25/09/2011

Esquisse d'un programme politique de décroissance

Esquisse d'un programme politique de décroissance (en vrac)

Mon propos n'est nullement ici de présenter le projet de la décroissance en tant qu'idéologie politique, cela a d'ores et déjà été fait dans un de mes précédents textes : http://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2011/09/17/la-decroissance-un-projet-d-avenir.html
J
e désire simplement présenter une liste de mesures pouvant servir de constitution à un programme politique en faveur de la décroissance.

- Dotation inconditionnelle d’autonomie : pour un revenu d'existence, une allocation universelle permettant à tous et à toutes de subvenir à ses besoins fondamentaux. Cette allocation pourrait se faire de manière non monétaire.

- Redistribution des richesses des plus riches aux plus pauvres : revenu minimum et maximum, écarts salariaux maximaux, impôts le plus progressifs possibles. 

"La seule façon que vous et moi acceptions de consommer moins de matière et d'énergie, c'est que la consommation matérielle - donc le revenu de l'oligarchie - soit sévèrement réduit." Hervé KEMPF

- Défense des sphères de la gratuité, extension de la sphère de la gratuité aux biens communs ou vitaux, et extension des services publics. 

- Relocalisation des activités humaines : pour contrer la politique ultra-libérale de délocalisation et favoriser une économie écologique, sociale et solidaire.

- Démantèlement des entreprises multinationales ou des entreprises obèses au profit de petits entités économiques.

- Création de monnaies locales pour favoriser le développement d'économies locales non dépendantes de la spéculation sur les changes ou sur les ressources naturelles.

- Sortie du nucléaire et développement des énergies renouvelables. Limitation de la consommation énergétique.

- Réduction du temps de travail : travailler moins pour vivre plus. Le partage du travail entre tous les travailleurs et travailleuses permet de créer de l'emploi pour tout le monde.

- Egalité homme-femme : lutter contre les inégalités salariales entre hommes et femmes et toute autre inégalité de genre.

- Engagement en faveur de la paix et de la tolérance : réduction du budget de l'armée et lutte contre la xénophobie et le rejet de l'Autre.

- Développement d'une agriculture agro-écologique et biologique locale : afin d'assurer une autosuffisance alimentaire minimum en prévision de la réduction des échanges commerciaux mondiaux avec la fin du pétrole.

- Auto-suffisance alimentaire de 100%.

- Gratuité des transports publics financée par une taxation des transports privés motorisés (d'autres sources de financement sont envisageables).

- Soins gratuits et accessibles à toutes et à tous.

- Education gratuite et accessible à toutes et à tous.

- Valorisation des métiers manuels et pratiques.

- Étatisation d'un minimum de logements pour assurer l'accès à toutes et à tous au logement. 

- Promotion de l'autogestion.

- Promotion du troc et des SEL (permet de sortir des simples échanges marchands).

- Promotion de la coopération (et déjà dans l'éducation avec les jeux coopératifs par exemple).

- Création de jardins potagers publics, associatifs ou communaux.

- Apprentissage de l'autoproduction à l'école.

- Promotion du vélo et création de pistes cyclables en grand nombre.

- Création de nouveaux espaces publics et espaces verts ouverts à toutes et tous.

- Promotion des coopératives.

00:46 Publié dans Décroissance, écologie politique & Anti-productivi | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : décroissance, politique, idéologie | |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | | Adrien Faure |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Bravo!
C'est tout simplement magnifique.
Il ne manque que la démocratie économique.

Je retiendrai cette mesure :

"- Création de jardins potagers publics, associatifs ou communaux."

Car on nous fait bouffer de la merde industrielle qui rend obèse et profite aux monopoles de l'industrie agro-alimentaire. La santé, ils s'en contrefoutent. La population est privée de son accès à la terre. Bientôt la population sera privée de son accès à l'eau, puis viendra l'air que nous respirons. Perspective de juteux marchés pour l'eau potable et l'air pur. Le capitalisme procède par exclusion pour ouvrir des marchés pour des biens qui étaient auparavant gratuits. C'est cette même raison qui freine le développement des énergies renouvelables : chacun pourrait produire sa propre énergie et devenir indépendant des gros fournisseurs actuels que ce soit pour l'énergie tirée du pétrole ou des centrales nucléaires. La mondialisation a pour principe de rendre les gens encore plus dépendants des multinationales qui détiennent des monopoles. Et chacun sait que ce sont les monopoles qui génèrent le plus de profit.

Écrit par : Johann | 25/09/2011

Décroissance écologique? alors comment allez vous réagir face aux Finlandais construisant 5 réacteurs nucléaires? mais ce sont des gens du Nord qui eux savent ne pas se laisser nanipuler ,énorme importance au vu de ce que certains partis essayent de faire avaler comme pilule a beaucoup de citoyens surtout isolés et souvent forts démunis sans doute remisés, par un certain groupe d'intellos dans une classe sociale dépourvue de réflexions logiques.La décroissance écologique n'a aucun sens c'est comme vouloir supprimer les pissenlits qui reviendront encore avec plus d'ardeur le printemps suivant tout comme les anciens qui souvent mettent du temps pour réagir mais qui réveillés n'hésitent pas à utiliser les mots justes et de saison surtout

Écrit par : lovsmeralda | 22/01/2012

Les commentaires sont fermés.