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Déblogueur, une certaine forme de socialisme a été expérimenté : le socialisme productiviste marxiste, c'est à dire en fait une forme de capitalisme d'Etat!
Ces formes sont effectivement dépassées, comme l'est la social-démocratie.
L'avenir du socialisme est ailleurs, sûrement plutôt du côté des socialistes utopistes à la Babeuf ou Fourrier.

Écrit par : Adrien Faure | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

"socialisme dans ses différentes déclinaisons... "

Ce que vous appelez "socialisme" n'a été à ce jour que du capitalisme monopolistique d'Etat. Vous devriez lire le "manifeste du parti communiste" et Lénine... Croire que l'Union soviétique (ou la Chine) était socialiste et marxiste relève de la plaisanterie ou de la propagande des "bourgeois".

Socialisme = démocratie politique + démocratie économique + propriété collective des moyens de production. Mais pas une "démocratie" représentative, où c'est vote et ferme ta gueule. Actuellement nous vivons dans des ploutocraties. Aux USA c'est celui qui a ramassé le plus d'argent qui gagne.

Écrit par : Johann | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

@Johann. En effet: lisez Lénine pour comprendre sa haine de l'Autre - qui est considéré comme "éliminable s'Il contrevient au "Plan" - mais aussi son mépris des autres, les Idiots Utiles. Lisez et relisez: dans ces pages, pas de "propagande des bourgeois", mais une profession de foi. C'est du lourd!

Écrit par : MM | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

"@Johann. En effet: lisez Lénine pour comprendre sa haine de l'Autre - qui est considéré comme "éliminable s'Il contrevient au "Plan" - mais aussi son mépris des autres, les Idiots Utiles. Lisez et relisez: dans ces pages, pas de "propagande des bourgeois", mais une profession de foi. C'est du lourd!"

Par exemple?
Si vous n'avez pas d'exemple, vous avez perdu une occasion de vous taire.

Écrit par : Johann | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

John Stuart Mil est intéressant mais sa vision sur la maximisation du bonheur est l'utopie même du capitalisme qui "devrait" redistribuer les richesses.

Cela dit je trouve la définition de l'anarchisme beaucoup trop simpliste. Elle n'a rien à voir avec Marx et le communisme. Il ne faut pas oublier la scission entre Marx et Proudhon! L’Anarchisme se décrit bien dans la destruction de l'Etat en y apportant l'autogestion alors que le communisme est dans la dictature de la masse. Il faudrait d'ailleurs considérer l’anarchisme comme étant hors du système politique car c'est le seul ou l'on peut penser comme on en a envie.

Le socialisme n'existe plus il est mort depuis que les socialistes ont des solutions libérales. Monsieur Levrat ex jeune radical ne pourrait le nier.

Écrit par : plume_noire | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

@ JOhann: Pas une citation mais des milliers pour illustrer que le fait que le léninisme est avant tout une machine de guerre. Je vous la propose en une seule citation:, "Cacher aux masses la nécessité d'une guerre exterminatrice, sanglante, désespérée, comme objectif immédiat de l'action future, c'est se tromper soi-même et tromper le peuple", Oeuvres choisies en deux volumes, Moscou 1948. Il y a aussi son oeuvre en trois volumes édités en 1975 à Moscou.
Vous y trouverez ses textes, mais aussi ses conférences.
Lisez-les. Si vous en les lisez pas, vous aurez perdu une occasion de vous instruire:-)

Écrit par : MM | 26/09/2011

Répondre à ce commentaire

Plume Noire, au sujet de ma présentation de l'anarchisme vous avez raison de dire qu'elle est trop simpliste. Les nombreux courants anarchistes font qu'il est délicat de tenter de les synthétiser en un énoncé. Ma présentation d'un anarchisme proche d'une forme de communisme libertaire s'inscrit dans la vision marxiste d'un idéal anarchiste post-communiste : c'est après avoir atteint l'égalité des ressources qu'il serait possible d'abolir la structure étatique.
Une refonte du socialisme devra intégrer cet idéal anarchiste dans sa finalité, notamment en centrant son projet sur la décentralisation (relocalisation des activités humaines).

Écrit par : Adrien Faure | 26/09/2011

Répondre à ce commentaire

Pour ma part je pense pas à la destruction de l'Etat immédiatement. L'Etat doit permettre à l'individu de gagner sa liberté économique. Une société qui serait basée plus sur la vocation des individus plutôt que la vocation économique. Cette dernière est horrible pour les jeunes. A mon époque on nous disait qu'il fallait faire l'UNI ou informaticien. Aujourd'hui c'est la saturation car beaucoup sont au chômage.

Je sais que l'Anarchisme est mal vue mais cependant les idées de droit sociaux, d'égalité entre homme et femme viennent de se courant de penser. Il ne faut pas oublier que ce courant n'est pas statique. Il change tout les jours!

Écrit par : plume noire | 26/09/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.